L'aquariophilie pour des aquariums modernes

Amphiprion akallopisos : Poisson-clown sans parure, Moufette

Amphiprion akallopisos : fiche poisson pour maintenance et élevage en aquarium.

Description de Amphiprion akallopisos, Poisson-clown sans parure, Moufette

Le poisson-clown sans parure Amphiprion akallopisos, parfois appelé poisson-clown moufette en mauvaise traduction anglaise et surtout, avant l'apparition du poisson-clown du Pacifique, se distingue de ce dernier par l'arrêt de la ligne blanche qui parcourt le dos avant la lèvre supérieure.
Amphiprion akallopisos
Amphiprion akallopisos

Si le nom de genre d'Amphiprion akallopisos signifie "qui porte une scie de chaque côté", en allusion à la marge denticulée de l'opercule et du préopercule, et le nom d'espèce, akallopisos, précise "sans parure", c'est alors une allusion au manque de dessins et au coté uniforme du patron de coloration.

Comme pour la plupart des poissons-clowns rencontrés fréquemment dans les aquariums, cette espèce ne déroge pas à la règle d'une foultitude de noms communs ; en français : Amphiprion sans parure ; en allemand : Weissrücken-Korallenfisch (Poisson de corail à dos blanc) ; en anglais Skunk-striped Anemone Fish (Poisson d'Anémone rayé comme un Skunks [= Moufette]) ; en néerlandais : Rugstreepanemoonvis (Poisson d'Anémone à dos rayé).

L'aire de répartition est assez vaste sur toute la zone de l'océan Indien tropical, autour de la plupart des îles ; de la mer de Java au large de Djakarta. N'est pas présent aux îles Maldives ni à Sri Lanka.

De taille modeste, il peut atteindre 7 cm pour les mâles et jusqu'à 10 cm pour les femelles.

La taxonomie n'a pas été trop exubérante en raison de la spécificité du patron de coloration ne laissant aucun doute sur l'identification :
- Prochilus akallopisos Bleeker 1865.
- Amphiprion acallopistus Day 1889.
- Amphiprion acallopisos Ahl 1926.

Description :

Le genre Amphiprion renferme actuellement un peu moins d'une trentaine d'espèces de petite taille dont les caractères généraux sont les suivants : corps de forme ovale légèrement comprimé latéralement et couvert d'écailles relativement grandes. bouche pourvue d'une seule rangée de dents petites et coniques, ligne latérale incomplète, opercule et préopercule dentelés, un seul orifice nasal de chaque côté (caractère qui les rapproche des Cichlidés).

Amphiprion akallopisos appartient au complexe des « Poissons-Clowns Moufettes » (Skunk complex, Akallopisos complex en anglais). Se référer à la fiche sur Amphiprion frenatus pour une explication sur les divers complexes d'appartenance des poissons-clowns.

Amphiprion akallopisos a le corps légèrement comprimé latéralement et sa hauteur est comprise 2,2/3 à 3 fois dans la longueur. Le profil supérieur de la tête est convexe et en pente raide. La bouche est légèrement dirigée vers le haut, les écailles denticulées de forme cténoïde sont au nombre d'une soixantaine sur la ligne latérale. La première dorsale à rayons durs et la seconde à rayons mous sont séparées par une dépression. L'anale débute au niveau de la seconde partie de la dorsale. La pelvienne est soutenue par un rayon dur et 5 rayons mous, la caudale est arrondie. La coloration du corps est jaune clair à jaune - orangé - rose légèrement plus foncée dorsalement que ventralement. Un liseré blanc orne la ligne dorsale depuis les yeux et de part et d'autre de la dorsale. Parfois, une petite tache claire souligne chaque écaille. Ce caractère est surtout apparent chez des spécimens morts et fixés.

Aucun caractère sexuel secondaire ne permet de reconnaître le mâle de la femelle, en dehors des périodes de ponte. Le couple, élevé à Nancy depuis juin 69, présentait cependant au moment de la première ponte une très nette différence de taille en faveur de la femelle ; il a vécu plus de 12 ans.

Fiche de maintenance et élevage de Amphiprion akallopisos

Comment maintenir, associer, nourrir, reproduire et élever Amphiprion akallopisos (Poisson-clown sans parure, Moufette) ? Quels paramètres choisir ?

Qualité de l'eau :

Quels sont les meilleurs paramètres de maintenance ? Quel type d'eau est préféré ?Les poissons-clowns apprécient une bien oxygénée, en rapport avec les lieux de vie de leurs anémones hôtes. Si dans son milieu naturel, Amphiprion akallopisos ne s'associe qu'avec Heteractis magnifica et Stichodactyla mertensii, il en est différemment en aquarium : de nombreux hôtes de substitution seront acceptés (avec une préférence pour les anémones de grande envergure).

Cohabitation et comportement :

Quel comportement a l'animal ? Avec quels autres animaux est-il compatible ? Est-il sociable ?Dans la nature, les poissons-clowns (sous-genre Amphiprioninae) vivent en étroite association (commensalisme) avec des anémones. Insensibles en apparence au venin des cnidoblastes, les poissons à mer.html" class=mot>anémone de mer trouvent un refuge et une protection efficace entre les tentacules de l'anémone. Celle-ci bénéficie d'une partie des aliments des poissons. Si, dans la nature, il est très vraisemblable que les "clowns", poissons de petite taille et généralement très colorés, n'échappent à leurs prédateurs que grâce à la présence des anémones, par contre, l'anémone est parfaitement capable de subvenir à ses propres besoins sans l'aide d'un poisson. En captivité, il est facile de les faire vivre indépendamment l'un de l'autre.

Le couple de Amphiprion akallopisos élevé à Nancy a vécu pratiquement dans la même anémone, sous les tentacules de laquelle ils pondent fréquemment. Il est arrivé, cependant, qu'ils soient «délogés» par un gros Amphiprion clarkii, en particulier au moment d'un émoi. Ils vont alors trouver refuge dans une seconde anémone ou, si elle est déjà occupée, se cacher derrière une pierre ou une gorgone. Au moment de la distribution de la nourriture, les petits morceaux sont dévorés sur place dès leur capture, les plus gros sont emmenés dans leur gîte, en l'occurrence l'anémone, qui souvent capture et avale la proie dont les poissons ne parviennent alors qu'à détacher quelques petits morceaux.

Alimentation et nourriture :

Comment le nourrir ? Quelle alimentation convient le mieux ? À quelle fréquence ?Morceaux de néréis, tubifex, artémias vivantes ou congelées, moules, épinards congelés et aliments secs sont les nourritures habituelles, consommées sans difficulté. Les poissons-clowns sans parure ne posent guère de difficulté sur ce plan.

Protocole d'élevage et reproduction Amphiprion akallopisos :

Comment reproduire A. akallopisos ? Où et quand peut-on le reproduire et l'élever ?La première ponte à l'aquarium du Musée de zoologie a été obtenue fin septembre 1971, soit 2 ans après leur introduction; à partir de ce moment, le couple a pondu assez régulièrement, toujours au même endroit, sur une pierre inclinée à 45°, à proximité de l'anémone la plus souvent habitée par le couple. Les pontes se succèdent fréquemment, avec un délai plus court si les larves ne sont pas viables. L'incubation des œufs dure en moyenne de 7 à 9 jours.


Les oeufs d'Amphiprion akallopisos.


A. akallopisos peu avant l'éclosion.


A gauche : oeuf d'A. akallopisos à 2 cellules; à droite : oeuf avec blastodisque (dôme de protoplasme qui donnera l'embryon).

Données scientifiques sur Amphiprion akallopisos

Classification et taxonomie de A. akallopisos :
Classe :Actinopterygii
Ordre :Perciformes
Famille :Pomacentridae
Sous-famille :Amphiprioninae
Genre :Amphiprion
Espèce :akallopisos
Rang :Espèce
Descripteur :Bleeker
Année description :1853
Nom scientifique :Amphiprion akallopisos
Synonymes :Phalerebus akallopisos, Amphiprion akallopisus, Amphiprion acallopistus
Noms communs :(fr) Poisson-clown sans parure, Moufette
(en) Skunk clownfish, Skunk striped anemonefish
Statut de A. akallopisos :
FishBase n° :8017
Origine géographique, abondance :
Habitat naturel :Océan Indien
Abondance :Courant
Maintenance de A. akallopisos :
Maintenance :facile
Volume ou type :Mini-aquarium
Taille :10 cm
pH de l'eau :7,8 à 8,5
Température eau :23 à 28 °C
Auteur: anemone-clown, dernière modification le , publié le 12/01/2008. 12427 lectures.
Commentaires (via Disqus)