Que signifie cellule ?

Définition simple: En biologie, une cellule est l'unité morphologique et fonctionnelle de tous les êtres vivants. En fait, la cellule est le plus petit élément qui peut être considéré comme vivant. Elles ont généralement une taille de 10 micromètres et une masse de 1 nanogramme, mais certaines cellules sont beaucoup plus grandes.

Définition cellule:

En biologie, une cellule désigne une unité anatomique fondamentale des êtres vivants. Le mot cellule désigne en principe un territoire cytoplasmique uninucléé, limité par une membrane et, éventuellement, entouré d'une paroi. Ce concept est généralement étendu aux procaryotes bien que ces organismes n'ont pas de noyaux à proprement parler. La division cellulaire est une mitose ou une méiose. La cellule est à l'origine de biogenèse.

Voir aussi: la cellule végétale, la cellule animale.

Une cellule dans son cycle de prophase:
Une cellule en prophase
La cellule au cours de sa vie passe par divers cycles avec les prophase, interphase, métaphase, anaphase et télophase.


La cellule: définition biologie SVT!

La cellule est l'unité structurale, fonctionnelle et biologique de base de tous les organismes vivants connus. Les cellules sont la plus petite unité de vie qui peut se répliquer indépendamment, et sont souvent appelées les "blocs de construction de la vie". L'étude des cellules est la biologie cellulaire.

Autrement dit: La cellule est définie comme l'unité morphologique et fonctionnelle de tout être vivant. En fait, la cellule est le plus petit élément pouvant être considéré comme vivant. En tant que tel, il possède une membrane phospholipidique avec une perméabilité sélective qui maintient un environnement interne hautement ordonné et se différencie de l'environnement externe en termes de composition, soumis à un contrôle homéostatique, constitué de biomolécules et de certains métaux et électrolytes. La structure est activement auto-entretenue par le métabolisme, assurant la coordination de tous les éléments cellulaires et leur perpétuation par réplication à travers un génome codé par des acides nucléiques. La partie de la biologie qui la traite est la cytologie.

Ainsi, les organismes vivants peuvent être classés en fonction du nombre de cellules dont ils sont porteurs: s'ils n'en ont qu'un seul, ils sont appelés unicellulaires (comme les protozoaires ou les bactéries, les organismes microscopiques); s'ils en ont plus, ils sont appelés multicellulaires. Dans ce dernier cas, le nombre de cellules est variable: de quelques centaines, comme chez certains nématodes, à des centaines de milliards (10^14), comme dans le cas des cellules de l'être humain. Les cellules ont généralement une taille de 10 μm et une masse de 1 ng, bien qu'il existe des cellules beaucoup plus grandes.

Voir aussi: la cellule souche, la cellule fille, la cellule différenciée...

La théorie des cellules, ou théorie cellulaire, proposée en 1838 pour les légumes et en 1839 pour les animaux par Matthias Jakob Schleiden et Theodor Schwann, postule que tous les organismes sont composés de cellules et que toutes les cellules dérivent d'autres précédentes. De cette manière, toutes les fonctions vitales émanent de la machinerie cellulaire et de l'interaction entre les cellules adjacentes; en outre, la possession d'informations génétiques, la base de l'héritage, dans son ADN permet la transmission de celle-ci de génération en génération.


Types de cellules:

Il existe deux principaux types de cellules:

  • Les procaryotes qui composent les cellules des archées et des bactéries.
  • Les eucaryotes, traditionnellement divisés en animaux et légumes, bien que les champignons et les protistes soient également inclus.

Une empéripoïèse précise qu'il y a présence d'une cellule à l'intérieur d'une autre.


Description:

Les cellules sont constituées d'un protoplasme enfermé à l'intérieur d'une membrane, qui contient de nombreuses molécules biologiques telles que les protéines et les acides nucléiques. Les organismes peuvent être classés comme unicellulaires (constitué d'une seule cellule, y compris la plupart des bactéries) ou multicellulaires (y compris les plantes et les animaux). Bien que le nombre de cellules dans les plantes et les animaux varie d'une espèce à l'autre, les humains contiennent environ 100 billions (10^14) de cellules. La plupart des cellules végétales et animales ne sont visibles que sous le microscope, avec des dimensions comprises entre 1 et 100 micromètres.

Chez les végétaux, les bactéries et les champignons, les cellules sont entourées d'une paroi. Chez les algues rouges, bien que les unités anatomiques comportent souvent plusieurs noyaux; on les nomme malgré tout généralement «cellules»: on devrait en fait parler de syncytiums (voir aussi siphon, et le mauvais usage qui en est fait chez les algues rouges).

Deux niveaux d'organisation existent: la cellule procaryote des Archées et des eubactéries, sans noyau, plus petite et plus simple que la cellule eucaryote qui possède un noyau, chez tous les autres organismes. Toute cellule possède un cytoplasme limité par une membrane plasmique, et de l'ADN dans un noyau ou non. Elles peuvent être isolées (organismes unicellulaires) ou groupées (organismes pluricellulaires). Les cellules ont des formes et des tailles très variées, des spécialisations diverses selon leur position dans l'organisme ou selon le milieu dans lequel elles se trouvent.


Caractéristiques:

Les cellules, en tant que systèmes thermodynamiques complexes, possèdent une série d'éléments structurels et fonctionnels communs qui permettent leur survie; néanmoins, les différents types de cellules présentent des modifications de ces caractéristiques communes qui permettent leur spécialisation fonctionnelle et donc le gain en complexité. De cette façon, les cellules restent hautement organisées aux dépens de l'augmentation de l'entropie de l'environnement, une des exigences de la vie.


Étude des cellules:

Les biologistes utilisent divers instruments pour acquérir la connaissance des cellules. Ils obtiennent des informations sur leurs formes, leurs tailles et leurs composants, ce qui les aide à comprendre également les fonctions qui y sont exercées. Depuis les premières observations de cellules, il y a plus de 300 ans, jusqu'à présent, des techniques et des dispositifs ont été perfectionnés, donnant naissance à une autre branche de la biologie: la microscopie

Compte tenu de la petite taille de la grande majorité des cellules, l'utilisation du microscope présente un intérêt considérable pour la recherche biologique. À l'heure actuelle, les biologistes utilisent deux types de microscope de base: l'optique et l'électronique.


Histoire:

La cellule a été découverte par Robert Hooke en 1665. La théorie cellulaire, d'abord développée en 1839 par Matthias Jakob Schleiden et Theodor Schwann, stipule que tous les organismes sont composés d'une ou plusieurs cellules, que toutes les cellules proviennent de cellules préexistantes, que les fonctions vitales d'un organisme se produisent dans les cellules, et que toutes les cellules contiennent l'information héréditaire nécessaire pour la régulation des fonctions cellulaires et pour transmettre des informations à la prochaine génération de cellules. Les cellules sont apparues sur Terre il y a au moins 3,5 milliards d'années.

L'histoire de la biologie cellulaire a été liée au développement technologique susceptible de soutenir son étude. De cette manière, la première approche de sa morphologie commence avec la popularisation du microscope rudimentaire des lentilles composites au 17e siècle, complétée par diverses techniques histologiques pour la microscopie optique aux 19 et 20e siècles et atteint un niveau de résolution supérieur grâce à des études de microscopie électronique, fluorescence et confocale, entre autres, déjà au vingtie siècle. Le développement d'outils moléculaires, basés sur la manipulation d'acides nucléiques et d'enzymes, a permis une analyse plus exhaustive au cours du 20e siècle.

Voir les synonymes de cellule.
Revoir la définition cellule ... La définition CELLULE a été vue 47650 fois. Publié le 01/11/2007. Modifié le .