L'aquariophilie pour des aquariums modernes

Balaenoptera musculus : Baleine bleue, Rorqual de Sibbald

Balaenoptera musculus : fiche poisson .

Description de Balaenoptera musculus, Baleine bleue, Rorqual de Sibbald:

Le rorqual bleu Balaenoptera musculus est le plus grand animal du monde vivant et peut dépasser 27 mètres. Cette baleine est un mammifère marin fréquemment appelée, en français, baleine bleue, rorqual de Sibbald et, en anglais, Blue whale, Sibbald's rorqual.
Balaenoptera musculus
Balaenoptera musculus

A propos de la taxonomie, le rorqual bleu était connu depuis bien longtemps. Linné le classa dans son traité et son genre sera révisé par le naturaliste français Lacépède. L'origine de son nom latin viendrait par dérision sans doute de musculus signifiant « petite souris » mais peut aussi vouloir dire « muscle », ce qui paraît être plus approprié. On distingue trois sous-espèces, l'une vivant dans l'hémisphère Nord Balaenoptera musculus musculus (Linné, 1758) et les deux autres confinées dans l'hémisphère Sud: Balaenoptera musculus intermedia (Burmeister, 1871) et Balaenoptera musculus brevicauda (Ishira, 1976). L'une des deux sous-espèces côtoyant les eaux de l'hémisphère Sud, nommée rorqual bleu pygmée (Balaenoptera musculus brevicauda) est cantonnée dans le secteur des îles Kerguelen et de l'île Crozet.

Aujourd'hui, le rorqual bleu est le plus grand mammifère et le plus grand des animaux vivants du monde. Le plus long spécimen connu dûment mesuré est une femelle de 33,58 mètres de long, capturée au large de l'Antarctique en 1921. La moyenne se situe autour de 26-27 mètres. Statistiquement, l'individu le plus lourd connu est une femelle de 27,6 mètres qui pesait 190 tonnes. Mais la moyenne se situe autour de 110 tonnes. A sa naissance, le baleineau mesure déjà 7,5 mètres et pèse près de 7,5 tonnes. La coloration est bleu-gris foncé avec des taches pâles réparties sur l'ensemble du corps de l'animal. La tête est aplatie sur le dessus, relativement aux autres rorquals. Il possède en moyenne 95 sillons ventraux qui s'étendent de la gorge jusqu'au-delà de l'ombilic. L'aileron dorsal est falciforme et de faible dimension par rapport à la masse corporelle de l'animal et elle se situe au tiers postérieur du dos. De même, les pectorales ne représentent qu'à peine plus de 10 % de la longueur totale de l'animal Chaque demi-mâchoire supérieure est munie d'environ 300 fanons de couleur noire pouvant atteindre 1 mètre de long sur 55 centimètres de large à la base.

Après la Seconde Guerre mondiale, le rorqual bleu a servi d'unité de base pour l'établissement de quotas pour la capture des grands cétacés. On disait alors « l'Unité Baleine Bleue » (Blue Whale Unit: B.W.U.), c'est-à-dire la quantité d'huile fournie par un rorqual bleu par les baleiniers était de loin la plus rentable car les autres espèces ne représentaient qu'une valeur importante: 1 rorqual bleu = 2 rorquals communs = 2 mégaptères et demi = 6 rorquals boréaux. Ainsi, le rorqual bleu a subi le premier les effets d'une chasse intensive et a frôlé l'extermination. Actuellement, la population mondiale est évaluée entre 10 000 et 13 000 individus. En 1930, on en dénombrait 300 000. Depuis 1967, tous les rorquals bleus sont complètement protégés.

L'identification directement en mer montre une baleine bleue qui émerge de 8 à 15 fois pour ventiler ses poumons toutes les 10 à 15 secondes puis il sonde en arquant le dos et, en principe, en sortant la queue hors de l'eau. Son souffle est bien visible, très bruyant et peut atteindre une hauteur de 9 mètres. L'apnée dure 10 à 20 minutes et il demeure rarement immergé plus de 50 minutes. Il lui arrive occasionnellement de sauter entièrement hors de l'eau. Sa vitesse de croisière se situe entre 3 et 4 nœuds (6 à 7 km/h) mais il pousse de temps en temps jusqu'à des pointes de 10 à 16 nœuds (18-30 km/h). Il se déplace généralement seul ou accompagné d'un autre individu et en ordre très dispersé. Au mieux de la plénitude des populations, la densité moyenne des rorquals bleus était d'un individu par 50 km2 environ.

La baleine bleue est capable de produire des sons de 21 à 31 kHz similaires à ceux émis par les cétacés à dents pour l'écholocation. Ces sons de haute fréquence doivent probablement l'aider à localiser le krill dont il est friand ; on les enregistre quand l'animal se nourrit.

Quant à la distribution, le rorqual bleu fréquente les eaux du monde entier mais il devient plus abondant dans les eaux polaires durant la saison de nutrition (par exemple dans les eaux de l'Antarctique entre décembre et février). Cette espèce reste néanmoins très difficile à observer en raison de sa faible population actuelle. Les populations de l'hémisphère Nord se déplacent vers l'Arctique au printemps et celles de l'hémisphère Sud descendent sur l'Antarctique en automne.

Fiche de maintenance et élevage de Balaenoptera musculus:

Comment maintenir, associer, nourrir, reproduire et élever Balaenoptera musculus (Baleine bleue, Rorqual de Sibbald)? Quels paramètres choisir?

Alimentation et nourriture:

Comment le nourrir? Quelle alimentation convient le mieux? À quelle fréquence?Dans l'hémisphère Nord, le rorqual bleu se nourrit principalement de petits crustacés vivant en bancs importants comme le krill antarctique. Il avale quotidiennement 4 tonnes de ces petites crevettes, ce qui correspond à 4 millions de minuscules Euphausia de 1 mg chacun. Dans l'hémisphère Sud, sa nourriture de base est exceptionnellement constituée de krill.

Protocole d'élevage et reproduction Balaenoptera musculus:

Comment reproduire B. musculus? Où et quand peut-on le reproduire et l'élever?Le rorqual bleu atteint sa maturité sexuelle entre 5 et 7 ans, c'est-à-dire lorsque les mâles mesurent environ 22 mètres et les femelles 24 mètres. Après une gestation de 11 à 12 mois, la femelle met au monde le baleineau dans les eaux tropicales ; celui-ci absorbe quotidiennement environ quelque 90 kg de lait. La lactation continue jusqu'à ce qu'il ait atteint l'âge de 7 mois (environ 15-16 mètres de long), il a alors absorbé 190 tonnes du riche lait maternel. Il arrive à certaine' femelles de donner naissance à un jeune tous les ans, cependant un baleineau tous les 3 ans semble être plutôt la règle. L'espérance de vie est évaluée à une soixantaine d'années.

Données scientifiques sur Balaenoptera musculus:

Classification et taxonomie de B. musculus:
Classe:Mammalia
Ordre:Cetartiodactyla
Famille:Balaenopteridae
Genre:Balaenoptera
Espèce:musculus
Rang:Espèce
Descripteur:Linné
Année description:1758
Nom scientifique:Balaenoptera musculus
Synonymes:Balaenoptera gibbar, Pterobalaena gigas, Physalus latirostris, Sibbaldius borealis, Flowerius gigas, Sibbaldius sulfureus, Balaenoptera sibbaldi
Noms communs:(fr) Baleine bleue, Rorqual de Sibbald
(en) Blue whale
Statut de B. musculus:
Statut de conservation:En danger (EN)
IUCN n°:2477
Origine géographique, abondance:
Habitat naturel:Cosmopolite
Continent d'origine:
Abondance:Très rare
Maintenance de B. musculus:
Maintenance:très difficile
Taille:27 mètres
Auteur: anemone-clown. La fiche Balaenoptera musculus a été vue 33090 fois. Publié le 30/05/2011. Modifié le .