Que signifie muqueuse ?

Définition simple: Une muqueuse est une membrane qui tapisse diverses cavités dans le corps et recouvre la surface des organes internes. Elle se compose d'une ou plusieurs couches de cellules épithéliales recouvrant une couche de tissu conjonctif lâche. Elle est principalement d'origine endodermique.

Définition muqueuse:

Une muqueuse est une couche formée par l'épithélium et le tissu conjonctif lâche sous-jacent qui tapisse les parois internes des organes qui sont en contact avec l'extérieur du corps. Elle est généralement associée à de nombreuses glandes sécrétrices de mucus (mucine). En général, les muqueuses ont des fonctions de protection, de sécrétion et d'absorption, et hébergent des sous-systèmes immunologiques hautement développés et spécialisés.

La muqueuse gastrique:
Une muqueuse de l'estomac, dite gastrique
Cette muqueuse de l'estomac est montrée en coupe histologique; elle a été prélevée dans le pylore (antre gastrique).


Explications:

Les muqueuses sont des tissus organiques mous et humides (comme l'intérieur de la bouche) qui tapissent l'intérieur des organes digestifs (cavité buccale, pharynx, ½sophage, estomac, intestin grêle, côlon et rectum), les voies respiratoires (muqueuse nasale, trachée et bronches)), les urologiques (urètre, vessie, uretères) et les organes génitaux féminins (partie de la vulve et du vagin).

Ce tissu a trois couches:

  • Une muqueuse épithéliale qui a un contact direct avec la lumière de l'organe.
  • Une couche sous-jacente de tissu conjonctif aréolaire, avec une couche de tissu conjonctif avec un plus grand nombre de fibres, appelée Lamina Propria.
  • Dans certains cas, tels que le tractus gastro-intestinal, il existe une fine couche terminale de muscle lisse, appelée Muscularis Mucosae, qui à son tour consiste en une couche interne de fibres transversales et une couche longitudinale externe. Dans ce cas, le tissu conjonctif du chorion est appelé lame basale.

Ainsi, une membrane muqueuse comporte l'épithélium ainsi que le tissu conjonctif qui l'accompagne, et qui reçoit le nom de chorion. Autour de la muqueuse se trouvent la musculeuse, qui contient les fibre-musculaire.html" class=mot>fibres musculaires assurant les mouvements et contractions péristaltiques de l'organe, puis la séreuse, qui représente l'épithélium de la cavité coelomique entourant cet organe.

Sur le plan du développement, la majorité des membranes muqueuses sont d'origine endodermique. Les exceptions incluent le palais, les joues, le plancher de la bouche, les gencives, les lèvres et la partie du canal anal sous la ligne pectinée, qui sont tous d'origine ectodermique.


Fonctions:

Les muqueuses servent à la délimitation mécanique de la surface de l'organe. Beaucoup de membranes muqueuses ont la propriété de transporter des molécules dans une certaine direction à travers des protéines de transport actives (par exemple des transporteurs de glucose) sur la surface de la muqueuse, permettant ainsi à la fois des processus de sécrétion et de résorption. Il y a souvent des nodules lymphatiques. Les membranes muqueuses peuvent sécréter des immunoglobulines (en particulier des IgA) et ont donc une fonction protectrice importante contre les agents pathogènes envahissants. Cette défense d'infection spécifique médiée par le "tissu lymphatique associé à la muqueuse" ou malt (Mucosa Associated Lymphoid Tissue, "muqueuse associée à un lymphoïde") et réalisée par IgA est également appelée immunité muqueuse (anglais: immunité muqueuse).


Épithélium:

L'épithélium des muqueuses est généralement unistratifié, sauf au voisinage immédiat des orifices externes (oesophage, rectum, vagin) et il est souvent cilié. Il comporte une proportion variable de cellules muqueuses (produisant du mucus). Au niveau intestinal, l'épithélium comporte vers la lumière une bordure en brosse faite d'un grand nombre de microvillosités.

Toutefois, l'épithélium est de type variable, selon sa fonction et son emplacement:

  • tube digestif: l'épithélium de la bouche, pharynx externe, est un type squameux stratifié non kératinisé et sa fonction principale est protectrice. L'épithélium cylindrique simple, qui participe à la sécrétion et à l'absorption, recouvre l'estomac et les intestins. Les cellules de ce second type d'épithélium sont étroitement jointes hermétiquement les unes aux autres. Ces unions occlusives empêchent le passage du matériel digestif entre les cellules, depuis la lumière de l'intestin (milieu externe) jusqu'au sang (milieu interne).
  • Système urinaire: l'épithélium le plus caractéristique de ce système est l'épithélium de transition ou urothélium, qui peut être vu des calices rénaux inférieurs à la vessie. C'est un épithélium pseudostratifié avec un degré de stratification variable en fonction de l'état de distension de l'organe. Lorsque l'organe se contracte et diminue sa surface épithéliale, les cellules «se regroupent», donnant l'impression que le nombre de couches a augmenté.

Le chorion (lamina propria) sous-jacent contient les capillaires sanguins assurant l'irrigation de l'organe, ainsi que les filets nerveux du système sympathique assurant son innervation. On peut y trouver en outre une mince couche de cellules musculaires, formant la musculaire de la muqueuse.


Lamina propria (chorion):

La lamina propria, ou chorion, est un tissu conjonctif aréolaire qui contient de nombreux vaisseaux sanguins et lymphatiques, par lesquels les nutriments sont absorbés dans le tube digestif, et qui, en général, soutient l'épithélium et le rejoint avec le muscle de la muqueuse, s'il existe. Cette couche muqueuse comprend le tissu lymphoïde apparenté à la muqueuse (MALT). Dans le MALT, nous pouvons trouver un tissu lymphoïde diffus et des follicules lymphoïdes proéminents, qui contiennent des cellules du système immunitaire, de fonction protectrice. Les lymphocytes et les macrophages du MALT reconnaissent et produisent des réponses immunitaires contre les microbes et d'autres antigènes, tels que les bactéries qui pénètrent dans l'épithélium.


Muscularis mucosae (muqueuse musculaire):

Une fine couche de fibres musculaires lisses, la lame musculaire de la muqueuse, fait que la muqueuse de l'estomac et de l'intestin grêle présente de nombreux petits plis qui augmentent la surface de digestion et d'absorption. Les mouvements du muscle provoquent l'exposition de toutes les cellules d'absorption au contenu du tube digestif.


Liste des muqueuses:

Quelques exemples de muqueuses incluent:

  • Muqueuse bronchique et muqueuse des cordes vocales;
  • endomètre: la muqueuse de l'utérus;
  • Muqueuse oesophagienne;
  • Muqueuse gastrique;
  • La muqueuse intestinale;
  • Muqueuse nasale;
  • Muqueuse olfactive;
  • Muqueuse buccale;
  • Muqueuse pénienne;
  • Muqueuse vaginale;
  • frénulum de la langue;
  • Langue;
  • canal anal.

Voir les synonymes de muqueuse.
Revoir la définition muqueuse ... La définition MUQUEUSE a été vue 22276 fois. Publié le 23/08/2008. Modifié le .