L'aquariophilie pour des aquariums modernes

Définition antispasmodique et usage officinal

Que signifie antispasmodique ?

Définition antispasmodique:

Un antispasmodique, un spasmolytique ou un calmant, agit sur le système nerveux pour amoindrir les spasmes musculaires. Un médicament antispasmodique inhibe la motilité de la musculature viscérale, il est un relaxant musculaire. L'effet produit est d'empêcher l'apparition de spasmes dans l'estomac, l'intestin, l'utérus ou la vessie.


Types d'antispasmodiques et effets:

Un type d'antispasmodique est utilisé pour la relaxation d'un muscle lisse, en particulier dans les organes tubulaires tels que le tube digestif. Les médicaments à base de dicyclomine et d'hyoscyamine sont antispasmodiques en raison de leur action anticholinergique. Les deux ont des effets secondaires généraux et peuvent aggraver la maladie de reflux gastro-oesophagien.

Les spasmolytiques ou antispasmodiques forment une catégorie de médicaments qui agissent sur le tractus gastro-intestinal à l'appui de traitements curatifs pour les troubles gastro-intestinaux tels que le syndrome du côlon irritable.

Certains antispasmodiques (des musculotropes, myotropes) agissent sur le muscle lisse du tractus gastro-intestinal, des voies biliaires et urinaires, des bronches et des vaisseaux, plus spécifiquement sur le système nerveux, avec des enzymes en diminuant les douleurs des contractions. Le type le plus courant est la papavérine ou toute substance dérivée, qui agit directement sur le muscle lisse pour induire la relaxation.

La mébévérine est un spasmolytique muscolotrope avec une action forte et sélective sur le spasme musculaire lisse du tractus gastro-intestinal, en particulier du côlon. Il n'a pas l'effet secondaire d'acétylcholine couramment observé chez un antispasmodique anticholinergique.

La papavérine est un alcaloïde d'opium utilisé pour traiter les spasmes viscéraux , la dysfonction érectile et a été étudié comme médicament antipsychotique en raison de sa puissance à inhiber l'enzyme phosphodiestérase (PDE10A).

L'huile de menthe poivrée a été traditionnellement utilisée comme antispasmodique, et un examen des études sur le sujet a révélé qu'elle pourrait être efficace pour le soulagement des symptômes dans le syndrome de l'intestin irritable (comme antispasmodique d'une colopathie fonctionnelle) bien que des études plus soigneusement contrôlées soient nécessaires. Une étude ultérieure a montré qu'il s'agissait d'un antispasmodique efficace lorsqu'il était appliqué par voie topique à l'intestin pendant une endoscopie.

Les pousses de bambou ont été utilisées pour les symptômes gastro-intestinaux et antispasmodiques. L'anisotropine, l'atropine, le bromure de clidinium sont également les antispasmodiques modernes les plus couramment utilisés.

D'autres types de spasmolytiques (des neurotropes anti-cholinergiques) agissent sur des neurotransmetteurs qui ont une action excitatrice (par exemple l'acétylcholine), réduisant la douleur et les contractions (comme la scopolamine). Ceux-ci, contrairement aux précédents, n'agissent pas directement au niveau musculaire mais au sein du système neuro-vasculaire, inhibant ainsi l'action du système orthosympathique et parasympathique qui agissent presque toujours en antagoniste. Ils peuvent être classés comme orthosympatholytiques et parasympatholytiques.

Leur utilisation permet de supporter des troubles du tractus gastro-intestinal, même chroniques, avec un effet carminatif.


Plantes antispasmodiques:

Les plantes médicinales antispasmodiques ont comme propriété de faire cesser les spasmes ou les contractions involontaires des muscles, notamment envers le système digestif.

L'achillée est une plante antispasmodique:
Une plante antispamodique: l'achillée millefeuille
L'achillée millefeuille est une plante antispasmodique, une plante mdéicinale ayant de nombreuses autres propriétés agissant sur le sang et la digestion d'une façon générale.


Les plantes antispasmodiques naturelles et biologiques sont efficaces contre les spasmes de l'estomac et contre les spasmes des intestins, et globalement vis-à-vis du système digestif. Un spasme est une contraction involontaire d'un muscle. Cette contraction est très forte mais passagère; elle la contraction du muscle peut être très douloureuse même de courte durée, comme les crampes.

Certaines plantes ont la propriété d'être antispasmodique comme: l'abuta, l'achillée millefeuille, l'ail, l'anémone pulsatile, l'angélique, l'aubépine, le basilic, la belladone, la camomille, le cannabis, la cataire, le genévrier, la gentiane, la matricaire, le mélilot blanc (pas le mélilot jaune), la mélisse, le millepertuis, l'ortie, le pavot, le pissenlit, le plantain, la sauge, la scutellaire, la tanaisie, le thym, le thym serpolet, la valériane.

Outre l'utilisation des parties de plantes, des huiles essentielles extraites ont des effets antispasmodiques, comme l'huile essentielle d'acore, mais d'autres en plus (très longue liste).

Voir les synonymes de antispasmodique.
Revoir la définition antispasmodique ... La définition ANTISPASMODIQUE a été vue 55 fois. Publié le 04/10/2017. Modifié le .
Commentaires (via Disqus):