L'aquariophilie pour des aquariums modernes

Gratiola officinalis : Gratiole officinale

Gratiola officinalis : fiche plante pour plantation, culture, multiplication.

La gratiole Gratiola officinalis est une plante ornementale de milieu humide, convenant à une culture presque sans entretien près des berges de plans d'eau ou cours d'eau. Originaire d'Europe, l'herbe au pauvre homme est rustique. Plante marginale à fleurs blanches, elle convient pour le bord des étangs.

Description de Gratiola officinalis, Gratiole officinale:

La gratiole officinale Gratiola officinalis est une espèce de plante ornementale appartenant à la famille des Plantaginacées ou des Scrophulariacées. C'est une plante herbacée rhizomateuse vivace originaire des zones tempérées circumboréales d'Europe, mais absente en Scandinavie et dans les îles britanniques.
Gratiola officinalis
Gratiola officinalis

La gratiole Gratiola officinalis est une plante vivace, hémicryptophyte avec une croissance à partir de rhizomes courts, horizontaux. Elle pousse à une hauteur comprise entre 20 et 50 cm. Les feuilles sont foncées, opposées, lancéolées et dentées dans la partie terminale. L'herbe du pauvre homme (autre appellation commune) fleurit de juin à octobre. Les fleurs sont solitaires et blanches, avec des nuances jaunâtres et violettes. Elles se trouvent dans l'aisselle de la plante. Le fruit est en capsule globuleuse, en forme d'oeuf pointu de de 5 mm de long pour 4 mm de large.

Gratiola officinalis ne convient pas pour une culture en aquarium (éventuellement en paludarium) et sera avantageusement remplacée par Gratiola viscidula pour une plantation totalement immergée.

La gratiole est cultivée comme plante ornementale même si des utilisations médicinales de la gratiole en homéopathie existent. Les parties utilisées de la plante sont les parties aériennes et les racines.

tiges d'une gratiole officinale:
Tiges d'une gratiole officinale
Les tiges creuses, carrées et glabres de G. officinalis sont érigées et ramifiées, portant des feuilles sessiles, oblancéolées, lancéolées ou linéaires, de 2-8 cm de longueur pour 1,5-4 cm de largeur, plus étroites sur les rameaux, à marge légèrement et finement dentée avec un apex aigu.


La gratiole officinale se rapproche beaucoup de l'hysope Hyssopus officinalis. Gratiola officinalis, d'Europe, a des tiges cylindriques et des feuilles deux fois plus grosses que celles de l'hysope officinale. La gratiole est presque inodore mais a un goût amer nauséabond.

Fiche de culture de Gratiola officinalis:

Comment planter, cultiver, entretenir, tailler, multiplier et propager Gratiola officinalis (Gratiole officinale)? Quel endroit choisir? Quelles autres plantes lui associer?

Plantation, culture, entretien, taille de Gratiola officinalis:

Comment planter G. officinalis? Où, quand et comment démarrer la culture? Quel entretien effectuer et à quelle fréquence? Doit-on la tailler? Avec quelles autres plantes l'associer?La gratiole officinale pousse à l'état sauvage de l'Europe occidentale et centrale vers l'Asie occidentale. Elle a été introduite en Amérique du Nord et en Australie. La plante préfère un sol humide et alcalin en plein soleil, comme des marais ou des zones marécageuses. Les tiges dressées, supportant un feuillage vert linéaire avec des bords dentés, créent une toile de fond agréable aux fleurs d'été. Gratiola officinalis apprécie un sol tourbeux ou siliceux et des marges très peu profondes qui le rendent utile pour déguiser les bords des étangs. La profondeur de plantation va de 0 à 2 cm sous le niveau de l'eau.

G. officinalis se rencontre généralement dans les marges des lacs et des étangs, en particulier dans les zones de sédimentation, souvent sur les bords de grands plans d'eau sur des limons très riches en matière organique.

Dit autrement, cultiver la gratiole dans des sols humides et marécageux ou submergés dans les berges peu profondes des étangs avec la couronne (collet) jusqu'à une profondeur maximale de 2-5 cm sous le niveau de l'eau. Choisissez une position d'insolation en plein soleil ou semi-ombre.

La gratiole ne nécessite pratiquement aucun entretien. Il suffit de couper les vieilles tiges en automne pour maintenir une apparence soignée.

Multiplication, propagation, division, bouturage de Gratiola officinalis:

Comment multiplier la plante? Que faire pour la propager? Pourquoi préférer la diviser, la semer, la bouturer...? Quand et où le faire?La multiplication et propagation de la gratiole officinale est simple et facile puisque il est possible de planter des boutures, de diviser les touffes ou de faire germer les graines. Les mois de floraison de cette plante estivale va juin à octobre (juillet à août surtout).

Détails d'une fleur de Gratiola officinalis:
Une fleur de Gratiola officinalis en gros plan
Les fleurs de Gratiola officinalis sont tubulaires, en forme de trompette, blanches teintées (veinées) de pourpre-rouge. Le pédicelle est mince, 0,7-1,5 cm. Les fleurs sont soutenues par une bractéole linéaire. Les lobes du calice sont subulés, de 3-4 mm de long. La corolle mesure 1-1,3 cm. Les lobes inférieurs sont légèrement entaillés et les lobes de la lèvre supérieure sont suborbiculaires, légèrement crantés. Il y a 2 staminodes.

Les fleurs hermaphrodites et autofertiles sont zygomorphes, solitaires et situées à l'aisselle des feuilles. La pollinisation est effectuée par des insectes, la propagation des graines est anémophile, par le vent.

Pour réaliser un semis de graines de la gratiole, semer au printemps dans un cadre froid. Piquer les semis quand ils sont assez grands pour les manipuler et les planter en été.

Les division se font au printemps. Les plus gros massifs peuvent être replantés directement dans leurs positions permanentes, bien qu'il soit préférable de mettre en tas des touffes plus petites et de les cultiver dans un cadre froid jusqu'à ce qu'elles s'enracinent bien. Les planter au printemps.

Informations encyclopédiques (Gratiole officinale):

Qu'est-ce que G. officinalis a de particulier? Y'a-t-il des utilisations spéciales?La gratiole officinale est une plante toxique, mais elle est toutefois utilisée en homéopathie et sous forme de teinture. La teinture-mère est préparée à partir de la plante fraîche avant la floraison, surtout utilisée contre les sentiments d'intoxication pendant et après un repas. La plante est récoltée pendant la floraison en été et séchée pour une utilisation ultérieure.

Usages médicinaux:


Le nom de cette plante provient des médicaments extraits de son rhizome. Ceux-ci ont été utilisés dans la médecine traditionnelle à base de plantes dans le passé pour traiter les maladies qui ont été considérées comme des malédictions, telles que l'épilepsie et la maladie mentale. Elle agit comme émétique, purgatif et vermifuge, très efficace et peut-être trop violent.

Bien que la gratiole ait été très appréciée dans le passé en tant que plante médicinale, l'herbe du pauvre homme est une espèce très toxique qui a produit un empoisonnement mortel dans certains cas. Toutes les parties de la plante sont toxiques et aujourd'hui, elle n'est plus utilisée en raison du risque élevé d'empoisonnement. Elle reste encore utilisée mais dans la pharmacopée homéopathique à très petites doses.

Gratiola officinalis en homéopathie:


La gratiole est admise comme un médicament homéopathique habituellement utilisé en gastro-entérologie, sous forme de granules 5CH. Les utilisations thérapeutiques partent du principe que la plante contient des glycosides stimulants cardiaques (gratioline, gratiogénine et gratiotoxine), de l'huile essentielle et des tanins. La gratiole est une herbe amère, piquante et diurétique qui stimule le c½ur et l'utérus et possède de puissantes propriétés laxatives. La plante appartient à la même famille que la digitale et a le même effet stimulant sur le c½ur car les deux plantes contiennent les glycosides cardiaques toxiques.

Au Moyen-Âge, la gratiole était connue sous le nom de Gratia Dea, ce qui signifie "la grâce de Dieu" et elle était considérée comme une herbe médicinale. Elle était utilisée pour traiter de nombreuses affections, en particulier la constipation. Cependant, en raison de l'effet toxique et puissant de l'herbe, il est très probable qu'elle ait fait plus de mal que de bien et ait probablement causé quelques décès... Outre les utilisations de l'herbe comme stimulant cardiaque, elle a été utilisée en médecine populaire pour traiter des problèmes de rate, les vers intestinaux et certaines maladies du foie comme la jaunisse (anti-hépatique). En outre, dans certains pays, un extrait de la gratiole a été utilisé en externe contre les maladies de la peau et les hémorroïdes. Aujourd'hui, la plante est rarement utilisée comme médicament en raison de ses nombreux effets secondaires et que la différence entre la dose efficace et toxique est très faible.

toxicité:


L'herbe du pauvre homme est hautement toxique dans toutes les parties et n'est plus utilisée en médecine conventionnelle. Ses principaux ingrédients actifs sont le triterpène tétracyclique gratiogénine, une gratiotoxine. Les feuilles fraîches contiennent 0,08% de cucurbitacine E et 0,02% de cucurbitacine I.

Les symptômes d'intoxication comprennent la nausée, la salivation, les vomissements, les coliques, la diarrhée sanglante, l'inflammation des reins, la brûlure dans les voies urinaires, les convulsions, la perturbation de l'activité cardiaque et la respiration. Dans les cas létaux, la mort survient par effondrement physiologique, peut-être par paralysie respiratoire. L'altération de la vision et la sensation de perte des couleurs est également remarquable. Irritant localement et résorbant centralement, seulement excitant centralement, puis paralysant, la gratiotoxine est attribuée à un fort effet de numérisation. Comme effets secondaires de cette toxine, on a observé une défécation sanglante pendant la grossesse pouvant aboutir à un avortement, des convulsions violentes, des vomissements sévères et des troubles de l'activité cardiaque et respiratoire.

L'intoxication a parfois eu lieu chez les animaux. Le gratioside toxique est excrété dans le lait et donc d'autres intoxications sont possibles.

Données scientifiques sur Gratiola officinalis:

Classification et taxonomie de G. officinalis:
Classe:Magnoliopsida
Ordre:Scrophulariales
Famille:Scrophulariaceae
Tribu:Gratioleae
Genre:Gratiola
Espèce:officinalis
Rang:Espèce
Descripteur:Linné
Année description:1753
Nom scientifique:Gratiola officinalis
Basionyme:Gratiola officinalis
Synonymes:Gratiola meonantha, Gratiola vulgaris
Noms communs:(fr) Gratiole officinale
(en) Common hedge hyssop, Herb of grace, Summer snowflake
Acheter Gratiola officinalis:
Prix moyen:9,50
Fourchette de prix:7,50 à 12,90
Statut de G. officinalis:
Statut de conservation:Préoccupation mineure (LC)
IUCN n°:164396
Origine géographique, abondance:
Habitat naturel:Europe
Continent d'origine:Europe
Abondance:Courant
Maintenance de G. officinalis:
Maintenance:facile
Végétation:Vivace
Type:Rhizome
Croissance:Lente
Éclairage:Intense
Taille:20 à 50 cm
pH du sol:6,0 à 7,5
Dureté du sol:3 à 15°GH
Température:-15 à 28°C
Auteur: anemone-clown. La fiche Gratiola officinalis a été vue 1032 fois. Publié le 17/01/2018. Modifié le .
Commentaires (via Disqus):