L'aquariophilie pour des aquariums modernes

Corydoras panda : Cory Panda

Corydoras panda : fiche poisson pour maintenance et élevage en aquarium.

Description de Corydoras panda, Cory Panda:

Le cory Panda Corydoras panda est un poisson-chat nain originaire de l'Amazonie, plus précisément du haut-Amazone, au Pérou et en Équateur, et surtout dans la région Huanaco, où le Cory Panda habite le Rio Aquas, le Rio Amarillae, un affluent du Rio Pachitea, et le système hydrologique de la rivière Rio Ucayali.
Corydoras panda
Corydoras panda

Le petit Corydoras panda habite à la fois des ruisseaux aux eaux, claires, et des affluents de rivières aux eaux noires, souvent circulant sur des substrats de sable. Beaucoup de ces cours d'eau sont alimentés par la fonte des neiges, c'est-à-dire des eaux de ruissellement des montagnes enneigées des Andes à certains points de l'année. À ces périodes, le débit augmente et la température de l'eau peut être assez faible, aux alentours de 19 °C.

Les spécimens holotypes ont été recueillis d'abord par H.R. Richards en 1968, et l'espèce a été nommée Corydoras panda par Nijssen et Isbrücker en 1971. L'épithète spécifique est une allusion à l'apparition du poisson, qui possède de grandes taches noires autour des yeux, qui rappellent ceux qu'on trouve sur le Panda Géant terrestre, Ailuropoda melanoleuca.

Il devient difficile de se procurer des spécimens sauvages de nos jours car pratiquement tous les poissons entrant dans le commerce sont élevés industriellement en ferme aquacole. La plupart de ceux disponibles à la vente en France (et en Europe) sont originaires d'Europe orientale ou de l'Extrême-Orient. Ces poissons élevés en captivité sont généralement plus robustes et adaptables que leurs homologues sauvages, ayant été élevés dans des conditions d'eau "standard de nos robinets", loin de leur habitat naturel. C'est donc un poisson fréquent dans les aquariums de vente et assez facile de maintenance dans un aquarium spacieux.

Spécimen adulte du poisson-chat nain Corydoras panda:
Poisson-chat nain Corydoras panda
Corydoras panda a une couleur blanc cassé à rose-orange comme couleur de fond, et quand on l'observe dans certaines conditions d'éclairage, une irisation verdâtre est présente sur les flancs et l'opercule.

On distingue facilement notre poisson chat par son patron de coloration dont la teinte de base tourne autour du beige-sable-blanc plus ou moins foncé. Certains individus sont en effet blanc-crème alors que d'autres sont franchement brun foncé. Une barre noire sur l'oeil, une belle tache noire sur la nageoire dorsale et une fasciature noire devant la nageoire caudale permettent une identification assez aisée de ce poisson, surtout si on combine ces détails à sa petite taille, souvent moins de 4 cm LS, avec une moyenne des holotypes à 3,8 cm. Et ce sont ces trois taches noires qui lui valent son appellation spécifique de "panda" avec sa robe blanche pourvue de trois taches noires: une première au niveau de l'oeil, une deuxième au niveau de la nageoire dorsale, et une troisième au niveau de la nageoire caudale.

Les nageoires de C. panda prennent la couleur de fond du corps, avec un aspect diaphane, translucide, légèrement hyalin, avec des rayons de nageoire plus intensément colorés. La nageoire dorsale est marquée par une tache noire bien visible qui couvre presque toute la surface de la nageoire. Le pédoncule caudal est marqué avec une bande noire, cette bande noire entourant le pédoncule caudal jusqu'à la surface ventrale. La nageoire adipeuse, soutenue par une petite épine, contient parfois une pigmentation noire. La tête est de la même couleur que le fond du corps, avec un masque noir autour des yeux, descendant verticalement à partir de la fontanelle, au-dessus de chaque oeil, et se terminant dans un coin triangulaire juste avant la surface ventrale de la tête. Les nageoires pectorales sont placées immédiatement derrière l'opercule, et sont généralement orientées horizontalement lorsque le poisson est au repos, étendues d'une manière similaire aux ailes d'un avion. Les nageoires pelviennes sont positionnées sur la surface ventrale du poisson, situées assez loin derrière les nageoires pectorales. Le premier rayon de la nageoire dorsale émane du corps à environ son point de plus grande hauteur, et une ligne verticale vers le bas à partir de ce point s'étire au point de fixation des nageoires pelviennes. La nageoire anale est située loin à l'arrière de la face ventrale du corps, le point du premier rayon de la nageoire étant un peu en avant du l'attache noire du pédoncule caudal.

Fiche de maintenance et élevage de Corydoras panda:

Comment maintenir, associer, nourrir, reproduire et élever Corydoras panda (Cory Panda)? Quels paramètres choisir?

Qualité de l'eau:

Quels sont les meilleurs paramètres de maintenance? Quel type d'eau est préféré?Le cory Panda demande une eau acide, avec ph < 7,5 dans tous les cas et si possible pH < 6,5, et douce (GH < 8), à température classique des zones équatoriales: 25 °C à +- 3 °C. Il supporte des températures plus basses si le poisson est habitué progressivement, mais les poissons d'élevages ont perdu leur résistance à ce sujet.

C. panda vit dans les zones claires, dans les eaux claires des rivières qui sont à courant relativement rapide, une eau bien oxygénée et circulant sur ​​des substrats qui peuvent comprendre du sable mou ou du gravier fin: le sable de Loire est idéal pour cette espèce. Ces cours d'eau sont généralement bien végétalisés avec des espèces variées de plantes aquatiques. La proximité des rivières d'origine des poissons à la montagne de la Cordillère des Andes, et la reconstitution de ces rivières aux eaux de fonte des neiges des Andes à des altitudes plus élevées, ont conduit le poisson à être adaptable à des températures plus froides que la norme pour les poisson tropicaux. La plage de température aquarium du poisson est de 16 à 28 °C, bien que le poisson présente une préférence marquée pour les régions plus froides de cette plage de températures, en particulier en captivité. En effet, le poisson peut, pour des périodes limitées, survivre à des températures aussi basses que 12 °C, bien que l'élevage en captivité à des températures aussi basses est malavisé. Les eaux indigènes du cory panda sont par conséquent déficientes de toute minéralité, avec une eau neutre à légèrement acide et la réplication de ces conditions en captivité sont recommandées pour l'entretien et le succès en élevage et reproduction.

Cohabitation et comportement:

Quel comportement a l'animal? Avec quels autres animaux est-il compatible? Est-il sociable?Attention, contrairement à une certaine croyance populaire, malgré sa toute petite taille, le cory panda est un bon nageur! Il réclame donc une maintenance dans un aquarium honnêtement vaste: 80 litres est un minimum pour conserver un groupe d'au moins 12 individus! Ne surtout pas maintenir ce cory tout seul, et même dans un nano-aquarium de 54 litres, il faudra un groupe de 6 spécimens.

Il cohabite facilement avec des Cichlidés nains, des Characidés (tétras), mais encore de petits Cyprinidés asiatiques si on oublie l'aspect biotope écotypique.

Le cory Panda s'accommode très de la cohabitation de petites crevettes d'aquarium, les petits invertébrés ne craignent pas grand chose et il est possible d'associer ces petits corydoras à des Red Cherrys par exemple.

Alimentation et nourriture:

Comment le nourrir? Quelle alimentation convient le mieux? À quelle fréquence?Le cory panda est omnivore, à la fois carnivore, herbivore et détritivore. En fait, il est herbivore pour y consommer du zooplancton, infusoires et autres animalcules qu'il va trouver sur cette verdure. En aquarium, Corydoras panda se satisfera d'à peu près tout, mais si on lui offre des vers de vase vivants, ce sera jour de fête... Sinon, paillettes et pastilles de fond feront un excellent aliment de base. Pensez surtout à varier le menu, avec du congelé ou des mixtures maisons à base d'épinards et d'artémia, daphnie, mysis, krill, mysis, morceaux de crevette broyée, etc.

Protocole d'élevage et reproduction Corydoras panda:

Comment reproduire C. panda? Où et quand peut-on le reproduire et l'élever?Le cory panda suit, avec quelques écarts mineurs, le modèle standard pour la reproduction du genre. Le dimorphisme sexuel, comme pour la plupart des espèces du genre, montre des femelles légèrement plus grandes et plus ventrues que les mâles, plus fins et d'aspect plus grêle.

Un aquarium de 60 cm de façade (généralement un 54 litres standard du commerce aquariophile) est une bonne taille, soit avec un fond nu ou du sable fin. Utilisez une filtration mécanique et biologique simplifiée, sur pain de mousse avec un exhausteur à air: ainsi, les alevins ne seront pas aspirés par la filtration. Plantez généreusement le bac de reproduction, avec quelques touffes de végétation telles que la mousse de Java et des plantes à larges feuilles comme Echinodorus amazonicus. Une température d'environ 24 °C et un pH de 6,5 constituent de bons paramètres. Le filtrage de l'eau à travers de la tourbe est utile, tout comme l'utilisation d'eau osmosée pour diminuer au plus bas la dureté totale de l'eau (GH < 3).

Il est toujours préférable d'avoir un ratio plus élevé de mâles que de femelles lorsqu'on se lance dans l'élevage des corys, avec une recommandation de 2 mâles pour 1 femelle. En outre, cela peut prendre plusieurs années pour certaines espèces à devenir sexuellement matures, donc soyez patient. Le cory Panda se reproduit après 18 mois seulement: les spécimens achetés en magasins sont jeunes, âgés de 6 mois, vous devrez donc patienter 1 an ou plus pour espérer des reproductions.

Le stimulus pour l'élevage se compose d'un refroidissement de l'eau, une eau mieux oxygénée comme dans leur habitat, ce qui correspond généralement à l'état sauvage avec le début de la saison des pluies: on fera des changements d'eau partiel tous les jours sur quelques jours pour apporter de l'eau neuve fraîche. Lorsque les femelles sont visiblement plein d'ovules, effectuez un grand changement d'eau (50-70% d'un coup). Cette opération peut être répétée sur quelques jours, avec l'avantage de diminuer considérablement les nitrates en utilisant de l'eau osmosée. Pour rappel, les nitrates NO3 sont des inhibiteurs de croissance chez les poissons, ils ne sont donc pas les bienvenus!

Beaucoup d'espèces de Corys sont des reproducteurs saisonniers, avec un pic pendant la saison humide dans leurs pays indigènes: cela correspond à l'hiver sous nos latitudes, ce sera donc la saison préférée pour les tentatives de reproduction. Cependant, alors que certaines espèces de Corydoras nécessitent une chute de température dans l'aquarium pour stimuler le frai, dans le cas du Panda, la chute de température semble beaucoup moins importante, car l'expérience montre que des spécimens se sont reproduits en aquarium sans chute de température. L'ajout d'eau neuve, propre (eau osmosée ou eau distillée), oxygénée et plus fraîche que l'eau du bac semble être le stimulus principal pour cette espèce. Dans la nature, l'apparition de la nouvelle saison avec un apport massif d'eau des pluies est suivie par une augmentation des populations d'organismes alimentaires (explosion de vie), et il est utile de bien nourrir les poissons d'élevage, si possible avec de la nourriture vivante, ou au moins congelée. Ainsi, conditionnez le groupe avec une alimentation variée basée sur des aliments vivants et/ou congelés.

Si les poissons décident de frayer, les femelles pondent généralement leurs ovules sur les parois vitrées du bac, souvent dans une zone où le débit d'eau est assez élevé. Mais de grandes feuilles sont aussi un bon support de ponte pour pas mal d'espèces: c'est d'ailleurs le cas du cory Panda. Le comportement de frai est caractérisé par une augmentation initiale de l'activité, avec des mâles montrant un haut niveau d'excitation, et ceux-ci commencent à poursuivre activement les femelles. Une femelle réceptive permettra à un mâle de la caresser avec ses barbillons, prenant une position en T, dans laquelle le mâle saisit les barbillons femelles entre ses nageoires pectorales et le corps. Il libère alors des spermatozoïdes et on pense que cela passe par la bouche et les branchies de la femelle, le sperme étant dirigé vers ses nageoires pelviennes. La femelle utilise ses nageoires pour former un "panier", dans lequel elle dépose un seul ovule (bien que jusqu'à 4 peuvent être rejetés). Une fois l'ovule fécondé, la femelle nage loin pour trouver un endroit approprié pour déposer l'oeuf, avant que le cycle se répète. Si vous observer les poissons frayer dans une situation de groupe, vous verrez souvent plusieurs mâles chassant une femelle quand elle va déposer un oeuf, dans un effort pour être le prochain mâle choisi pour la fertiliser.

Il est possible que les adultes mangent les oeufs: une fois la ponte terminée, il est préférable de séparer les géniteurs de la ponte, soit en déplaçant les œufs et élever les alevins ailleurs, soit en isolant le parents. Si vous décidez de déplacer les oeufs, vous trouverez qu'ils sont assez robustes, et peuvent généralement être délicatement roulés sur le verre avec un doigt. Le nouveau bac d'élevage doit contenir la même eau que le bac de frai et être également bien oxygéné. Partout où vous décidez de faire éclore les oeufs, il est toujours préférable d'ajouter quelques gouttes de bleu de méthylène à l'eau pour empêcher toute apparition de fungus. Même alors, quelques oeufs seront probablement atteints par la pourriture avec des champignons, et ceux-ci doivent être retirés dès qu'ils sont repérés afin d'empêcher la moisissure de se propager. D'autres options incluent l'ajout d'un cône d'aulne (arbre du genre Alnus sp.) au bac d'éclosion car ceux-ci libèrent divers produits chimiques bénéfiques à qualités antifongiques. Certains aquariophiles utilisent même certaines espèces de crevettes d'eau douce pour ramasser des spores fongiques à partir d'oeufs sains. Les petites crevettes Neocaridina davidi, comme la Red Cherry, fonctionnent bien. Celles-ci mangeront des oeufs malades, mais laisseront les oeufs sains indemnes.

Les oeufs éclosent en 3-5 jours et une fois que les alevins ont épuisé leur sac jaune, le sac vitellin, ils vont accepter des microvers et des nauplies d'artémias comme premiers aliments. Si le bac d'élevage est généreusement planté en plantes aquatiques, en particulier avec des plantes de surface ombrant favorablement l'aquarium de reproduction, les alevins y trouveront aussi des infusoires en quantité valable. Les alevins au stade de la nage libre semblent être moins sensibles aux maladies lorsqu'ils sont conservés sur une mince couche de sable, plutôt que dans une configuration à vitre nue.

Données scientifiques sur Corydoras panda:

Classification et taxonomie de C. panda:
Classe :Actinopterygii
Ordre :Siluriformes
Famille :Callichthyidae
Sous-famille :Corydoradinae
Tribu :Corydoradini
Genre :Corydoras
Espèce :panda
Rang :Espèce
Descripteur :Nijssen & Isbrücker
Année description :1971
Nom scientifique :Corydoras panda
Protonyme :Corydoras panda
Noms communs :(fr) Cory Panda
(en) Panda corydoras
Acheter Corydoras panda:
Prix moyen :4,50
Fourchette de prix :3,20 à 5,90
Statut de C. panda:
Statut de conservation :Non évalué (NE)
FishBase n° :12188
Origine géographique, abondance:
Habitat naturel :Pérou, Amazonie
Continent d'origine :Amérique du Sud
Abondance :Courant
Maintenance de C. panda:
Maintenance :facile
Volume ou type :Nano-aquarium
Taille :3 à 4 cm
pH de l'eau :5,0 à 7,0
Dureté de l'eau :1 à 8 °GH
Température :19 à 28 °C
Espérance de vie :3 à 5 ans
Taille du couvain :20 à 50 oeufs
Auteur: anemone-clown, dernière modification le , publié le 15/10/2009. 69902 lectures.
Commentaires (via Disqus):