Que signifie triglycéride ?

Définition triglycéride:

Un triglycéride est un type de glycérol appartenant à la famille des lipides. Ce glycéride est formé par l'estérification des trois groupes OH des glycérols par des acides gras différents ou du même type, ce qui lui donne le nom de triglycéride. Les triglycérides sont formés par l'estérification de glycérol OHs.

Les corps gras qui peuvent être solides à température ambiante sont appelés triglycérides, mais s'ils sont liquides à température ambiante, ils sont des huiles.

Exemple de triglycéride gras insaturé:
Un triglycéride gras insaturé
Ce triglycéride gras insaturé (C55H98O6 a, dans sa partie gauche, un glycérol; et dans sa partie droite, de haut en bas: acide palmitique, acide oléique, acide alpha-linolénique. La longueur des chaînes de triglycérides est comprise entre 16 et 22 atomes de carbone.


La plupart des triglycérides dérivés des mammifères sont des graisses, telles que la graisse de boeuf ou le saindoux. Bien que ces graisses soient solides à la température ambiante, la température chaude du corps chez les êtres vivants la garde un peu fluide, ce qui lui permet de bouger. Les triglycérides chez les mammifères sont transportés dans tout l'organisme avec pour fonction de fournir de l'énergie ou d'être stockés pendant de longues périodes sous forme de graisse, source d'énergie à long terme plus efficace que les glucides.

Si les première et troisième chaînes R et R" sont différentes, alors l'atome de carbone central est un centre chiral et, en conséquence, le triglycéride est chiral.

La coloration des acides gras, des triglycérides, des lipoprotéines et d'autres lipides se fait par l'utilisation de lysochromes (colorants liposolubles). Ces colorants peuvent permettre la qualification d'une certaine graisse d'intérêt en colorant le matériau d'une couleur spécifique.


biosynthèse de triglycérides:

La synthèse des triglycérides a lieu dans le réticulum endoplasmique de presque toutes les cellules de l'organisme, mais c'est dans le foie, en particulier dans ses cellules parenchymateuses, dans les hépatocytes et dans le tissu adipeux (adipocytes), que ce processus est plus actif et une plus grande pertinence métabolique. Dans le foie, la synthèse des triglycérides est normalement associée à la sécrétion de lipoprotéines de très basse densité (VLDL, son acronyme en anglais) et n'est pas considérée comme un site de stockage physiologique des lipides.

Par conséquent, toute accumulation de triglycérides dans cet organe est pathologique et elle est indistinctement appelée stéatose hépatique ou stéatose hépatique. Au contraire, le tissu adipeux a pour fonction principale d'accumuler de l'énergie sous forme de triglycérides. Cependant, l'accumulation pathologique de triglycérides dans le tissu adipeux (obésité) est associée, apparemment causalement, à une série d'anomalies endocriniennes et métaboliques, dont les causes font actuellement l'objet d'intenses recherches compte tenu de l'impact de celles-ci sur la mortalité globale. de la population contemporaine. Une quantité minimale de triglycérides est normalement stockée dans le muscle squelettique et cardiaque, mais uniquement pour la consommation locale.

La biosynthèse des triglycérides comprend plusieurs réactions:activation des acides gras. les acides gras sont "activés" (convertis en corps gras acyl-CoA) par conversion en leurs esters avec la coenzyme A selon la réaction: R-CO-OH + CoASH + ATP -> Acyl-CoA synthétase -> R-CO-SCoA + AMP + PPi + H2O.Assemblage de triglycérides: la synthèse des triglycérides elle-même consiste en l'acylation successive du squelette glycérol-3-phosphate dans ses trois atomes de carbone. La première acylation, au carbone 1 (sn1), est catalysée par l'enzyme glycérol-phosphate-acyl-transférase (GPAT) et conduit à la formation d'acide lysophosphatidique. La seconde acylation (sn2) est catalysée par l'enzyme acyl-glycérol-phosphate-acyl transférase (AGPAT), générant de l'acide phosphatidique. Une étape préalable à la formation du diacylglycérol, le précurseur direct des triglycérides, est la déphosphorylation de l'acide phosphatidique. Cette réaction est catalysée par une famille d'enzymes partiellement caractérisées, les phosphatases de l'acide phosphatidique (PPAPs, son acronyme anglais), dont la plus étudiée est la famille des lipines. Enfin, l'acylation en position sn3 du diacylglycérol est catalysée par l'enzyme diacylglycérol acyltransférase (DGAT). L'acide phosphatidique et le diacylglycérol sont tous deux des précurseurs d'autres glycérolipides importants: le phosphatidylinositol, le phosphatidylglycérol et la cardiolipine, dans le cas de l'acide phosphatidique; et la phosphatidylcholine, la phosphatidylsérine et la phosphatidyléthanolamine, dans le cas du diacylglycérol.
Surtout, les mutations du gène codant pour l'enzyme isoforme 2 AGPAT (AGPAT2), l'isoforme majeure de l'AGPAT exprimée dans le tissu adipeux et le foie, entraînent des formes congénitales de lipodystrophie (absence de tissu adipeux) chez l'homme. Ceci, plus de preuves dérivées de cultures cellulaires et d'animaux expérimentaux, indique qu'il existe une relation étroite entre la biogenèse du tissu adipeux et la synthèse des triglycérides. Les mécanismes causaux de la lipodystrophie associés aux mutations de l'AGPAT2 sont encore à l'étude.


Transport des triglycérides:

Les graisses sont hydrolysées dans l'intestin grêle pour former des acides gras et de la glycérine afin de traverser la paroi intestinale, isolées ou sous forme de savon lorsqu'elles sont combinées à des sucs pancréatiques et intestinaux. Ensuite, ils sont reconstruits de l'autre côté de la paroi intestinale; mais comme les lipides sont insolubles dans l'eau, ils doivent être associés à des protéines synthétisées par l'intestin pour être transportées et distribuées dans tout le sang. Le transport des triglycérides est étroitement intégré au transport d'autres lipides, tels que le cholestérol, et est directement lié à des maladies telles que l'artériosclérose.

Le corps humain utilise trois types de véhicules de transport des lipides:Les lipoprotéines, telles que les chylomicrons, qui les transportent vers le foie après absorption par l'intestin, d'où elles sont distribuées aux autres cellules du corps, notamment les graisses et les muscles, sous forme de lipoprotéines VLDL, IDL, LDL et HDL. Les cellules du tissu adipeux sont les principales cellules de réserve graisseuse.albumine sérique Il transporte des acides gras libres.Corps cétoniques: petites molécules hydrosolubles (acétoacétate et β-hydroxybutyrate) produites dans le foie par oxydation d'acides gras. Comme ils sont solubles dans l'eau (et donc dans le sang), ils peuvent s'y déplacer sans problème.

Fonctions biologiques:

Les triglycérides constituent la principale réserve énergétique de l'organisme animal (comme les graisses) et des légumes (huiles). L'excès de lipides est stocké dans de grands dépôts chez les animaux, dans les tissus adipeux.

Ce sont de bons isolants thermiques qui sont stockés dans les tissus adipeux sous-cutanés des animaux des climats froids tels que, par exemple, les baleines, les ours polaires, etc.

Ils sont producteurs de chaleur métabolique lors de sa dégradation. Un gramme de graisse produit 9,4 kilocalories. Dans les réactions d'oxydation métabolique, les protides et les glucides produisent 4,1 Kcal.

Ils assurent une protection mécanique, comme les constituants des tissus adipeux situés dans la plante du pied, dans la paume de la main et entourant le rein (en amortissant et en empêchant son détachement).

À des températures élevées et de longues durées de conservation, la qualité et la pureté des triglycérides diminuent, les triglycérides se dégradent de plus en plus et des "acides gras libres" se forment. Ce processus de vieillissement indésirable peut être suivi analytiquement en déterminant l'indice d'acide


Altération des taux de triglycéride:

Les triglycérides circulent dans le plasma lié ou faisant partie des lipoprotéines: VLDL (lipoprotéine de très basse densité) et chylomicrons. Une augmentation de ces particules dans le sang se traduit par une hypertriglycéridémie. Celles-ci peuvent être classées comme primaires, lorsqu'elles surviennent à la suite d'anomalies génétiques, ou secondaires à d'autres maladies ou facteurs environnementaux, tels qu'un régime alimentaire. L'augmentation des taux de triglycérides a été associée à diverses pathologies, notamment un risque accru de maladie cardiovasculaire.

Dans le domaine médical, les taux de triglycérides sanguins sont mesurés lors d'une analyse de sang. Des niveaux élevés (plus de 150 mg par dl ou 1,7 mmol par litre) indiquent un trouble du métabolisme des lipides (hypertriglycéridémie) ou une obésité. Ces valeurs sont également augmentées dans d'autres maladies telles que l'hypothyroïdie ou les maladies rénales. Des taux élevés de triglycérides présentent un risque car ils peuvent favoriser la formation d'une thrombose ou de l'athérosclérose des vaisseaux sanguins [8], en particulier lorsqu'ils sont associés à des taux élevés de cholestérol.


Réduire les niveaux de triglycérides:

La perte de poids et la modification du régime alimentaire sont des traitements efficaces de première ligne pour modifier l'hypertriglycéridémie. Pour les personnes présentant des niveaux légèrement ou modérément élevés de triglycérides, des modifications du mode de vie, notamment une perte de poids, un exercice modéré et une modification du régime alimentaire sont recommandées. Cela peut inclure la restriction des glucides (en particulier du fructose) et des graisses dans l'alimentation et la consommation d'acides gras oméga-3 des algues, des noix et des graines. Les médicaments sont recommandés chez les sujets présentant des taux élevés de triglycérides qui ne sont pas corrigés par les modifications du mode de vie susmentionnées, les fibrates étant recommandés en premier. Les acides oméga-3-carboxyliques (Epanova) est un autre médicament d'ordonnance utilisé pour traiter des taux très élevés de triglycérides sanguins.

La décision de traiter l'hypertriglycéridémie avec un médicament dépend des niveaux et de la présence d'autres facteurs de risque de maladie cardiovasculaire. Des niveaux très élevés qui augmenteraient le risque de pancréatite sont traités avec un médicament de la classe des fibrates. La niacine et les acides gras oméga-3 ainsi que les médicaments de la classe des statines peuvent être utilisés conjointement, les statines étant le principal médicament contre l'hypertriglycéridémie modérée lorsqu'une réduction du risque cardiovasculaire est requise.


Homotriglycérides:

Les triglycérides les plus simples sont ceux où les trois acides gras sont identiques: les homotriglycérides. Leurs noms indiquent les acides gras: stéarine dérivée de l'acide stéarique, palmitine dérivée de l'acide palmitique, etc. Ces composés peuvent être obtenus sous trois formes cristallines (polymorphes): α, β et β ', les trois formes différant par leur point de fusion.

Voir les synonymes de triglycéride.
Revoir la définition triglycéride ... La définition TRIGLYCERIDE a été vue 615 fois. Publié le 08/08/2018. Modifié le .