L'aquariophilie pour des aquariums modernes

Echinodorus amazonicus : Épée d'eau de l'Amazone

Echinodorus amazonicus : fiche plante aquatique pour plantation, culture, multiplication.

Description de Echinodorus amazonicus, Épée d'eau de l'Amazone:

L'épée d'eau de l'Amazone Echinodorus amazonicus, également connue comme la plante-épée amazonienne à feuilles étroites, est une plante aquatique d'aquarium très populaire. Son origine est indiquée par son épithète spécifique, dont la provenance est endémique de l'Amazonie. La taxonomie actuelle donne cette espèce comme une simple variété de Echinodorus grisebachii, sous l'appellation synonyme E. grisebachii amazonicus.
Echinodorus amazonicus
Echinodorus amazonicus

La plante-épée Echinodorus amazonicus est une espèce commune dans la nature, dont la description initiale se base sur des spécimens de plantes issus de l'État de Rondonia au Brésil. L'écologie montre qu'il s'agit d'une plante de marais essentiellement immergée, pérennante, originaire du Brésil. Elle se rencontre de préférence en groupes parfois très imposants dans les eaux à faible courant ou en eau stagnante, jusqu'à 1 m de profondeur à dureté faible à moyenne et au pH légèrement acide. Les cultivars aquariophiles trouvés dans le commerce supportent parfaitement l'immersion prolongée, mais la floraison implique que la tige florale dépasse de la surface de l'eau. Elle s'intègre facilement en aquaterrarium, en riparium ou même en terrarium humide tropical.

L'épée d'eau de l'Amazone est une espèce vivace, à rhizome très court sur lequel sont fixées des feuilles vertes, ornées de lignes transparentes, allongées, étroites, lancéolées à extrémité aiguë et souvent recourbées (la forme des feuilles est cruciforme), disposées en rosette. Le limbe des feuilles mesure de 20 à 25 cm de long sur 2 à 4 cm de large en moyenne, fixé sur un pétiole de 10 à 20 cm, triangulaire et aplati. L'espèce (ou variété) se distingue grâce à une nervure centrale très marquée sur la face inférieure, avec deux paires de nervures latérales. Les feuilles aériennes sont plus courtes et plus arrondies et légèrement ondulées. L'inflorescence est simple avec une hampe florale pouvant atteindre 1 m de long, laquelle porte 4 à 6 verticilles étroits, de petites fleurs blanches bisexuées. Le fruit de 3 à 4 cm de long est un akène orné de 8 sillons.

La culture de E. amazonicus est facile en aquarium car la plante amazonienne est peu exigeante sauf à l'égard de la lumière qui doit être intense pour obtenir une bonne croissance. Indifférente à l'égard de la dureté de l'eau, elle préfère néanmoins les eaux douces proches de la neutralité ou légèrement acide. Une température supérieure à 18 °C convient et elle supporte des eaux plus chaudes, à 23-24 °C. Des températures au-dessus de 28 °C lui sont préjudiciables, malgré son emploi fréquent en aquarium d'eau douce pour la reproduction de certains Cichlidés comme les scalaires ou les discus qui déposent leurs oeufs au revers des feuilles de la plante-épée amazonienne. Une bonne épaisseur de sable non lavé, enrichi de quelques boules d'argile convient. Un substrat enrichi est profitable, mais il ne doit substrat pas être calcaire: l'espèce est calcifuge! Un apport de CO2 est apprécié, et des apports d'engrais, y compris avec du fer sous forme chélate, sont bénéfiques.

L'épée d'eau de l'Amazone se multiplie par voie végétative essentiellement en formant des stolons, sur lesquels apparaissent de petites plantules qu'il faut maintenir au sol, puis en coupant les stolons qu'après enracinement. La multiplication se fait, plus rarement, par prolifération de jeunes plantules dans les verticilles floraux le long de la hampe florale.

Plante très intéressante pour les aquariophiles car elle préfère l'immersion, sa taille reste raisonnable 'environ 30-40 cm de haut), elle ne produit pas de feuilles flottantes et n'est pas trop exigeante (sauf lumière).

L'espèce E. amazonicus est très proche de E. bleheri/bleherae et E. parviflorus qui, comme elle, appartiennent au groupe d'espèce à feuilles lancéolées, de la section intermedii de Rataj. À ce jour, tous ces taxons sont mis officiellement en synonymie avec E. grisebachii. La première épée d'eau de l'Amazone a été importée en Allemagne en 1938 sous le nom de Echinodorus tenellus et celui de Echinodorus intermedius aux États-Unis. Correctement identifié et décrit par Karel Rataj en 1970, son taxon devient Echinodorus horemannii. Finalement, la plante-épée à feuilles étroites (ou à petites feuilles) devient synonyme de E. grisebachii dans la révision du genre publiée en 1994.

Données scientifiques sur Echinodorus amazonicus:

Classification et taxonomie de E. amazonicus:
Classe :Liliopsida
Ordre :Alismatales
Famille :Alismataceae
Genre :Echinodorus
Espèce :amazonicus
Rang :Espèce
Descripteur :Rataj
Année description :1970
Nom scientifique :Echinodorus amazonicus
Basionyme :Echinodorus amazonicus
Synonymes :Echinodorus grisebachii amazonicus, Sagittaria brevipedicellata, Echinodorus brevipedicellatus
Noms communs :(fr) Épée d'eau de l'Amazone
Acheter Echinodorus amazonicus:
Prix moyen :7,50
Fourchette de prix :4,90 à 9,90
Origine géographique, abondance:
Habitat naturel :Brésil
Continent d'origine :Amérique du Sud
Abondance :Courant
Maintenance de E. amazonicus:
Maintenance :facile
Positionnement :Indifférent
Type :Rhizome
Croissance :Modérée
Éclairage :Très intense
Volume ou type :Mini-aquarium
Taille :30 à 40 cm, 100 cm en immergé
pH de l'eau :6,0 à 7,5
Dureté de l'eau :3 à 10 °GH
Température :18 à 28 °C
Auteur: anemone-clown, dernière modification le , publié le 18/05/2007. 12254 lectures.
Commentaires (via Disqus):