L'aquariophilie pour des aquariums modernes

Définition de hyphe

Que signifie hyphe ?

Définition simple: Une hyphe est une structure filamenteuse longue des algues, des champignons ou des actinobactéries. Les hyphes sont constitués d'une rangée de cellules allongées et tubulaires, entourées d'une paroi cellulaire composée de chitine formant un réseau de filaments cylindriques.

Définition hyphe:

Chez les algues, une hyphe identifie un filament cloisonné comme, par exemple, ceux constituant la moelle des laminaires. Chez les champignons, elle désigne une cellule tubulaire des champignons filamenteux; elle peut être subdivisée par des cloisons transversales (septe) en hyphe pluricellulaire; une hyphe peut être ramifiée.

L'ensemble des réseaux de filaments cylindriques qui constituent la structure du corps des champignons multicellulaires, les hyphes, forment le mycélium.

Structure des hyphes fongiques:
Des hyphes fongiques
Les cellules d'hyphes fongiques ont une structure composée de: 1- paroi d'hyphes, 2- septum, 3- mitochondrie, 4- vacuole, 5- ergostérol cristallin, 6- ribosome, 7- noyau, 8- réticulum endoplasmique, 9- corps lipidique, 10- membrane plasmatique (membrane plasmique), 11- spitzenkörper (vésicules de croissance), 12- Golgi (appareil de Golgi). En illustration les hyphes d'Aspergillus niger et de Penicillium.


Elle est un long filament de cellules chez les mycètes ou les actinomycètes (actinobactéries), et donc un filament du mycélium des Champignons.Les hyphes peuvent être septées ou non, caractère qui détermine les deux grands groupes de Champignons: les septomycètes et les siphomycètes. Voir mycélium et hyphe en trompette.

Un fragment hypal concerne les Fungi, et une croissance fongique est qualifiée de hypale car le développement du tissu exige que différents hyphes coopèrent d'une manière organisée.

Les hyphes peuvent présenter un type de segmentation qui divise le filament en septum, délimité par des structures appelées cloisons, ce qui permet une séparation cytoplasmique. D'un autre côté, il y a des champignons qui n'ont pas ce type de morphologie et qui sont appelés cénocités.

Les noyaux des hyphes cloisonnés peuvent être anucléaires ou multinucléaires. Ceux-ci migrent vers d'autres septa par une structure appelée pore, afin de reproduire et d'effectuer leur échange génétique respectif. D'autre part, les hyphes cénocitiques peuvent contenir des centaines à des milliers de noyaux le long du filament cytoplasmique entier.

De nombreuses espèces de champignons appelées haustorium possèdent des hyphes spécialisés qui pénètrent dans les organismes vivants pour la digestion et l'absorption. D'autres peuvent adhérer à différents substrats tels que des roches, des écorces, etc. Les racines des arbres constituent un substrat très particulier qui établit une relation symbiotique avec les hyphes appelés mycorhizes.

Dans les hyphes symbiotiques dans ou sur les plantes, la zone de contact direct entre champignon et plante semble toujours similaire, quelles que soient les structures des différentes symbioses: les cellules fongiques et végétales restent toujours séparées, même si le champignon se développe en cellules végétales individuelles. Entre le cytosol du champignon et celui de la plante, il reste toujours deux membranes, une du champignon, une de la plante. Ces membranes ont des canaux spéciaux qui contrôlent le transport de diverses substances. Les deux membranes de champignons et de plantes sont également toujours séparées par une couche de matrice extracellulaire. Cette couche appartient à l'apoplaste et peut provenir à la fois du champignon et de la plante. Il est souvent très mince et perméable, les substances à transporter facilement les surmonter par diffusion.

Certaines levures normalement unicellulaires telles Saccharomyces cerevisiae peut également former des hyphes dans certaines conditions.

Voir les synonymes de hyphe.
Revoir la définition hyphe ... La définition HYPHE a été vue 12926 fois. Publié le 22/09/2007. Modifié le .