L'aquariophilie pour des aquariums modernes

Définition de appareil digestif

Que signifie appareil digestif ?

Définition simple: L'appareil digestif ou le système digestif est l'ensemble des organes responsables du processus de digestion, c'est-à-dire la transformation des aliments afin qu'ils puissent être absorbés et utilisés par les cellules du corps de l'organisme.

Définition appareil digestif:

Un appareil digestif, ou le système digestif, comprend tout un ensemble d'organes destinés à la fonction digestive, la digestion, qui varie en fonction du régime alimentaire et de l'organisme en question. La fonction effectuée est le transport (nourriture), la sécrétion (jus digestif), l'absorption (éléments nutritifs) et l'excrétion (défécation).

Le système digestif pour la digestion humaine:
Le système digestif d'un homme pour la digestion
Le système digestif comprend un ensemble d'organes qui vont amener quatre fonctions: l'ingestion, la digestion, l'absorption, l'excrétion. Les structures initiales composant un appareil digestif sont: la bouche (lèvres, dents, langue), les glandes salivaires, l'oesophage, le foie, l'estomac, le pancréas, la vésicule biliaire, l'intestin grêle, le gros intestin, l'anus.


Le système digestif humain:

L'appareil digestif humain est également appelé le système gastro-intestinal. Le processus de digestion est le même chez tous les animaux monogastriques (avec un seul estomac): transformer les glucides, les lipides et les protéines en unités plus simples, grâce aux enzymes digestives (digestion enzymatique), afin qu'elles puissent être absorbées et transportées par le sang.

De la bouche à l'anus, le tube digestif mesure environ onze mètres de longueur. La digestion commence dans la bouche. Les dents écrasent les aliments et les sécrétions des glandes salivaires les humidifient et déclenchent leur décomposition chimique dans le (bol) bolus alimentaire. Ensuite, le bolus alimentaire traverse le pharynx, continue à travers l'½sophage et atteint l'estomac, un sac musculaire d'une capacité d'un litre et demi, dans des conditions normales, dont les muqueuses sécrètent un puissant suc gastrique; dans l'estomac, la nourriture est agitée jusqu'à atteindre le chyme.

À la sortie de l'estomac, le tube digestif est prolongé avec l'intestin grêle, d'environ six mètres de longueur, bien que très répliqué sur lui-même. Dans sa première partie, le duodénum reçoit des sécrétions acides des glandes intestinales, de la bile et des jus du pancréas. Toutes ces sécrétions contiennent un grand nombre d'enzymes et de bactéries qui dégradent les aliments et les transforment en substances solubles simples comme les acides aminés. Le tube digestif se poursuit à travers le gros intestin (ou côlon), d'un peu plus de cinq mètres de longueur. Sa partie finale est le rectum, qui se termine dans l'anus, où les restes de nourriture indigestes sont évacués vers l'extérieur (les selles).

Dans le système digestif se trouvent des bactéries qui constituent la flore intestinale. Jusqu'à récemment, les bébés étaient supposés être nés complètement exempts de germes et que la colonisation initiale de l'intestin du nouveau-né survient pendant l'accouchement. Cependant, plusieurs études actuelles concluent que cette colonisation commence avant la naissance du bébé. Les bactéries maternelles passent de la mère au tractus digestif foetal dès les premiers stades de la grossesse, bien que les mécanismes possibles impliqués dans ce phénomène soient inconnus.


Les maladies de l'appareil digestif:

Le système digestif est un système fondamental dans notre corps, car nous pouvons développer, tirer parti, assimiler et traiter tous nos aliments de la bouche à l'anus.

Les maladies dans le système digestif (y compris le cancer) sont généralement le produit de facteurs externes tels que les aliments et les infections, ce qui permet d'en déduire que la plupart des fois où une anomalie se produit, elle est le produit d'une négligence avec l'hygiène et l'alimentation. En gardant ces données à l'esprit, on peut dire que les maladies digestives ne sont pas accidentelles mais évitables.

Citons quelques maladies principales: la maladie coeliaque (ou intolérance au gluten), le syndrome de l'intestin irritable (ou troubles fonctionnels intestinaux, ou colopathie fonctionnelle), les colites (inflammation du gros intestin), l'ulcère gastro-duodénal (ou ulcère peptique), le cancer de l'estomac. La constipation peut être traitée par des moyens simples: laxatifs, dépuratifs, purgatifs...


Le système digestif des poissons:

Les poissons ont des régimes très variés, allant du prédateur au planctonophage, du détritivore à l'omnivore. A chaque type de bouche correspond un régime déterminé: des dents pointues, parfois disposées en plusieurs rangées, pour les prédateurs comme les squales; d'inoffensifs appareils filtrants pour les planctonophages; une denture peu développée pour le mangeur de détritus; des dents non spécialisées pour l'omnivore. Les dents peuvent également garnir le pharynx: les poissons présentant cette caractéristique sont alors appelés pharyngognathes. Immédiatement en arrière de ta cavité buccale et du pharynx viennent l'oesophage et l'estomac. Quand elles sont richement vascularisées, les parois de cette première partie du tube digestif peuvent également jouer un rôle respiratoire. La vessie-natatoire.html" class=mot>vessie natatoire est une formation particulière dérivée de l'oesophage.

La portion qui absorbe les substances nutritives est constituée de caecum pylorique chez les Téléostéens, par la valvule spirale chez les sélaciens, les Chondrostéens (esturgeons) et les dipneustes. Ces deux formations ont pour effet d'augmenter les surfaces d'échanges, ce qui favorise évidemment l'absorption des substances digérées.

L'anus débouche à l'extérieur; il est parfois réuni à l'appareil urogénital dans le cloaque. Les Poissons sont en outre pourvus d'un foie (très volumineux et riche en huile qui contient en abondance l'ergostérol - vitamine D - provenant en particulier des diatomées prises dans le plancton), d'un pancréas massif ou diffus et d'une rate comme les autres vertébrés.

Le canal alimentaire n'a rien de bien particulier; à l'oesophage fait ordinairement suite une dilatation ou estomac, dans l'épithélium duquel se trouvent des glandes à pepsine. L'estomac ainsi que les glandes pepsine manquent chez beaucoup de Téléostéens (cyprins, hippocampes, etc.), ce qui montre que ces organes ne sont pas indispensables à toutes les espèces ou que, physiologiquement, d'autres viscères suppléent à leur absence. L'intestin de certaines espèces porte, peu en arrière de l'estomac, des évaginations en culs-de-sac (Coecums pyloriques). L'intestin moyen, sauf chez les Téléostéens, présente un repli interne saillant qui décrit une spire à tours nombreux, comparable à un escalier en colimaçon, dépourvu d'axe (valvule spirale).

Voir les synonymes de appareil digestif.
Revoir la définition appareil digestif ... La définition APPAREIL DIGESTIF a été vue 6468 fois. Publié le 04/09/2009. Modifié le .
Commentaires (via Disqus):