L'aquariophilie pour des aquariums modernes

Pterapogon kauderni : Apogon de kaudern, Poisson cardinal de Banggai

Pterapogon kauderni : fiche poisson pour maintenance et élevage en aquarium.

Description de Pterapogon kauderni, Apogon de kaudern, Poisson cardinal de Banggai

L'apogon de Kaudern Pterapogon kauderni se remarque vite par sa large gueule fendue qui lui donne l'air d'un bouledogue. Son corps de forme ovale est coupé par trois bandes noires surlignées de blanc, sauf pour la mutation "Panda" obtenue en captivité. La première fasciature traverse l'oeil, la seconde prend naissance à la base de l'ouïe, la troisième part de l'anale jusqu'à l'extrémité de la dorsale postérieure.
Pterapogon kauderni
Pterapogon kauderni

Le dimorphisme sexuel du poisson cardinal de Banggai Pterapogon kauderni se traduit par une bouche munie de "soufflets" chez le mâle lui permettant d'augmenter sa capacité lors de l'incubation buccale.

Juvéniles P. kauderni dans une anémone de mer

Les apogons de Kaudern, en mer, en milieu naturel, peuvent aussi se rproduire autour d'une anémone de mer comme cela est évoqué dans ce sujet sur la reproduction de Pterapogon kauderni en anémone de mer.

Historiquement, ces poissons marins sont originaires des îles Banggai, un archipel d'Indonésie, se trouvent entre Sulawesi à l'Ouest et les îles Moluques à l'Est, dans le golfe de Tolo, un golfe de la mer de Banda, et la mer des Moluques, dans l'océan Pacifique. Mais le poisson, pour sa préservation, a été introduit dans des parcs naturels, des zones maritimes protégées, dans des îles avoisinantes. Les populations naturelles, après avoir connues un déclin inquiétant, sont en voie d'augmentation. A ce titre, une proposition d'inclusion dans le programme de protection des espèces CITES lui a été refusé.

Timbre à l'effigie de Pterapogon kauderni, l'apogon de Kaudern de Banggai

Tellement célèbre, un timbre à l'effigie de l'apogon de Kaudern a été émis par le bureau officiel postal de Monaco, lors de la célébration du Centenaire du Musée océanographique de Monaco, mettant ainsi en avant la sauvegarde de l'espèce au musée car Pterapogon kauderni a été élevé en captivité en permanence dans les aquariums du Musée pour les 16 dernières années (14 ans en 2010).

Les apogons sont peu sujets aux maladies, la première que l'on peut rencontrer est une infection de la bouche, causée par un champignon. Si les poissons continuent de se nourrir, cette infection devrait disparaître en deux semaines, sinon il faut isoler le spécimen et traiter avec un anti-fongique. Le deuxième problème qui peut survenir, c'est une sorte de pourriture de la nageoire dorsale, les écailles se soulèvent et tombent, puis on observe des plaies hémorragiques, ensuite le spécimen est entièrement atteint par l'infection, des traitements aux antibiotiques (à large spectre) en bac hôpital ont donné de bons résultats. La troisième pathologie que l'on peut rencontrer, c'est un problème de vessie-natatoire.html" class=mot>vessie natatoire, le poisson a le plus grand mal à maintenir son équilibre, son corps étant à l'oblique vers la surface. La cause de ce problème n'a pas encore été trouvée et l'issue est toujours fatale.

Un Pterapogon kauderni stressé prend une couleur sombre, les maladie-du-point-blanc.html" class=mot>points blancs disparaissent, les nageoires ne sont plus déployées mais collés au corps.

Toutefois, il ne faut pas confondre cette livrée sombre avec la nouvelle mutation "Panda" observée lors de la reproduction de poissons en captivité.

Le Pterapogon kauderni Panda, l'apogon Panda

Cette nouvelle morphe de Pterapogon kauderni Panda lui octroie le nom vernaculaire d'apogon Panda.

Le biotope de cet apogon de Kaudern présente une particularité, car les poissons vivent dans juste au dessus d'un fond de sable limoneux avec du jonc de mer Enhalus acoroides, le plus fréquemment associé à l'oursin diadème Diadema setosum. Les individus vivent en nage stationnaire au-dessus des oursins, en groupe de 2 à 60 poissons, avec les plus jeunes d'environ 2-3 cm LS qui rester au plus près des oursins. Lorsque le moindre danger est perçu, les poissons effectuent une retraite parmi les longues épines (un radiole) : voir cette page sur les oursins aquariums pour plus de renseignements sur les oursins en aquarium récifal.

Lors de leur transposition dans des îles de mer avoisinante à leur habitat d'origine, il a été constaté que les juvéniles utilisent aussi des anémones de mer en système de protection, se mélangeant parfois aux poissons-clowns.

Fiche de maintenance et élevage de Pterapogon kauderni

Comment maintenir, associer, nourrir, reproduire et élever Pterapogon kauderni (Apogon de kaudern, Poisson cardinal de Banggai) ? Quels paramètres choisir ?

Qualité de l'eau :

Quels sont les meilleurs paramètres de maintenance ? Quel type d'eau est préféré ?Ce poisson de Banggai est robuste et peu exigeant quand à la qualité de l'eau mais il appréciera des conditions récifales. quoiqu'il supporte provisoirement des températures de 30 °C.

Cohabitation et comportement :

Quel comportement a l'animal ? Avec quels autres animaux est-il compatible ? Est-il sociable ?Très paisible, il est indiqué de le maintenir uniquement avec des poissons de même taille et calme. Il aime vivre entre les épines des oursins Diadema. Ce poisson convient tout à fait à l'aquarium récifal. Il lui faut un bac minimum de 200 litres avec une densité de population d'un Pterapogon pour 100 litres. Il doit être maintenu en groupe uniquement dans de grands aquariums. Au début la cohabitation en groupe ce déroulera bien mais avec le temps un individu ou un couple deviendra dominant et il chassera les autres individus jusqu'à l'épuisement voire jusqu'à la mort.

L'agressivité envers les autres espèces est nulle, c'est un poisson paisible totalement indifférent aux autres espèces; en revanche, si le comportement interspécifique est parfait, le comportement intraspécifique est tout autre! P. kauderni est très territorial avec ses congénères!!!

Alimentation et nourriture :

Comment le nourrir ? Quelle alimentation convient le mieux ? À quelle fréquence ?Le régime alimentaire est carnivore, se nourrissant de petits crustacés benthiques et planctoniques pendant la nuit. En captivité, des distributions d'artémias, 2 à 3 fois par jour plus un complément en mysis ou du krill de petite taille, oeufs de poisson ou chair de moule conviennent bien. La nourriture sèche n'est acceptée qu'après une longue acclimatation.

Protocole d'élevage et reproduction Pterapogon kauderni :

Comment reproduire P. kauderni ? Où et quand peut-on le reproduire et l'élever ?La rentabilité de la reproduction est faible, 30 juvéniles par mois, lorsque l'on compare ce chiffre avec les 400 que peuvent pondre un couple de clown. On s'aperçoit vite que Pterapogon kauderni n'est pas un bon sujet pour faire de l'argent. Ajouter à cela que les alevins commencent à s'appairer très tôt et qu'ils ne supportent plus leurs congénères. Il faut alors beaucoup d'espace pour entreprendre la reproduction à l'échelle commerciale.

Les quantités produites par la pisciculture sont négligeables et c'est ainsi que l'on assiste à une surpêche dans le milieu naturel. Gerald Allen citait des chiffres de 5000 spécimens toutes les quinzaines. Il paraît évident qu'avec le faible taux de reproduction de l'espèce et sa localisation restreinte, nous aboutirions rapidement vers l'extinction de l'espèce en milieu naturel.

L'apogon de kaudern n'est pas encore soumis à la réglementation CITES, il y a juste un projet de surveillance des importations. Il reste que les spécimens prélevés dans la nature sont meilleur marché que les spécimens nés en captivité...

La reproduction commence par une parade, la femelle poursuit le mâle et se positionne sur un des côtés du mâle et tremble de tout son corps (waooh) puis elle change de côté et recommence le même rituel.

incubation :
Une fois que la ponte est en sécurité dans la bouche du mâle, celui-ci stoppe toute prise de nourriture, cette période s'étend de 21 à 33 jours et même plus. Le mâle relâche ses alevins en plusieurs fois généralement en soirée après l'extinction des lumières nuit en deux ou trois jours, la majeure partie de la ponte s'effectuant le deuxième et troisième jour. La capture s'effectue au moyen d'une lampe torche, armé d'une épuisette ou d'un « slurp gun » (« pistolet aspirateur » utilisé dans la capture des poissons). Cette technique ne fonctionne pas à tous les coups et il vaudrait mieux isoler le mâle incubant avant qu'il ne relâche ses alevins, le problème ici est que la ponte peut avorter, le mâle stressé libère ses alevins trop tôt.

On note qu'en milieu naturel, les larves nouvellement écloses n'ont pas de période planctonique, contrairement, par exemple, au cas des poissons-clowns.

Nourrir les alevins : les alevins se nourrissent immédiatement de nauplies d'artémias, il faut leur fournir des nauplies « fraîches », c'est à dire qui ont moins de 12 heures après elles perdent de leur qualité nutritionnelle; après 12 heures, il faut enrichir les nauplies en acides-gras polyinsaturés avec du « Selcon » ou similaire. Au musée aquarium de Monaco, on s'est aperçu que la mortalité est plus importante dans le premier mois; elle était due à une carence en acides gras polyinsaturés. Les alevins ont besoin d'être nourri plusieurs fois par jour, 3 fois est un minimum, il faut leur distribuer la nourriture progressivement, sinon les alevins affamés se gavent de nourriture et finissent par mourir.

A l'âge de 6 à 8 semaines, on peut passer à une autre nourriture, l'artémia adulte congelé. Au départ, on gratte le bloc congelé d'artémias pour obtenir de minuscules morceaux. Puis les alevins grandissant on augmente progressivement la taille des artémias. On pourra essayer par le suite la nourriture sèche, sans garantie car beaucoup de spécimens n'acceptent que la nourriture congelée.

Données scientifiques sur Pterapogon kauderni

Classification et taxonomie de P. kauderni :
Classe :Actinopterygii
Ordre :Perciformes
Famille :Apogonidae
Genre :Pterapogon
Espèce :kauderni
Rang :Espèce
Descripteur :Koumans
Année description :1933
Nom scientifique :Pterapogon kauderni
Noms communs :(fr) Apogon de kaudern, Poisson cardinal de Banggai
(en) Banggai Cardinalfish
Statut de P. kauderni :
Statut de conservation :En danger (EN)
IUCN n° :63572
FishBase n° :15426
Origine géographique, abondance :
Habitat naturel :Mer de l'indonésie entre l'île Banggai et l'île de Sulawesi
Abondance :Courant
Maintenance de P. kauderni :
Maintenance :facile
Volume ou type :Mini-aquarium
Taille :5 à 8 cm
pH de l'eau :7,8 à 8,5
Température eau :23 à 28 °C
Auteur: Pterapogon, dernière modification le , publié le 21/06/2008. 39469 lectures.
Commentaires (via Disqus)