L'aquariophilie pour des aquariums modernes

Nymphaea alba : Nénuphar blanc

Nymphaea alba : fiche plante aquatique pour plantation, culture, multiplication.

Description de Nymphaea alba, Nénuphar blanc:

Le nénuphar blanc Nymphaea alba est une plante herbacée, rustique et vivace, de milieu aquatique, marais, étangs, cours d'eau lentiques, lacs et canaux jusqu'à 1,2 mètres de profondeur. Cette plante aquatique est originaire d'Europe, bien présente en France dans des bassins de jardin car elle est très décorative.
Nymphaea alba
Nymphaea alba

Le nénuphar blanc Nymphaea alba est une plante aquatique qui possède une vaste répartition géographique (Europe, Asie, Afrique du Nord). Il se rencontre essentiellement à la surface des eaux stagnantes, plus rarement en eau légèrement courante. Au-delà de 2,50 m de profondeur, il ne forme plus ni feuilles flottantes, ni fleurs.

Cette belle plante aquatique vivace possède un long rhizome (il peut atteindre 1 m), des feuilles étroitement cordiformes, immergées ou émergées, à long pétiole. Forme de très belles fleurs blanches qui flottent à la surface et se ferment la nuit (4 sépales vert, 14 à 44 pétales blancs). Les fleurs blanches lui valent un autre nom commun: le lys des étangs. En fait, de très nombreuses sous-espèces ou formes sont connues, toutes très ornementales et très prisées.

Parmi les sous-espèces, citons: Nymphaea alba ssp. minoriflora à plus petites fleurs, et Nymphaea alba ssp. occidentalis dont l'aire de distribution est limitée à la zone occidentale (ouest de l'Europe, France incluse).

Parmi les espèces voisines, Nymphaea heudelotii convient mieux pour l'aquariophilie, sa taille étant plus petite. De nombreux hybrides sont également disponibles, offrant un vaste panorama de couleurs pour les bassins de jardin ou l'aquarium (comme Nymphaea dauberyana).

Les espèces de nymphées, leur taxonomie et leur distribution sont obscurcies par l'apparition à l'état sauvage d'une grande variété et d'un grand nombre de cultivars horticoles et d'hybrides naturels. Ainsi, l'hybride avec Nymphaea candida x N. alba, appelé Nymphaea × borealis) est largement distribué, habituellement en présence des deux espèces mais occasionnellement en l'absence de N. alba.

À côté de la forme typique, dans les masses d'eau avec des conditions hydrologiques défavorables (particulièrement tempérées) et édaphiques, des plantes à petites feuilles et à petites fleurs sont considérées par certains auteurs comme des espèces séparées: Nymphaea minoriflora. En outre, la dépendance de diverses parties végétales des nénuphars blancs sur la taille de leur rhizome a été prouvée expérimentalement.

Fiche de culture de Nymphaea alba:

Comment planter, cultiver, entretenir, tailler, multiplier et propager Nymphaea alba (Nénuphar blanc)? Quel endroit choisir? Quelles autres plantes lui associer?

Plantation, culture, entretien, taille de Nymphaea alba:

Comment planter N. alba? Où, quand et comment démarrer la culture? Quel entretien effectuer et à quelle fréquence? Doit-on la tailler? Avec quelles autres plantes l'associer?N. alba a ses meilleures zones de croissance principalement dans les zones humides d'eau douce et les lacs, les étangs et les canaux, en eau fraîche.

Le nénuphar blanc est avant tout une plante de bassin de jardin, les conditions optimales pour sa culture étant une lumière intense et directe, une eau légèrement acide ou neutre (pH 6,5-7,0), et douce. La température peut s'élever à 27 °C l'été. L'hiver, il est nécessaire de la mettre à sec et de la maintenir à 10-15 °C. À défaut, elle ne fleurit difficilement qu'à la saison suivante.

Deux fleurs du nénuphar blanc Nympaea alba:
Les fleurs blanches du nénuphar Nympaea alba
La signification du nom d'espèce du nénuphar blanc, alba qui signifie blanc, est une allusion à la couleur des fleurs blanches à coeur jaune.

L'utilisation la plus connue de cette espèce aujourd'hui est une plante ornementale. La variété rouge a été cultivée et, par hybridation, plusieurs cultivars intermédiaires sont cultivés.

Multiplication, propagation, division, bouturage de Nymphaea alba:

Comment multiplier la plante? Que faire pour la propager? Pourquoi préférer la diviser, la semer, la bouturer...? Quand et où le faire?Le nénuphar blanc (ou lys des étangs) se multiplie par fractionnement du rhizome ou repiquage des bourgeons foliaires. Il est également possible de semer des graines et dans ce cas, il est conseillé d'augmenter progressivement le niveau d'eau.

La graine est collectée en enveloppant la tête de graines en développement dans un sac de mousseline pour éviter que la graine ne soit perdue. Récoltez-les 10 jours après qu'il coule sous la surface de l'eau ou dès qu'il réapparaît.

La division s'effectue en mai. Chaque portion doit avoir au moins un oeil. Immergez dans des pots dans des eaux peu profondes jusqu'à ce qu'ils soient établis.

Informations encyclopédiques (Nénuphar blanc):

Qu'est-ce que N. alba a de particulier? Y'a-t-il des utilisations spéciales?Un rapport suggère que la plante est toxique mais ne donne plus de détails. Le nénuphar blanc contient un alcaloïde toxique, la nupharine, une substance qui a un effet sur le système nerveux central. Le rhizome est récolté à l'automne et peut être séché pour une utilisation ultérieure.

Nymphaea alba est une plante médicinale, proposant un sédatif et un anaphrodisiaque (quoique certains auteurs lui attribuent les vertus contraire, comme aprodisiaque, en référence au lotus sacré). Bien que les racines et les tiges soient utilisées dans la phytothérapie traditionnelle avec la fleur, les pétales et autres, les organes de fleurs sont les plus puissants. L'alcool peut être utilisé pour extraire les alcaloïdes actifs, et il stimule également les effets sédatifs. La racine de la plante a été utilisée par des moines et des religieuses pendant des centaines d'années comme anaphrodisiaque, écrasée et mélangée au vin. On l'appelle aussi une diaphorétique.

Ainsi, le rhizome est antiscrofulatique, astringent, cardiotonique, démultiplexé et sédatif. Une décoction de la racine est utilisée dans le traitement de la dysenterie ou de la diarrhée causée par le syndrome du (gros intestin du système digestif) côlon irritable. Elle a également été utilisée pour traiter le catarrhe bronchique et la douleur rénale (douleurs néphrétiques) et peut être pris comme un gargarisme pour les maux de gorge. C'est une plante calmante.

En combinaison avec l'orme Ulmus rubra ou le lin Linum usitatissimum, le nénuphar blanc est utilisé comme cataplasme pour traiter les furoncles et les abcès.

Selon un rapport, la plante n'est pas utilisée dans les pratiques modernes à base de plantes, mais elle a été citée comme un remède contre la dysenterie.

La racine cuite est comestible, mangée depuis des centaines d'années avec l'avantage de contenir jusqu'à 40% d'amidon et 6% de protéines. La graine rôtie est un substitut du café.

Données scientifiques sur Nymphaea alba:

Classification et taxonomie de N. alba:
Classe :Magnoliopsida
Ordre :Nymphaeales
Famille :Nymphaeaceae
Genre :Nymphaea
Espèce :alba
Rang :Espèce
Descripteur :Linné
Année description :1753
Nom scientifique :Nymphaea alba
Basionyme :Nymphaea alba
Synonymes :Castalia speciosa, Nymphaea depressa, Nymphaea permixta, Nymphaea venusta
Noms communs :(fr) Nénuphar blanc
(en) White Water-lily
Acheter Nymphaea alba:
Prix moyen :31,50
Fourchette de prix :25,00 à 50,00
Statut de N. alba:
Statut de conservation :Préoccupation mineure (LC)
IUCN n° :164237
Origine géographique, abondance:
Habitat naturel :Europe, Asie, Afrique du nord
Continent d'origine :Cosmopolite
Abondance :Rare
Maintenance de N. alba:
Maintenance :compliqué
Positionnement :Flottante
Type :Rhizome
Croissance :Rapide
Éclairage :Intense
Volume ou type :Bassin de jardin, étang, mer, océan, la nature!
Taille :40 à 200 cm
pH de l'eau :5,5 à 7,0
Dureté de l'eau :1 à 10 °GH
Température :-20 à 30 °C
Auteur: anemone-clown, dernière modification le , publié le 15/10/2007. 10157 lectures.
Commentaires (via Disqus):