L'aquariophilie pour des aquariums modernes

Xiphophorus hellerii : Xipho, Porte-épée

Xiphophorus hellerii : fiche poisson pour maintenance et élevage en aquarium.

Description de Xiphophorus hellerii, Xipho, Porte-épée

Le xipho Xiphophorus hellerii>, ou porte-épée, est un poisson xiphophore d'eau douce originaire du sud-est du Mexique, le centre de Guatemala, le sud du Belize, et le nord-ouest du Honduras. Son aire de répartition connue s'étend au sud du Río Nautla dans l'état central Veracruz, au Mexique, au bassin du Rio Usumacinta au Guatemala, le Río Sarstoon à la frontière entre le Guatemala et le Belize et les rios Copán et Chamelecón au Honduras.
Xiphophorus hellerii
Xiphophorus hellerii

Le xiphophore Xiphophorus hellerii est un ovovivipare, ou vivipare comme tous les Poeciliidés, de forme cylindrique mesurant jusqu'à 8-12 cm pour les femelles et 6-8 cm pour les mâles, sans la partie longue de leur queue. Ces poissons restent souvent un peu plus petit en aquarium. Le xiphophore, ou surtout porte-épée ou xipho, possède une bouche dite supérieure et privilégie la partie supérieure de l'aquarium.

Le patron de couleurs des spécimens sauvage est un corps vert avec des reflets et taches oranges où blancs. Par sélection, diverses colorations sont apparues (rouge, blanc, noir, orange, albinos...) ainsi qu'une variété à longue nageoires, appelée "xipho voile".

Couple de xiphos sauvages :
Des porte-épée sauvages, femelle en haut, mâle en bas
Si le mâle xipho porte-épée affiche bel et bien une longue épée apiculée sur le lobe inférieur de sa nageoire caudale, la femelle en est dépourvue.

Il est important de savoir que certains mâles dominés ne vont développer leur épée et les caractères du dimorphisme masculin apparent que très tardivement (mature vers 6 mois au lieu de 3 mois). Ces mâles dits "tardifs" sont généralement plus grands et robustes que les autres. Que les mâles soient primaires (dominants) ou secondaires n'empêche pas la présence du gonopodium.

Fiche de maintenance et élevage de Xiphophorus hellerii

Comment maintenir, associer, nourrir, reproduire et élever Xiphophorus hellerii (Xipho, Porte-épée) ? Quels paramètres choisir ?

Qualité de l'eau :

Quels sont les meilleurs paramètres de maintenance ? Quel type d'eau est préféré ?Peu exigeants en ce qui concerne les qualités de l'eau, les Xiphophorus hellerii préfèrent néanmoins une eau plutôt dure. Un peu de sel peut être ajouté à l'eau, si celui ci n'est pas indispensable, il devient un allier précieux lors de traitement contre la maladie des points blancs.

Maintenez le xipho à pH légèrement alcalin, entre 7,0 à 8,2, avec une dureté moyenne avec GH compris entre 10 et 30, et à température subtropicale, entre 20 à 28 °C. Mais les xiphos supportent une température aussi basse que 16 °C, ce qui destine ce poisson à une maintenance en poubellarium.

Les populations naturelles se trouvent dans divers types d'habitats à partir du niveau de la mer jusqu'à environ 1500 m d'altitude, y compris dans des courants rapides, les ruisseaux rocheux, des trous d'eau à eau stagnante, les fossés, les étangs et les rivières contenant de l'eau claire à turbide. Dans la plupart des cas, l'eau est inférieure à 1,5 m de profondeur et il n'y a pas de végétation aquatique.

Cohabitation et comportement :

Quel comportement a l'animal ? Avec quels autres animaux est-il compatible ? Est-il sociable ?Poisson grégaire à maintenir en harem, typiquement 1 mâle pour 3 femelles. Il est préférable d'éviter de les maintenir avec d'autres membres de la famille des Poecillidés (platy, guppy, molly, ...) car il y a des risques d'hybridation. Voir cette discussion : Guppy, Platy, Molly, Xipho : association des ovovivipares.

Le xipho est un bon nageur qui doit être maintenu au minimum par groupe de 6 à 9 individus dans un aquarium d'au moins 180 litres, pour rappel, c'est un poisson mesurant 10 cm! Il réclame donc un aquarium spacieux.

Dans les espaces confinés, les groupes de mâles ont tendance à former des hiérarchies de dominance et peuvent investir une part importante du temps à maintenir leurs positions hiérarchiques respectives.

Alimentation et nourriture :

Comment le nourrir ? Quelle alimentation convient le mieux ? À quelle fréquence ?Le porte-épée est un poisson omnivore qui accepte toutes les nourritures. Même si la forme de sa bouche indique une tendance insectivore, le xipho nécessite une nourriture variée riche en apports végétaux.

Protocole d'élevage et reproduction Xiphophorus hellerii :

Comment reproduire X. hellerii ? Où et quand peut-on le reproduire et l'élever ?L'élevage est considéré comme l'un des plus faciles. Tous les mois, la femelle donne naissance à une petite centaine de poissons.

Le dimorphisme sexuel, en plus de la taille plus importante et du corps plus trapu chez la femelle, se situe principalement au niveau de la nageoire caudale. En effet, la partie inférieur de celle du mâle est prolongée et forme ce que l'on appelle "épée" (ce prolongement peut être double chez certains sujets sélectionnés, on les appelle communément "xipho lyre"). C'est en raison de ce prolongement de la nageoire caudale du mâle que Xiphophorus hellerii prend le nom commun de "porte-épée". Comme c'est un ovovivipare, la nageoire anale est transformée, chez le mâle, en organe de reproduction (gonopode).

Une femelle Xiphophorus hellerii proche de la morphe sauvage :
Femelle Xiphophorus hellerii sauvage
La femelle Xiphophorus hellerii, aux formes plus arrondies, après gestation, donne naissance à des alevins directement au stade de la nage libre. Une femelle gravide est généralement facilement reconnaissable par son ventre bombé ainsi qu'une tache noirâtre sur l'abdomen.

Les femelles sont capables de stocker le sperme viable d'un mâle pendant des mois, dans un organe dédié, la spermathèque.

Un xipho Xiphophorus hellerii mâle de variété rouge :
Un xipho Xiphophorus hellerii mâle rouge
Lors de la reproduction, le mâle Xiphophorus hellerii effectue des mouvements saccadés d'avant en arrière à proximité de la femelle.

Si on désire effectuer une sélection de qualité, il est préférable de séparer les premiers mâles pour ne garder avec les femelles que les mâles tardifs qui sont généralement plus grands et plus beaux.

Les populations introduites dans divers pays peuvent se reproduire dans les sources, les ruisseaux, les rivières, les canaux, les fossés, les trous d'eau, les réservoirs artificiels et d'autres environnements, et l'espèce présente un haut degré de tolérance à des biotopes pollués. Où X. hellerii se reproduit en grand nombre en dehors de son aire de répartition naturelle, il exerce un certain nombre d'impacts négatifs sur les espèces indigènes et les écosystèmes.

Les femelles ont la particularité d'avoir une spermathèque leur permettant de stocker le sperme mâle pour environ 3 à 5 gestations (selon la maturité de la femelle) successives sans qu'il y ait besoin d'un nouvel accouplement. Ainsi, une femelle mise en contact avec un mâle peut avoir des alevins sans intervention d'un mâle durant plusieurs semaines (voire plusieurs mois). Selon l'espèce de xipho, une femelle peut obtenir de 30 à 100 alevins par portée avec une périodicité d'environ 30 à 35 jours.

Informations encyclopédiques (Xipho, Porte-épée) :

Qu'est-ce que X. hellerii a de particulier ? Y'a-t-il des utilisations spéciales ?Remarques sur le xipho :
On trouve souvent l'écriture avec un seul "i" pour le nom d'espèce, soit Xiphophorus helleri, mais c'est une erreur taxonomique! Il y a bien 2 "i" à la fin avec hellerii.

En fait, hellerii rend hommage au botaniste autrichien et naturaliste Karl Bartholomaeus Heller (1824-1880), qui a exploré le Mexique entre 1845-1848 et apporté la série du type de X. hellerii à Vienne.

La sélection des Xiphos :
La reproduction sélective a conduit au développement d'un nombre ahurissant de formes ornementales qui ont tendance à afficher des couleurs, et la morphologie des nageoires, souvent modifiées, qui ne sont pas présents chez les poissons sauvages. Certaines de ces formes sont aussi le résultat de l'hybridation artificielle avec d'autres membres du genre, en particulier avec le platy X. maculatus et le platy-perroquet X. variatus.

Les xiphos sont considérés comme importants dans plusieurs domaines de la recherche scientifique, y compris comportementale, génétique et biomédicale (incluant la recherche sur les cancers).

Données scientifiques sur Xiphophorus hellerii

Classification et taxonomie de X. hellerii :
Classe :Actinopterygii
Ordre :Cyprinodontiformes
Famille :Poeciliidae
Sous-famille :Poeciliinae
Genre :Xiphophorus
Espèce :hellerii
Rang :Espèce
Descripteur :Heckel
Année description :1848
Nom scientifique :Xiphophorus hellerii
Protonyme :Xiphophorus hellerii
Synonymes :Xiphophorus brevis, Xiphophorus guntheri, Xiphophorus helleri, Xiphophorus jalapae, Xiphophorus rachovii, Xiphophorus strigatus
Noms communs :(fr) Xipho, Porte-épée
(en) Green swordtail
Acheter Xiphophorus hellerii :
Prix moyen :2,60
Fourchette de prix :1,95 à 3,80
Statut de X. hellerii :
Statut de conservation :Non évalué (NE)
FishBase n° :3231
Origine géographique, abondance :
Habitat naturel :Mexique au Guatemala
Continent d'origine :Amérique latine (Centrale, Sud)
Abondance :Courant
Maintenance de X. hellerii :
Maintenance :facile
Volume ou type :Mini-aquarium
Taille :7 à 8 cm
pH de l'eau :7,0 à 8,0
Dureté de l'eau :10 à 30 °GH
Température :16 à 28 °C
Espérance de vie :2 à 3 ans
Taille du couvain :30 à 100 oeufs
Auteur: Marcus, dernière modification le , publié le 04/06/2007. 36037 lectures.
Commentaires (via Disqus)