L'aquariophilie pour des aquariums modernes

Définition de poisson fourrage

Que signifie poisson fourrage ?

Définition poisson fourrage:

Un poisson fourrage est un poisson pélagique de faible valeur marchande utilisé directement dans l'alimentation d'autres animaux, par exemple, des harengs ou sardines pour nourrir des saumons, ou des poissons de rebut (prises accessoires) comme aliment pour animaux d'élevage (porcs, volailles). En aquaculture continentale, certains espèces d'eau douce sont élevées comme poissons fourrage, notamment les gardons et les rotengles pour nourrir des carnassiers comme les brochets.

Les rotengles de pisciculture sont des poissons fourrages:
Un poisson fourrage: le rotengle
Un poisson fourrage est une petite espèce de poisson comme ce rotengle S. erythrophthalmus de moins de 15 cm.


L'exploitation commerciale du poisson fourrage:

L'élevage des poissons fourrages en ferme aquacole permet d'économiser le stock halieutique naturel dans le cadre de l'alimentation de prédateurs carnivores en pisciculture, mais les poissons fourrages sont (malheureusement) essentiellement exploités pour fabriquer de la farine, la fameuse farine de poissons. Les poissons fourrages capturés en milieu marin, non élevés en aquaculture, sont broyés et transformés en farine de poisson comme aliment de fourrage pour le bétail en agriculture.

La pêche fourragère est le nom donné à la pêche commerciale des poissons fourrages aboutissant en pêcherie.


Le déclin des poissons fourrages:

Ainsi, en 2012, les poissons fourrages constituaient 37% du volume de prises de la pêche professionnelle en mer! La surpêche est effective avec ces petites espèces, privant les prédateurs naturels (gros poissons osseux, grands poissons cartilagineux, oiseaux de mer, mammifères marins) de ces petits poissons de leur proies habituelles; la biomasse des prédateurs déclinent, surtout que ces mêmes prédateurs se rabattent sur des espèces plus "nobles": c'est le cercle infernal.


L'importance trophique des poissons fourrages:

Le poisson fourrage est à la base de la chaîne alimentaire des carnivores aquatiques: ces petits poissons pélagiques sont la proie de grands prédateurs. Ces poissons fourrages se nourrissent sur le plancton, début de la chaîne alimentaire en milieu aquatique.

L'océan est un producteur primaire, principalement par la biomasse de plancton, produisant de l'énergie alimentaire issu du soleil avec le phytoplancton lequel devient le "carburant brut" du zooplancton, le début pour les réseaux trophiques de l'océan Mondial. Le transfert de cette énergie aux poissons fourrage, qui mangent du plancton, les transforment eux-mêmes en nourriture pour les prédateurs supérieurs. De cette façon, les poissons fourrage occupent les positions centrales dans l'océan et les lacs dans les réseaux trophiques.

Les poissons fourrage utilisent la biomasse de copépodes, mysidés et krill dans la zone pélagique pour devenir les convertisseurs dominants de l'énorme production de l'océan de zooplancton. Ils sont, à leur tour, les éléments centraux de proies pour la montée en niveau trophique. Les poissons fourrage ont permis d'atteindre leur domination à cause de la façon dont ils vivent en poissons de banc, et souvent en banc de poissons extrêmement rapides dans ses déplacements.


Les espèces concernées pour l'alimentation:

En milieu marin, ce sont surtout des membres de la familles des clupéidés, incluant l'allache Sardinella aurita par exemple. Les Clupéidés incluent: aloses, anchois, harengs, sardines, sardinelles et sprats, et les poissons fourrage comprennent également des demi-becs, des éperlans, des capelans, des fusilliers, des lançons, des jeunes sébastes. Les harengs sont des poissons de fourrage par excellence, souvent commercialisés comme sous l'appellation de sardine.

Par extension de la définition commerciale, le terme "poisson fourrage" est une expression utilisée dans la pêche, et est appliqué également à certaines espèces qui ne sont pas des poissons, mais jouent un rôle important en tant que proie pour les prédateurs. Ainsi des invertébrés tels que les calmars et les crevettes sont aussi appelés "poissons fourrage". Même la petite créature ressemblant à une crevettes appelée krill, assez petit pour être mangé par d'autres poissons de fourrage, est encore assez grand pour manger lui-même le zooplancton comme poisson fourrage, et donc souvent classé comme "poisson fourrage".

Bien que les poissons fourrages soient abondants, il existe relativement peu d'espèces. Il existe plusieurs espèces de producteurs primaires et plus de grands prédateurs dans l'océan qu'il n'y a de poissons fourrage.

Les copépodes constituent un groupe de petits crustacés trouvés dans la mer et les habitats d'eau douce. En eau douce, les poissons fourrage sont peu nombreux: quelques poissons blancs surtout, avec l'ablette, le chevesne, le gardon, le rotengle ... mais aussi les vairons, les aloses. Parmi les poissons anadromes, on peut citer l'eulachon.

Voir les synonymes de poisson fourrage.
Revoir la définition poisson fourrage ... La définition POISSON FOURRAGE a été vue 7848 fois. Publié le 20/12/2009. Modifié le .
Commentaires (via Disqus):