L'aquariophilie pour des aquariums modernes

La pourriture des nageoires : explications

Qu'est-ce que la pourriture des nageoires ?

Définition pourriture des nageoires:

La pourriture des nageoires d'un poisson est un symptôme très fréquent dans les aquariums. Cette pourriture molle est maladie très mortelle si elle n'est pas prise en charge rapidement. Plusieurs expressions décrivent le même symptôme dans la littérature: nécrose des nageoires ou ulcère des nageoires, émoussement des nageoires...

Un poisson atteint de la maladie de pourriture des nageoires:
La pourriture des nageoires d'un poisson combattant
La pourriture des nageoires s'est développée sur les nageoires impaires de ce poisson, nageoire dorsale, nageoire caudale et nageoire anales. Dans d'autres cas, la pourriture touche surtout les nageoires paires, et finalement assez rarement toutes les nageoires d'un coup. Elle est souvent une maladie liée à l'eau.


Dans tous les cas, la maladie du poisson est provoquée par une infection bactérienne dont trois bactéries sont principalement responsables: Flexibacter columnaris, Pseudomonas sp. et Aeromonas sp.

L'apparition et l'explosion de la diffusion de cette maladie prend origine en grande partie dans la production intensive des poissons d'élevage. Les conditions de maintenance (antibiotique à haute dose, précarité des conditions de vie, surpopulation, diminution de la diversité génétique) ont amené cette maladie fréquente dans les aquariums.


Infection par Columnaris:

L'infection provoquée par Flexibacter columnaris est à l'origine de: la maladie du guppy avec décomposition des nageoires et nécrose cutanée, la mycose buccale avec nécrose de la bouche et une altération du tissu environnant, et chez le Néon, la fausse maladie du Néon chez les espèces de Paracheirodon avec perte de la couleur bleue, décomposition des nageoires et des tâches cutanées blanchâtres correspondant à des zones de nécrose.

Le symptôme le plus précoce est l'apparition d'un liseré blanchâtre, ou d'une coloration blanchâtre à jaunâtre au départ du pédoncule caudal et/ou de la base des autres nageoires, sur une, puis sur toutes les nageoires. Certaines fois, les nageoires s'effilochent pour ne devenir que de simples lambeaux de peau transparente. Il s'en suit une perte progressive et importante de la taille des nageoires allant jusqu'à l'atrophie (perte totale de la nageoire) empêchant une nage correcte des poissons.

D'autres signes de l'infection peuvent être présent ou apparaître: mycose buccale, une sorte de mousse blanche sur la bouche pouvant être le seul symptôme de départ; tâches rouges sur la peau correspondant à des hémorragies locales; tâches blanchâtres sur la peau correspondant à une nécrose cutanée pouvant être précédées par les hémorragies; difficultés respiratoires en cas d'infection branchiale: le poisson respire en surface, happe l'air, son rythme respiratoire est accéléré; décoloration et assombrissement de la livrée; amaigrissement et apathie.

Tous les organes internes du poisson sont atteints, et les infections mixtes ne sont pas rares.

Le traitement est difficile et l'efficacité maximale avec un bon taux de guérison dépend en grande du temps de réaction et du traitement des l'apparition des premiers signes. Les poissons ayant perdu la totalité de leurs nageoires sont condamnés, il est préférable de les sortir de l'aquarium avant d'entamer le traitement du poisson pour euthanasie. Le traitement primaire, de première intention, comprend le nifurpirinol, furaltadone, néomycine. En deuxième intention ou de résistance aux traitements de première intention, il est souhaitable d'utiliser de la pénicilline, les sulfamides ou les quinolones. Pour les infections débutantes, les bains aux sulfates de cuivre, de benzalkonium ou de sel peuvent aider à la guérison. La bactérie se complaisant dans une eau entre 25 et 35 °C, la baisse de la température de votre bac à 20 °C peut limiter la multiplication de celle-ci.


Infections à Aeromonas sp. et Pseudomonas sp.:

L'infection apparaît comme pour Columnaris chez des poissons maintenus dans de mauvaises conditions. La décomposition des nageoires n'est pas le symptôme principal de cette infection. L'infection entraine surtout l'apparition d'une hydropisie (ascite) par une infection rénale, des tâches cutanées rouges ou blanchâtres, voire des ulcérations cutanées.
Le comportement devient anormal, prostré, présentent des difficultés respiratoires et des troubles de la nage. Le poisson maigrit et devient apathique.

Le traitement de ces deux groupes de bactéries, connues pour présenter un taux de résistance aux antibiotiques à spectre large important, demande des produits puissants. Pour traiter cette forme de pourriture, l'utilisation de la néomycine, du nifurpirinol ou le nitrofurazone en première intention, convient; en deuxième intention, employez des sulfamides et/ou quinolones.


La prévention dans les bacs:

La maladie étant fréquente dans les poissons de nos animaleries préférées et la mortalité de ces infections étant très importante (jusqu'à 80%), mieux vaut prévenir que guérir. Parmi les actions préventives efficaces, on peut citer: la quarantaine, voir bain désinfectant à l'eau salée pour les nouveaux arrivants, quoique la technique du bain à l'eau salée ne doit pas être pratiquée sur poissons sans écailles. Dans tous les cas, évitez le surpeuplement car les surpopulations favorisent le stress et l'apparition de maladies. Contrôlez si la température de l'eau reste bien adaptée aux poissons élevés.

Voir les synonymes de pourriture des nageoires.
Revoir la définition pourriture des nageoires ... La définition POURRITURE DES NAGEOIRES a été vue 7215 fois. Publié le 05/12/2016. Modifié le .
Commentaires (via Disqus):