L'aquariophilie pour des aquariums modernes

Sol nutritif : explications

Que signifie sol nutritif ?

Définition sol nutritif

Un sol nutritif est une composition et un mélange de plusieurs substrats pour la culture de plantes, tant en agriculture, en jardinage terrestre qu'en aquascaping en aquarium. La composition d'un sol enrichi en nutriments est très variable, mais dispose à la fois d'un sol sédimentaire et d'un sol organique. En aquarium, il est aussi appelé sol complet.

Un sol nutritif complet :
Le sol nutritif de Tetra
Un sol nutritif, en aquarium, permet la plantation de végétaux aquatiques avec des racines. Le sol riche en nutriments permet aux plantes aquatiques d'être plantées dans un substrat qui favorise l'activité de la rhizosphère de chaque plant.

Utilité des sols complets en culture :

Les sols nutritifs n'ont aucun intérêt pour les plantes flottantes ou les plantes de surface en plans d'eau (aquariums d'eau douce, bassins de jardins, étangs, mares...) ni pour les plantes grimpantes aquatiques qui se nourrissent surtout de la photosynthèse chlorophyllienne sans absorber les nutriments par leur système racinaire. Les sols enrichis servent surtout aux plantes qui nécessitent beaucoup d'engrais, car elles s'enracinent non seulement dans la couche superficielle, mais aussi dans la couche profonde du substrat de plantation.

La composition d'un sol nutritif : terres, composts, engrais

Tout le monde, ou à peu près, sait aujourd'hui que les terreaux se ressemblent, mais ne sont pas identiques. Pour plus de clarté, rappelons ce que sont les substrats et leurs différences de composition minérale et organique qui les caractérisent.

On appelle substrat le support de culture. C'est un mélange terreux et sableux renfermant divers éléments de base. Ceux-ci possèdent des propriétés particulières qu'il est nécessaire de connaître avant utilisation. Voici les éléments de base qui servent à fabriquer un substrat :La tourbe, matière inerte, spongieuse et très absorbante, se présente sous différentes couleurs (brun clair, foncé ou presque noir) suivant son origine : Hollande, Irlande, Union soviétique, Pologne. Son pH est toujours acide (inférieur à 7).a terre de bruyère vient des couches superficielles de la forêt. Mélange de silice et de débris organiques grossiers (aiguilles de pin, restes de feuilles, racines de fougères), c'est un excellent matériau pour plantes acidophiles (qui aiment les terrains acides).La sapinette, très spongieuse et fibreuse, est une terre de bruyère plus végétale.Les terreaux de feuilles possèdent des propriétés différentes suivant les lieux de croissance des arbres dont ils sont issus. Ainsi, les arbres calcicoles fournissent un terreau légèrement calcaire. Certaines espèces à décomposition lente (platane) donnent un terreau plus fibreux.Le terreau de fumier est le résultat d'une totale décomposition d'un fumier de ferme (bovins).La terre franche, ou terre de jardin, reste un élément utilisé en petite quantité dans les mélanges terreux pour plantes vertes. Elle contient une forte proportion de sable et d'argile.Les composts proviennent de la décomposition des débris végétaux mis en tas. Après deux ou trois années, il ne reste plus qu'un substrat très léger, noirâtre et extrêmement nourrissant.Le terreau de gazon est produit à partir de plaques de gazon décomposées en tas et bien mélangées.
Bien sûr, si ces origines naturelles sont toutes valables en plantation terrestre, certains composants sont interdits en aquarium (ou équivalents).

Les mélanges standards :

Depuis plusieurs années, on trouve dans le commerce des mélanges terreux prêts à l'emploi. Il est obligatoire, depuis 1977, de préciser sur les emballages la composition de ces mélanges. On peut donc les choisir en fonction de la culture projetée : plantes voraces ou, au contraire, de faibles exigences. Plusieurs marques proposent d'ailleurs des mélanges spécialisés : terreau pour semis, compost pour rempotage, terreau à Cactées, etc.

En aquarium, il faut impérativement s'orienter vers des mélanges spécialement destinés à un usage aquariophile, car la composition d'un sol pour aquarium planté est assez différente d'un sol terreux pour plantes d'extérieur ou plantes d'appartement.

Si un sol nutritif maison est envisageable, il faut obligatoirement penser à la désinfection : les supports de culture doivent être indemnes de parasites, d'insectes (et de leurs larves) et de maladies. Il importe donc de désinfecter toutes les terres, à l'exclusion toutefois des tourbes neuves, qui ne sont pas polluées. Pour ce faire, placer la terre dans une bassine plate fermant hermétiquement; arroser avec un produit du commerce vendu à cet effet (souvent avec du formol); recouvrir avec un sac ou un film plastique; laisser reposer plusieurs jours; brasser la terre et l'utiliser normalement. Mais l'emploi de désinfectants est formellement interdit en aquarium : cette solution doit globalement être abandonnée pour le milieu aquatique.

Ainsi, des mélanges bien connus des aquariophiles comme Tetra CompleteSubstrate, JBL AquaBasis, Manado, DeponitMix, etc. conviennent bien mieux et sans risque pour composer un sol directement utilisable pour installer des plantes d'aquarium.

Les engrais pour sol nutritif :

Un sol nutritif (terreux ou aquatique) ne saurait se passer d'un apport d'engrais pour amener un dosage valable en éléments organiques et chimiques directement assimilables par les plantes, sans pour autant polluer le milieu, notamment l'eau douce d'un bac.

On trouve dans le commerce des engrais organiques prêts à l'emploi (corne, sang desséché), ainsi que des engrais chimiques à décomposition lente. Ces deux préparations sont ajoutées au moment de la confection du mélange terreux, mais seuls les engrais chimiques sont utilisables en aquarium.

Les autres engrais, à utiliser pendant la culture, se présentent sous forme de granulés solubles dans l'eau ou de liquides. Les granulés sont répandus sur le sol (du pot ou de la couche superficielle du sable) et se dissolvent lentement. Les engrais liquides disparaissent assez rapidement, car ils sont peu à peu absorbés par la plante. Les trois éléments de base (azote, phosphate et potasse) et les microéléments (oligo-éléments) sont ainsi assimilés progressivement par le végétal, qui choisit ce qui lui convient. Les dosages prévus par les fabricants sont calculés pour permettre aux plantes de pousser normalement. Il est donc impératif :de bien choisir l'engrais en fonction du végétal (plante verte, plante à fleurs, Cactée, plante d'aquarium);de ne pas dépasser les dosages indiqués par le fabricant;de respecter les délais d'apports d'engrais afin d'éviter d'acidifier le terreau, donc d'asphyxier les racines.

Le sol nutritif complet d'aquarium :

Si plusieurs indications ont déjà été données avant, le mélange (souvent à base de compost organique en aquarium) ne s'utilise pas seul, car les courants d'eau viendraient vite déranger la stabilité de ce sol. Le sol nutritif doit être recouvert d'une couche de sol lourd, typiquement du sable et notamment du sable de Loire, mais aussi de petites billes d'argile expansée. C'est seulement avec deux couches (ou plus) que le sol nutritif se transforme en sol complet d'aquarium.

Le meilleur sol nutritif pour aquarium n'existe pas! Comme chaque plante aquatique a ses propres exigences, dépendantes de l'espèce et de son type de croissance, des concessions doivent être faites pour l'une ou pour l'autre, avec une sorte de moyenne. Si certaines espèces de plantes aquatiques sont vraiment gourmandes, il reste possible (et cette opération d'entretien est parfois même indispensable) d'incorporer des bâtons d'engrais solides dans la couche profonde du substrat. Par exemple, les vallisnéries comme Vallisneria spiralis ou V. gigantea sont connues pour être très exigeantes en apports d'engrais.

Un sol complet se compose d'une couche inférieure de 4-6 cm de mélange (éventuellement "fait maison" pour créer un sol nutritif pas cher) et de 3-4 cm de sable (ou petit gravier), pour une hauteur totale d'au moins 7-8 cm. En deçà de cette hauteur totale, le sol s'épuisera trop vite, l'activité bactérienne sera insuffisante, et son apport en nutriments utiles sera assez éphémère.

Entretien oui, mais quel entretien?

Comme tout sol composé de divers ingrédients, un sol nutritif s'entretient. Les matières organiques composant le sol s'épuisent avec le temps, d'autant plus vite que le milieu est acide. Les bactéries ne manquent pas de coloniser un tel milieu (anaérobie en couche profonde, au-delà de 4-5 cm généralement) qui est un excellent support bactérien et elles consomment peu à peu les réserves nutritives; c'est d'ailleurs le rôle des bactéries dénitrifiantes.

Les teneurs en engrais et oligo-éléments finissent par diminuer : il faut compenser ou supplémenter. La supplémentation intervient lorsque la croissance des plantes ne semble plus optimum, il n'y a pas de règles. C'est là où tout l'art du jardinier ou de l'aquariophile intervient, et rien ne vaut le coup d'oeil pour détecter les déficiences des plantes d'aquarium, ou parfois certaines batteries de tests colorimétriques permettent de déterminer un manque ou un excès.

La suite s'intitule "comment planter un aquarium"...

Type : locution nominale. Genre : masculin.
Traduction sol nutritif en anglais : nutritive soil.
Synonyme sol nutritif : sol complet, sol enrichi, substrat nutritif. Antonyme : sol pauvre.

Revoir la définition sol nutritif ... La définition SOL NUTRITIF a été vue 780 fois. Publié le 28/04/2017. Modifié le .
Commentaires (via Disqus)