Suivez le portail aquariophile:

Requin : explications

Que signifie requin ?

Définition requin

Le requin est un poisson cartilagineux élasmobranche, un squale de taille variable, de quelques dizaines de centimètres à plus de 20 mètres. Certains requins sont voraces et redoutables, mais la majorité sont sans danger pour l'homme. La plus grande menace pour les requins est le shark finning, la pratique de la pêche aux ailerons de requins qui pourrait amener une disparition de plus de 50% des populations des grands requins d'ici 2030.

Un requin typique en pleine eau :
Un requin en pleine eau
Ce requin de pleine eau, en milieu océanique, appartient à un petit groupe d'espèces dangereuses pour l'Homme.

La classification d'un requin :
Au contraire des dauphins, les requins ne sont pas des mammifères et ces poissons sont beaucoup étudiés en ichtyologie. Les requins sont des poissons cartilagineux proches des raies, de la clade des sélachimorphes, dans la sous-classe Elasmobranchii, du super ordre des squalidés, appartenant aux ordres Carcharhiniformes, Heterodontiformes, Hexanchiformes, Lamniformes, Orectolobiformes, Pristiophoriformes, squaliformes, Squatiniformes (certains ordres comme les Squatinactiformes et les Protacrodontiformes sont éteints) et à la sous-division des sélaciens dans la classe des Chondrichthyens. Si les requins sont intégrés dans la sous-classe des sélaciens Selachii, les raies et les torpilles sont classées dans le super-ordre des batoïdés Batoidea.

L'anatomie et description d'un requin :
Le requin est un poisson au squelette entièrement cartilagineux disposant de 4 à 7 fentes branchiales latérales symétriques de chaque côté.

Chaque requin de pleine eau dispose d'un système sensoriel très développé en pleine eau : leur vue sous l'eau est bonne, même par faible luminosité; leur ligne latérale est très sensible aux vibrations transmises dans l'eau; leur odorat chimique est très développé et ils sont sensibles aux variations des champs électriques et magnétiques.

Leur peau rugueuse est recouverte de denticules, des écailles placoïdes d'origine dermique. Les squaliformes possèdent des mâchoires puissantes et des dents très coupantes, orientées sur le fond de la bouche et se renouvelant en permanence. Leur reproduction implique une copulation (les organes sexuels du mâle sont appelés des ptérygopodes, situés près de la nageoire anale). Ils peuvent être ovipares, vivipares ou ovovivipares. Leur croissance est assez lente et ils peuvent vivre de 20 à 30 ans. Ils n'ont pas de vessie permettant de jouer le rôle de ballast, ils n'ont pas de vessie natatoire.

Leur foie est volumineux, pesant jusqu'à 25% du poids total, et riches en lipides, ce qui explique qu'ils ont fait l'objet de pêches industrielles pour la production d'huiles riches en alkylglycérols, appelées le squalène.

Ceci étant, leur chair a une composition particulière : la fraction d'azote non protéique de leurs tissus est riche en urée ce qui fait qu'ils développent une odeur d'urine quand ils s'altèrent. Ceci explique qu'en Europe occidentale, leur utilisation alimentaire soit restée historiquement assez limitée.

Les possibilités physiologiques incroyables des requins :
Les requins pélagiques sont facilement différenciés des requins benthiques. Les requins de pleine eau sautent facilement hors de l'eau pour capturer une proie (un oiseau comme un cormoran) mais ils sont incapables de faire marche-arrière, de nager en arrière comme le grand blanc du film Les Dents De La mer.

Les requins de la famille Lamnidae ont de multiples fonctions physiologiques convergentes liées à l'efficacité et au rendement élevé (c'est-à-dire soutenue, aérobie) en pleine eau. La nage de haute performance par les poissons nécessite des adaptations en augmentant la livraison, le transfert et l'utilisation du dioxygène O2 par le muscle rouge myotomal (musculature striée squelettique). Mais les requins ont moins de muscles myotomaux que les thons (4-13% de la masse corporelle).

Les noms vernaculaires des requins :
On trouve des requins sous de nombreux noms vernaculaires qui ne comportent pas forcément le mot requin dans leur nom commun. Par exemple, la saumonette est le nom de la chair dépiautée de roussette, de hâ ou d'aiguillat; le veau de mer est la chair de requin taupe ou requin nez de l'espèce Lamna nasus, les roussettes sont de petits requins benthiques aux "yeux de chats".

On connaît plus de 470 espèces de requins vivant dans toutes les eaux de la planète (chaudes ou froides, salées ou saumâtres mais il n'existe pas de requin d'eau douce strict) et à toutes les profondeurs. On en "découvre" chaque année de nouvelles formes. Le plus grand nombre d'entre-eux vit dans les eaux tropicales chaudes.

Le célèbre grand requin blanc est craint par sa taille, sa puissance et surtout, sa férocité :
Un grand requin blanc toutes dents dehors
Avec une mâchoire immense et des dents sur plusieurs rangées, le grand requin blanc arrache et déchire les chairs.

Chaque grand requin est accompagné de son rémora, et toutes les espèces sont potentiellement des prédateurs carnivores, en général voraces. En revanche, certains d'entre eux parmi les plus grandes espèces et hormis quelques mammifères marins comme le dauphin ou la baleine, le requin-pèlerin et le requin-baleine sont exclusivement planctonophages! Les requins benthiques, tels que les aiguillats ou les roussettes, sont souvent des charognards au métabolisme ralenti (température de l'eau) au contraire des requins pélagiques qui sont des prédateurs très actifs (requin bleu).

Voir les descriptions de quelques espèces notables :le requin nourrice Nebrius ferrugineus,le requin dagsit Carcharhinus amblyrhynchos,le requin corail ou requin à aileron blanc Triaenodon obesus,le requin longimane Carcharhinus longimanus,le requin tigre Galeocerdo cuvier,le requin bouledogue Carcharhinus leucas,Carcharodon carcharias est le grand requin blanc, incluant le grand requin blanc de Méditerranée, un descendant du mythique Mégalodon.
Cette espèce est le requin corail :
Un requin corail
Ce requin est appelé le requin corail, un animal de plus de 2 mètres qui évolue près des côtes, dans tout récif de corail, c'est-à-dire l'espèce Triaenodon obesus.

Les requins des océans en quelques chiffres :
Les requins vivent depuis 400 millions d'années, c'est-à-dire 200 millions d'années avant les dinosaures.Tous les requins ne sont pas identiques : des espèces ne mesurent qu'un mètre de long et d'autres peuvent atteindre les 20 mètres (requin baleine), ce qui donne le grand poisson existant de nos jours.Près de 11 500 requins sont tués par heure par l'homme, soit plus de 110 000 000 millions de squales exterminés par an! A contrario, les requins tuent 5 personnes par an... Les éléphants et les tigres en tuent 100, les accidents de la route 1 200 000 et la malnutrition 8 000 000...
Les records chez les requins :
Le record de taille, de longueur, appartient à un requin-baleine femelle : 20 mètres;Le record de taille du grand requin blanc est officiellement mesuré à 7,13 mètres LT (6,80 m LS, le grand blanc dit "de Malte" pêché en 1987) en étant suspendu, ramenant le véritable record d'un grand blanc à un squale de 2,22 tonnes de Cuba, pêché en 1945 et atteignant 6,40 mètres LT avec une mesure de l'animal faite "à plat", non suspendu; les chiffres de plus de 10 mètres sont estimés surfaits.Le plus petit requin est Etmopterus perryi, un minuscule requin sagre de 20 cm au maximum pour les femelles (17 cm max pour les mâles);Le record de poids est de 34 tonnes, toujours avec le requin-baleine Rhincodon typus;L'âge maximum est estimé à plus de 100 ans, avec une possibilité de 150 ans de durée de vie;À l'ère préhistorique, au miocène et paléocène, 4 féroces squales prédateurs dépassaient 9 mètres : Carcharocles, Carcharodon mégalodon, Isurus hastalis, Otodus obliquus;La plus grande dent de mégalodon est mesurée à 20,3 cm, mais le requin-baleine, parmi les espèces vivantes, affiche 300 rangées de dents souples par mâchoire;Des profondeurs hadales de 2500 mètres sont admises comme limite de nage.
De nombreux records sont le fait du requin-baleine, mais celui-ci est largement dépassé une baleine, un mammifère marin, la baleine bleue avec une taille de 30 mètres pour un poids de 170 tonnes.

Les attaques de requins augmentent :
Les attaques de requins semblent se multiplier avec le réchauffement planétaire et certains de ces poissons cartilagineux remontent aussi les fleuves et rivières assez loin à l'intérieur des terres, dans l'eau douce. Mais rappelons que le nombre de requins tués par an avoisinerait les 110 000 000 (110 millions) dont approximativement 80 à 100 millions juste pour les ailerons de requin.

Certains requins s'aventurent dans la zone de surf des océans, et on peut alors observer un phénomène appelé le surf requin. Le surf requin consiste en un glissement de l'animal dans une vague, le plus souvent en quête d'une proie.

Ainsi, le surf d'un requin dans la vague près d'un surfer n'est-il pas anodin, le poisson étant en cours de chasse, normalement durant la saison de reproduction des otaries mais fréquemment dans une zone où les tortues marines sont présentes. Les tortues sont des mets de choix.

Autre raison de ce surf dans les vagues sur les pages, en Afrique du Sud, à la Réunion... chaque année en Juin, l'océan se gonfle à son maximum et atteint son altitude la plus élevée, conditions d'accueil des plus grands pays du surf et devient également l'hôte de la Sardine Run réunissant un grande biodiversité marine, y compris de nombreuses espèces de requins.

Le requin en médecine contre le cancer ?
La médecine, surtout traditionnelle asiatique, tente d'utiliser les ailerons ou encore le cartilage du requin dans des médicamentions mais elles sont franchement sujettes à caution dans le milieu scientifique médical.

Toutefois, il faut admettre que ces animaux marins produisent dans leur estomac une substance, la squalamine, qui aurait une efficacité reconnue dans le traitement des tumeurs cancéreuses. La squalamine, en inhibant l'action de l'angiogenèse, ferait mourir de faim les cellules atteinte par un cancer.

Un mythe populaire voudrait ainsi que les requins soient à l'abri de la maladie et du cancer, ce qui n'est scientifiquement pas étayé. Les requins peuvent avoir un cancer, développer des cellules cancéreuses. Les maladies et les parasites affectent les requins. La preuve que les requins sont moins résistants au cancer et à la maladie est le plus souvent anecdotique, peu visible, et il y a eu peu ou pas d'études scientifiques ou statistiques qui montrent et prouvent l'immunité accrue des requins face aux maladies.

D'autres légendes sont apparemment fausses, telles que celle concernant les ailerons ou le cartilage du requin à prévenir le cancer et traiter l'arthrose. Aucune preuve scientifique n'appuie ces affirmations; pire, au moins une étude a démontré que le cartilage de requin n'est d'aucune utilité pour le traitement du cancer.

À propos du grand requin blanc :
En termes de spectacle, rien n'égale le bond du grand blanc, il se propulse hors de l'eau à plus de 50 km/h.

Le grand blanc doit son nom commun à la partie ventrale, blanchâtre, c'est sa partie la plus vulnérable : le grand requin se méfie de tout animal pouvant être un prédateur qui se situe sous lui! Si un grand blanc plonge sous un autre animal, homme inclus, c'est pour préparer une attaque. Si l'animal-proie veut éviter une attaque de ce type, il doit plonger en même temps que le requin, voir descendre en dessous de lui, et alors, le grand blanc considérera l'autre animal comme un danger et ne l'attaquera plus, la méfiance étant plus grande.

Type : nom commun. Genre : masculin.
Traduction requin en anglais : shark.

Revoir la définition requin ... La définition REQUIN a été vue 536578 fois. Publié le 05/06/2010. Modifié le .
Commentaires (via Disqus)