L'aquariophilie pour des aquariums modernes

Fucus vesiculosus : Fucus vésiculeux, Varech vésiculeux, Chone marin

Fucus vesiculosus : fiche algue pour culture ou contrôle.

Description de Fucus vesiculosus, Fucus vésiculeux, Varech vésiculeux, Chone marin:

L'algue brune, un fucus vésiculeux, est Fucus vesiculosus est également connue comme le varech vésiculeux, en rapport avec un ensemble de vésicules en forme de petites boules appelées un aérocyste.
Fucus vesiculosus
Fucus vesiculosus

L'algue vésiculeuse Fucus vesiculosus a une très large distribution géographique, trouvée sur les côtes de la mer du Nord, l'ouest de la mer Baltique, et dans une grande partie des océans Atlantique et Pacifique.

L'espèce est particulièrement fréquente sur les côtes abritées du littoral, au niveau intertidal, à l'étage médiolittoral si bien qu'au gré des marées, le varech vésiculeux peut être hors d'eau, à découvert sur une lplage de sable ou sur une côte rocheuse. Ce varech est rare sur les côtes exposées, où les spécimens peuvent connaître des retards de croissance et sans aucune vésicule d'air. F. vesiculosus soutient quelques organismes coloniaux, mais fournit un auvent et un abri pour le ver tubicole Spirorbis spirorbis, plusieurs isopodes herbivores comme ceux du genre Idotea et des escargots comme Littorina obtusata. Les phlorotannins dans le fucus vésiculeux agissent comme défenses chimiques contre l'escargot marin herbivore Littorina littorea.

L'algue vésiculeuse, Fucus vesiculosus

Les frondes de l'algue brune vésiculeuse F. vesiculosus sont supportées par des vésicules, un aérocyste gonflé à l'azote, qui lui donne sa portance.

Chaque fronde de Fucus vesiculosus a une nervure médiane proéminente et les "vessies" d'air quasi-sphériques sont habituellement jumelées, mais ces vésicules peuvent être absentes chez les jeunes plants ou chez les pieds d'algues dans des conditions un peu turbulentes. Le bord de la fronde est lisse et la fronde est dichotomique et ramifiée. L'espèce est parfois confondue avec Fucus spiralis avec laquelle elle s'hybride.

Gros plan sur les aérocystes d'un fucus vésiculeux

Chaque aérocyste d'une fronde est rempli de gaz, souvent de l'azote gazeux.

L'algue Fucus vesiculosus est dioïque, les gamètes sont généralement libérés dans l'eau de mer dans des conditions calmes et les ovules sont fécondés à l'extérieur pour former un zygote. Les œufs sont fécondés peu de temps après avoir été libérés en pleine eau. Une étude sur la côte du Maine (Etats-Unis) a montré qu'il y avait une fécondation de 100% sur deux sites différents, l'un exposé et l'autre abrité. Les populations immergées continuellement dans la mer Baltique sont très sensibles aux conditions de turbulence. Un haut niveau de fécondation est obtenu parce que les gamètes ne sont libérés que lorsque la vitesse de l'eau est faible.

Le fucus vésiculeux est comestible et est exploité depuis 1811 pour son constituant facile à extraire: l'iode. Depuis le 19e siècle, ce varech est ainsi largement utilisé pour traiter le goitre et le gonflement de la glande thyroïde liés à la carence en iode, l'hypothyroïdie.

Les constituants chimiques primaires de cette algue en font un aliment de choix car les frondes contiennent du mucilage, de l'algine, du mannitol, du bêta-carotène, de la zéaxanthine, de l'iode, du brome, du potassium, des huiles volatiles, et de nombreux autres minéraux. La principale utilisation des fucus (et d'autres types d'algues) dans la phytothérapie l'est comme source d'iode, un nutriment essentiel pour la glande thyroïde.

En France, on rencontre facilement l'algue vésiculeuse en Manche ou en océan Atlantique, là où elle a été exploitée comme aliment pour le bétail. Mais cette espèce régresse sur le littoral français, surtout en Bretagne-Sud et la compétation avec d'autres algues, une plus forte teneur des côtes en nutriments, est probablement l'origine de cette régression.

Données scientifiques sur Fucus vesiculosus:

Classification et taxonomie de F. vesiculosus:
Classe :Phaeophyceae
Ordre :Fucales
Famille :Fucaceae
Genre :Fucus
Espèce :vesiculosus
Rang :Espèce
Descripteur :Linné
Année description :1753
Nom scientifique :Fucus vesiculosus
Synonymes :Halidrys vesiculosus, Virsodes vesiculosum
Noms communs :(fr) Fucus vésiculeux, Varech vésiculeux, Chone marin
(en) Bladder Wrack Rockweed, Lady Wrack, Black Tang, Sea Ware, Dyers Fucus
Origine géographique, abondance:
Habitat naturel :Cosmopolite
Continent d'origine :
Maintenance de F. vesiculosus:
Maintenance :très difficile
Taille :> 50 cm
Auteur: bedotia, dernière modification le , publié le 08/07/2012. 9415 lectures.
Commentaires (via Disqus):