L'aquariophilie pour des aquariums modernes

Définition de membrane plasmique

Que signifie membrane plasmique ?

Définition membrane plasmique:

La membrane plasmique, ou le plasmalemme, distingue une membrane cellulaire qui délimite le cytoplasme d'une cellule, en le protégeant de l'environnement extérieur, et forme une paroi, en contact avec la paroi cellulaire chez les végétaux. Elle est constitués d'une bicouche phospholipidique et de protéines associées.

La membrane plasmique dans une cellule:
La membrane plasmique dans une cellule procaryote
La membrane plasmique est une cytomembrane (cytoplasmique), une membrane cellulaire qui est la biomembrane de chaque cellule vivante, qui entoure l'intérieur de la cellule et maintient son environnement interne (rôle de paroi).

Une membrane plasmique est une structure formée par deux feuilles de phospholipides, de glycolipides et de protéines qui entourent, limitent la forme et contribuent à maintenir l'équilibre entre l'intérieur (milieu intracellulaire) et l'extérieur (milieu extracellulaire) des cellules. Elle régule l'entrée et la sortie de nombreuses substances (pression osmotique) entre le cytoplasme et le milieu extracellulaire. Elle est similaire aux membranes qui délimitent les organites des cellules eucaryotes.

Voir aussi la membrane cytoplasmique.

Elle se compose de deux feuilles qui servent de "récipient" pour le cytosol et les différents compartiments internes de la cellule, en plus de fournir une protection mécanique (pression hydrostatique). Elle se compose principalement de phospholipides (phosphatidyléthanolamine et phosphatidylcholine), de cholestérol, de glucides et de protéines (intégrales et périphériques).

La principale caractéristique de cette barrière est sa perméabilité sélective, qui lui permet de sélectionner les molécules qui doivent entrer et sortir de la cellule. De cette façon, le milieu intracellulaire est stable, régulant le passage de l'eau, des ions et des métabolites, tout en maintenant le potentiel électrochimique (rendant l'environnement interne chargé négativement). La membrane plasmique est capable de recevoir des signaux qui permettent l'entrée des particules à l'intérieur.

Lorsqu'une grande molécule traverse ou est expulsée de la cellule et qu'une partie de la membrane plasmique est invaginée pour les revêtir quand elles sont à l'intérieur, les processus d'endocytose et d'exocytose se produisent respectivement.

La composition en lipides, protéines et glucides des deux feuillets membranaires diffère considérablement:les protéines peuvent être périphériques ou transmembranaires. Elles sont responsables de la plupart des fonctions de la membrane: perméabilité sélective, communication, jonction, certaines réactions enzymatiques;les phospholipides présents surtout sur le feuillet externe sont la phosphatidylcholine et la sphingomyéline; sur le feuillet interne, ce sont le phosphatidylinositol et la phosphatidylsérine;les glucides sont absents du feuillet interne. Ils sont liés aux lipides et/ou aux protéines du feuillet externe et constituent le glycocalyx.
Chaque membrane plasmique a une épaisseur approximative de 7,4 nm3 (74 Å) et n'est pas visible au microscope optique mais devient visible au microscope électronique, où deux couches sombres bilatérales et une couche centrale plus claire peuvent être observées. Dans les cellules procaryotes et dans les osmotrophes eucaryotes tels que les plantes et les champignons, elle est placée sous une autre couche externe, appelée paroi cellulaire.

Actuellement, il a été découvert qu'il est possible que ces structures soient formées sans la présence d'eau, à partir du méthane liquide, ce qui ouvre la possibilité de trouver la vie en dehors de la Terre.

Voir les synonymes de membrane plasmique.
Revoir la définition membrane plasmique ... La définition MEMBRANE PLASMIQUE a été vue 13260 fois. Publié le 07/11/2007. Modifié le .
Commentaires (via Disqus):