L'aquariophilie pour des aquariums modernes

Melilotus officinalis : Mélilot jaune, Mélilot officinal

Melilotus officinalis : fiche plante pour plantation, culture, multiplication.

Description de Melilotus officinalis, Mélilot jaune, Mélilot officinal:

Le mélilot jaune Melilotus officinalis ou Trigonella officinalis est une plante médicinale légumineuse caractérisée par une superbe floraison jaune en clochettes paniculées. Le mélilot officinal se trouve dans toute l'Europe jusqu'à 2000 m sur les terrains incultes, les talus, les terrains vagues, principalement sur sol calcaire.
Melilotus officinalis
Melilotus officinalis

Le mélilot Melilotus officinalis est une plante herbacée bisannuelle de la famille des Fabacées, à racine pivotante, à tige dressée verticalement, très ramifiée, de 30-90 cm de haut, et à feuilles alternées trifoliées à folioles allongées. Les fleurs odorantes sont petites, avec une corolle jaune, en grappes allongées et lâches, dégageant une odeur de foin coupé (ou de coumarine). Les fruits sont des petites gousses ovoïdes contenant 1 ou 2 graines lisses de 2 mm de diamètre.

Le système racinaire de l'axe principal pivotant, épais, porte quelques rhizomes; dans les formes bisannuelles, elles sont plus boisées que dans la forme annuelle. Cette espèce a une relation symbiotique avec certaines bactéries du sol, ces bactéries forment des nodules sur les racines et fixent l'azote atmosphérique.

La plante a été introduite en Amérique du Nord, en Afrique et Australie; elle est également présente en Asie en plus de l'Europe. Elle est surtout cultivée comme plante fourragère. Comme plante mellifère, elle est une très bonne source de nectar pour les abeilles de ruches.

Les feuilles du mélilot jaune officinal en gros plan:
Les feuilles du mélilot jaune officinal en gros plan
Les feuilles alternes du mélilot jaune sont trifoliées, avec des marges dentées et oblongues, avec des stipules entières soudées avec le pétiole. Les inflorescences jaune ont une longueur de 4 à 10 centimètres.

Il s'agit d'une espèce envahissante dans les zones où elle a été introduite, en particulier dans les prairies ouvertes et les forêts où elle nuit et dépasse les espèces végétales indigènes.

Le mélilot a été utilisé comme une plante de dégradation en phytoremédiation pour le traitement des sols contaminés par des dioxines. Il peut être utilisé comme pâturage ou alimentation du bétail.

Fiche de culture de Melilotus officinalis:

Comment planter, cultiver, entretenir, tailler, multiplier et propager Melilotus officinalis (Mélilot jaune, Mélilot officinal)? Quel endroit choisir? Quelles autres plantes lui associer?

Plantation, culture, entretien, taille de Melilotus officinalis:

Comment planter M. officinalis? Où, quand et comment démarrer la culture? Quel entretien effectuer et à quelle fréquence? Doit-on la tailler? Avec quelles autres plantes l'associer?Le mélilot Melilotus officinalis (ou Trigonella officinalis) est facile de culture car il apprécie les sols calcaires dans un emplacement ensoleillé. Typique d'une plante bisannuelle, on le sème au printemps ou à l'automne et il ne demande pas de soin particulier. Son habitat naturel se compose essentiellement de friches, jachères, sur substrat grossier plutôt calcaire.

Mélilot Trigonella (Melilotus) officinalis en site naturel:
Plantation de mélilot Trigonella Melilotus officinalis
L'implatation naturelle de M. officinalis intervient en groupe, parfois dense et serré aux bords des lieux cultivés mais incultes, dans presque toute la France.

Plante notablement rustique jusque -25 °C, elle peut tolérer les températures froides et la sécheresse. En revanche, le mélilot jaune ne tolère pas l'eau stagnante. Il préfère un sol bien drainé à sec, neutre à alcalin, en position ensoleillée.

Multiplication, propagation, division, bouturage de Melilotus officinalis:

Comment multiplier la plante? Que faire pour la propager? Pourquoi préférer la diviser, la semer, la bouturer...? Quand et où le faire?La floraison apparaît de mai à septembre. Les fleurs sont zygomorphes.

Lorsque M. officinalis est envahissant, il peut être géré par des applications de paillage, d'arrachage à la main, de tonte ou d'herbicide avant la floraison. Les brûlages prescrites à la fin de l'automne ou au début du printemps, suivies d'un autre brûlage à la fin du printemps, peuvent réduire le nombre de plantes avant l'établissement des graines.

La multiplication se fait seule, sans intervention humaine, pour cette plante bisannuelle. Les graines se dispersent facilement, sinon un semis printanier permet sa plantation et culture. Un pré-trempage de la graine pendant 12 heures dans l'eau tiède accélérera le processus de germination, en particulier en cas de temps sec. La germination aura généralement lieu dans les 2 semaines.

Informations encyclopédiques (Mélilot jaune, Mélilot officinal):

Qu'est-ce que M. officinalis a de particulier? Y'a-t-il des utilisations spéciales?

Taxonomie du mélilot jaune:


Selon une révision récente du genre Melilotus en 2013, la plupart des espèces devraient être transférées dans le genre Trigonella, toujours dans la famille des Fabacées. Ce sont les botanistes français P. Coulot et P. Rabaute qui ont proposé ce changement taxonomique dans le "Bulletin de la société botanique du Centre-Ouest" (4 novembre 2013) pour aboutir à l'espèce Trigonella officinalis au lieu de Melilotus officinalis.

Le basionyme est Trifolium officinale par Linné en 1753 (1er Mai), alors placé dans la famille des légumineuses Leguminosae, notant principalement que l'habitat est européen, en milieu champêtre.

Emplois du mélilot officinal en phytothérapie:


Les feuilles fraiches s'utilisent contre les rhumatismes, tandis que les feuilles sèches servent d'antimite. Les fleurs sont exploitées comme émollientes.

La récolte du mélilot, à des fins médicinales, n'est guère plus difficile que sa culture. Les sommités fleuries sont récoltées au moment de la floraison et sont suspendues dans un lieu sec et aéré. Lors de leur séchage, elles libèrent une agréable odeur de foin coupé mélé d'amande due à la présence d'une substance, la coumarine, retrouvée chez d'autres plantes comme l'aspérule odorante.

Les propriétés et utilisations médicinales s'obtiennent en infusion. Le mélilot est antispasmodique et digestif; il facilite le sommeil des personnes anxieuses ou stressées. L'infusion est aussi utilisée en collyre contre les inflammations des yeux et lorsque les yeux sont fatigués. Il faut alors appliquer des compresses imbibées dans une infusion très chaude.

En fait, le mélilot est préconisé de longue date comme diuré­tique et antispasmodique (présence de dérivés coumariniques -mélilotoside- et de flavonoïdes). Il agit aussi dans les troubles circulatoires d'origine veineuse et possède une action anticoa­gulante, d'où son emploi en cas de varices. En usage externe, le mélilot est un peu astringent et anti-inflammatoire; on l'utilise pour le soin des yeux.

Traditionnellement employé par voie orale ou en usage externe dans les cas d'insuffisance vei­neuse et dans les crises hémorroïdaires, le mélilot est aussi utilisé en cas de troubles digestifs, ainsi que dans les troubles mineurs du sommeil, tout comme le lotier lotus corniculatus, enfin dans les irri­tations oculaires. Il est disponible en vrac en pharmacie, les parties aériennes sont inscrites à la pharmacopée française et à la Pharmacopée européenne.

La posologie usuelle est de 5 g pour 1/2 litre d'eau en infusion (15 min), à boire dans la journée; cette préparation peut aussi être utili­sée sous forme de compresse à appliquer. Aucune précaution d'emploi particulière aux doses thérapeutiques indiquées.

Données scientifiques sur Melilotus officinalis:

Classification et taxonomie de M. officinalis:
Classe :Magnoliopsida
Ordre :Fabales
Famille :Fabaceae
Sous-famille :Faboideae
Tribu :Trifolieae
Genre :Melilotus
Espèce :officinalis
Rang :Espèce
Descripteur :(Linné) Pall.
Année description :1779
Nom scientifique :Melilotus officinalis
Basionyme :Trifolium officinale
Synonymes :Medicago officinalis, Melilotus arvensis, Trifolium melilotus-officinalis, Trifolium officinale, Trigonella officinalis
Noms communs :(fr) Mélilot jaune, Mélilot officinal
(en) Field melilot, Yellow melilot, Ribbed melilot
Statut de M. officinalis:
Statut de conservation :Non évalué (NE)
Origine géographique, abondance:
Habitat naturel :Europe
Continent d'origine :Europe
Abondance :Courant
Maintenance de M. officinalis:
Maintenance :facile
Végétation :Bisannuelle
Type :Rhizome
Croissance :Modérée
Éclairage :Très intense
pH du sol :7,0 à 8,0
Dureté du sol :10 à 30 °GH
Auteur: anemone-clown, dernière modification le , publié le 02/09/2017. 386 lectures.
Commentaires (via Disqus):