Suivez le portail aquariophile:

Comment nourrir un poisson d'aquarium?

Comment nourrir un poisson d'aquarium ?

Définition nourrir un poisson d'aquarium

Quelle nourriture poisson en aquarium? Comment nourrir un poisson d'aquarium? Quand et comment l'alimenter, et avec quelle quantité de nourriture? Que faire pendant des vacances? Les sujets de discussions autour de la nourriture pour les poissons en aquarium sont nombreux car il faut distinguer une variété de cas : en eau douce tropicale, en eau douce froide, en eau de mer, en bassin de jardin, etc. Quelque soit l'espèce ou le milieu de vie, il faudra toujours tenir compte du système digestif des poissons : il est différent d'un mammifère, et il ne faut pas négliger que les poissons ont le sens du goût.

Une règle d'alimentation d'un poisson en aquarium : la nourriture commerciale (flocons, granulés, crisps, pastilles, comprimés) utilisée doit être adaptée aux espèces en fonction de leur mode phagique : herbivores, carnivores ou omnivores. Une fois qu'on a trouvé un aliment convenable dont les poissons se nourriront en quantité, il faudra compléter leur menu avec des larves d'insectes, des petits invertébrés aquatiques, des fruits et/ou légumes ou d'autres éléments nutritifs dépendant du modèle alimentaire des espèces.

Des flocons de TetraMin permettent de nourrir un poisson :
TetraMin pour nourrir un poisson d'aquarium
Les flocons répondent au comment nourrir un poisson d'aquarium, mais est-ce suffisant? La nourriture poisson ne se limite pas forcément aux aliments préparés du commerce.

Quels types d'aliments pour poissons et comment les distribuer?
En préambule, voir cet article sur les nourritures simples pour poissons d'aquarium d'eau douce, de nombreuses réponses y sont formulées. On peut résumer les types des nourritures envisageables en captivité selon les catégories suivantes :les flocons ou paillettes : flottant en surface de l'eau, il n'y a aucune préparation préalable; distribuez simplement, parfois en émiettant pour diminuer le diamètre des flocons. Tout doit être consommé avant que les flocons ne coulent car les flocons sont très polluant.les crisps ou sticks : proches des flocons, ils sont fabriqués à basse température et sont de meilleure qualité que les flocons. Ils se dégradent moins vite et amènent une pollution moindre que celle des flocons (principalement en cas de surplus). Leur composition réduit également les problèmes d'algues.les granules : ils coulent et s'adressent donc aux espèces de pleine eau ou de fond. De bonne qualité (supérieure aux flocons), ils sont recommandés pour les espèces exigeantes. Préparez les granules dans un gobelet d'eau du bac avant la distribution car les granules gonflent quand ils sont mouillés : si le granule gonfle dans la gorge (le pire) ou dans les intestins d'un poisson, cela peut s'avérer problématique, et par exemple mener à des soucis de digestion.les tablettes, "wafers" : sous la forme de disques compacts, ces aliments sont destinés aux poissons de fond ou aux crevettes. Laissez-les tomber au fond de l'aquarium sans plus de préparation.les comprimés, les pastilles à coller : en disques épais, certaines pastilles peuvent se coller aux vitres pour éviter leur consommation par les habitants du fond.Des platys-perroquets consomment une pastille comprimée collée à une vitre :
Platys-perroquets mangeant une pastille, un comprimé
Les platys-perroquets Xiphophorus variatus se regroupent avidement autour d'un comprimé pour vacances (de courte durée, week-end).
les aliments congelés : bonne alternative aux nourritures vivantes, ils doivent être décongelés préalablement dans un récipient pour en enlever les jus de décongélation (généralement très polluants);les nourritures vivantes : idéales pour bon nombre de prédateurs, les petits invertébrés ou larves d'insectes sont d'excellents compléments alimentaires pour stimuler les couleurs des poissons ainsi que leur activité. Il est possible de faire son propre élevage de nourriture vivante.

Selon les espèces présentes dans l'aquarium, il faut parfois exploiter plusieurs types d'aliments. Globalement, la nourriture d'un poisson de fond devrait contenir de 5% à 40% de protéines, mais pour les carnivores, d'autres besoins alimentaires imposent un régime entre 45% et 70% de protéines animales, selon l'espèce.

Combien de fois par jour faut-il nourrir un poisson? Quelle est la fréquence d'alimentation!
L'aquariophile désireux de nourrir correctement ses poissons doit respecter la biologie et la physiologie de chaque espèce captive : sans système de stockage des aliments, le transit est rapide dans les intestins. La première conclusion est qu'un un poisson a toujours faim, il peut manger quasiment 24h/24! Il est alors judicieux et logique de nourrir plusieurs fois par jour les habitants d'un aquarium. La grosse distribution de nourriture quotidienne est une erreur aquariophile ! Pour bien nourrir un poisson d'ornement, il faut distribuer des aliments par petite quantité plusieurs fois par jour, et au moins 2 fois par jour.

Si le jeûne hebdomadaire était une technique utilisée dans les années 1960-1980, la capacité d'épuration de l'eau d'un système aquariophile de nos jours n'impose plus du tout cette solution qui évitait néanmoins des montrées de nitrates trop élevées.

Attention à la suralimentation!
C'est assez rare mais certaines espèces de poissons ont tendance à l'obésité : c'est un problème de suralimentation ou d'aliment mal adapté à leurs besoins trophiques. Si vous observez des fèces restant collés à l'anus d'un poisson, il est possible que cet individu mange trop, ait une digestion difficile ou parfois aussi, que l'aliment ingéré en question ne convient pas à la biologie de l'espèce.

Dans tous les cas, la suralimentation d'un poisson doit inquiéter sur la méthode de nourrissage! De plus, des tests d'eau doivent être fait afin d'estimer la qualité physico-chimique de celle-ci : y-a-t'il trop de nitrates NO3, etc. Le nourrissage des poissons-combattants amène régulièrement à l'obésité des mâles si les distributions de nourriture sont trop volumineuses : le poisson combattant ne s'adapte pas par lui-même aux quantités distribuées.

Où donner la nourriture dans l'aquarium?
Chaque poisson occupe une zone dans l'aquarium, mais souvent une position hiérarchique, au sein de la même espèce ou dans le bac tout simplement : le plus fort, le plus rapide, a un avantage sur le plus petit, le plus faible, le moins rapide. Si le nombre de distributions de nourriture est important pour respecter la physiologie des animaux, il faut également respecter le comportement social pour que tout le monde ait sa part. Pour cela, distribuez de la nourriture à plusieurs endroits de l'aquarium, les plus gros, les plus forts, les plus rapides, se concentreront sur le premier lieu de distribution (aillez la main un peu plus lourde à cet endroit) puis passez sur des zones secondaires mais étalez la nourriture pour que tout le monde en ait un peu.

En pratiquant la dispersion, vous évitez la sous-alimentation des plus petits et la suralimentation des plus grands.

Comment nourrir des poissons tropicaux en aquarium d'eau douce?
Chaque poisson tropical a ses spécificités, chaque espèce exotique a des caractéristiques différentes en termes biologiques, physiologiques : cela impose d'adapter la nourriture pour chaque habitant d'un aquarium tropical d'eau douce. En cas de maladie ou de carence avérée due à la nourriture habituelle des poissons d'aquarium, il sera certainement utile d'administrer des vitamines aux poissons.

Certaines données méristiques doivent être prises en compte : les dimensions LS du poisson, la taille de la bouche, sans oublier le diamètre de la gorge (invisible de l'extérieur) car celle-ci est parfois très petite par rapport à la taille de la bouche.

Nourrir un poisson d'aquarium ne se limite pas à le faire survivre, mais idéalement à le faire croître comme dans la nature. De nombreux paramètres permettent de déterminer quelle nourriture convient le mieux à une espèce précise de poisson et un bac communautaire reste souvent un défi pour l'aquariophile désireux de satisfaire le mieux possible les besoins de ses poissons. Voici quelques critères pour déterminer comment et avec quoi nourrir les poissons en captivité :Quelle est l'espèce de poisson?Quel est son régime alimentaire dans la nature?Est-il herbivore, carnivore ou omnivore? A-t-il une spécialisation alimentaire?Quelle taille d'aliment choisir? (en fonction de la taille des bouche et gorge)Où se nourrit le poisson? À la surface, en pleine eau, au fond?Quelle énergie dépense-t-il en une journée (apport en calories)?Le régime alimentaire varie-t-il si le poisson est jeune ou adulte? (voir poisson rouge)
En synthétisant tous ces critères qui dépendent intégralement de l'espèce du poisson, les aliments notablement adaptés au poisson seront alors déterminés!

Comment nourrir un poisson combattant Betta en petit volume?
Si en aquarium de grand volume un poisson combattant mâle se nourrit comme tout autre poisson tropical, il faut distinguer le cas de l'aquarium boule de faible contenance, de moins de 20 litres d'eau. La problématique du Betta mâle dans une boule implique de maîtriser au mieux l'alimentation et la quantité de nourriture distribuée au combattant.

Le combattant apprécie les nourritures vivantes :
Alimenter un poisson combattant
La bouche du poisson combattant est dirigée vers le haut, impliquant qu'il apprécie de capturer des proies vers le haut, idéalement à la surface de l'eau comme en milieu naturel avec des insectes et des larves d'insectes juste en-dessous de l'interface eau-air.

Mais en captivité, un spécimen solitaire de B. splendens mâle, peut se satisfaire de petits granules (à préférer aux flocons) qui flottent un peu en surface. Certains aliments artificiels sont tout à fait conditionnés pour répondre à l'alimentation d'un combattant mâle.

Les bettas sont des carnivores de surface : leur nourriture doit contenir au moins 45% de protéines, flotter, et être assez petite pour passer dans la gorge du combattant (la gorge est plus petite que la bouche!). Les aliments spécifiques aux combattants sont souvent vendus sous la forme de minuscules granules. Attention: les poissons Betta doivent être nourris beaucoup moins que ce qu'ils peuvent manger en 2 minutes chrono. Deux ou trois petits granules par betta suffisent.

Nourrir un poisson de fond (les Corydoras, les kuhlis...)
Les poissons de fond réclament leur nourriture sur le sol, sur le substrat de l'aquarium. L'emploi de pastille ou de granulés qui coulent est indispensable.

Nourrir un poisson de surface (les poissons-hachettes)
Le poisson de surface attrape naturellement ses proies, ou de la nourriture, à la surface de l'eau : il est obligatoire de proposer des aliments flottants comme des flocons ou des crisps.

Comment nourrir un poisson rouge ou poisson japonais?
Un poisson rouge ou un poisson japonais est nourri de façon très traditionnelle, avec des aliments artificiels du commerce. Les poissons rouges sont des omnivores à tendance herbivore, et nécessitent 30% de protéines végétales pour les adultes, ou 45% protéines (moitié sur base animale, moitié sur base végétale) pour les jeunes poissons de moins d'1 an. Des protéines végétales aquatiques sont plus faciles à digérer pour les poissons rouges ou japonais.

Distribution d'artémias à des poissons rouges Oranda en aquarium :

Un poisson rouge Oranda, assez lent, peut capturer de la nourriture en pleine eau, dans la couche médiane, mais aussi récupérer les aliments distribués sur le sol.

Selon les variétés, les poissons rouges se nourrissent à la surface, de sorte que les flocons sont un bon choix. Mais en conservant des poissons japonais comme les Orandas, Ranchus, Jikins..., on préférera des granules qui tombent au fond. Là encore, il faut connaître les spécificités du poisson rouge ou poisson japonais.

Pendant les vacances, comment faire pour les animaux de l'aquarium?
Le cas des vacances reste toujours délicat car notre absence ne permet plus de vérifier le bon fonctionnement de l'aquarium. Outre les éventuels soucis techniques, il faut continuer à nourrir les poissons dans le bac. Plusieurs solutions sont envisagées :Faire appel à une personne de confiance : inutile que cette personne soit spécialiste de l'aquariophilie, montrez-lui visuellement comment faire avec des nourritures commerciales.Exploitez un distributeur de nourriture : placez un aliment, ou un mélange d'aliments commerciaux, dans le(s) compartiment(s) et programmez les distributions.Des blocs-vacances sont une solution simple pour des poissons et crevettes :
Les blocs-vacances, une nourriture pour une absence longue
Les nourritures spécifiques destinées à une absence prolongée de l'aquariophile sont souvent des blocs-vacances.
Le bloc-vacances : parfois présenté comme une demie-sphère, les blocs-vacances pour poissons d'ornement permettent aux poissons de s'alimenter seuls sur une courte période, le temps d'un week-end prolongé, ou d'une semaine.

Comment alimenter des poissons de bassins de jardin?
Délicats ou pas, les poissons d'un bassin de jardin doivent être nourris à l'identique que les poissons d'aquarium en respectant un cycle naturel selon les saisons.

En eau de mer, comment alimenter des poissons récifaux?
Un poisson récifal ou plus gros est très facile à nourrir : il est même recommandé de préparer soi-même la nourriture maison. L'environnement des poissons marins leur fait dépenser beaucoup d'énergie car ces poissons, pélagiques, benthiques récifaux, ou quel que soit leur biotope, doivent lutter en permanence contre les flux d'eau, les courants de marée, etc. Ces efforts, même s'ils ne se retrouvent pas totalement en aquarium marin, demandent une quantité de nourriture conséquente, environ 2 à 5 fois plus en calories qu'un poisson d'eau douce de même taille.

En aquarium récifal, l'alimentation des poissons marins est rarement faite par des nourritures commerciales industrielles, mais plutôt par des distributions fréquentes d'aliments congelés issus de la mer : artémias, mysis, krill (du Pacifique, attention au trop gros krill consommé par les grands cétacés!), chair de moule, de crevette, de poisson, de mollusques (bulot...). Il est également possible de proposer des algues pour les herbivores partiels (poisson chirurgien par exemple) avec du nori, des wakamés, de la salade du pêcheur, du dulse, de la laitue de mer... Voir aussi comment nourrir les poissons-clowns.

Combien de temps puis-je conserver un aliment commercial?
Tant que la boîte de nourriture, flocons, paillettes, comprimés, etc., n'est pas ouverte, la conservation fermée peut durer des années sans perte notable de qualités. En revanche, dès que l'aliment industriel a été ouvert, l'opercule percé, la durée de vie de cet aliment est inférieure à 6 mois! Ainsi, évitez des conditionnements trop volumineux (malgré l'éventuelle économie financière), ce n'est pas le mieux sur le long terme.

Les aliments à proscrire d'un aquarium!
Si de nombreux aliments de notre vie courante peuvent être proposés aux poissons, leur système digestif supporte mal les graisses saturées : leur digestion n'est pas adaptée. Hormis quelques cas spécifiques, on évitera donc de distribuer les viandes (et toute préparation dérivée) de mammifères (bovin, ovin...), les produits laitiers (fromage), les produits boulangers (le pain est interdit!, biscuits)...

En revanche, de nombreux fruits (raisin, pomme, banane... et courgette, concombre, petits-pois) et plusieurs légumes (diverses salades, carotte...) sont de très bons aliments pour des poissons omnivores ou végétariens.

Type : locution nominale. Genre : invariable.
Traduction nourrir un poisson d'aquarium en anglais : how to feed an aquarium fish?.

Revoir la définition nourrir un poisson d'aquarium ... La définition NOURRIR UN POISSON D'AQUARIUM a été vue 73435 fois. Publié le 27/11/2014. Modifié le .
Commentaires (via Disqus)