Suivez le portail aquariophile:

Liste taxonomique des ordres de la classe Magnoliopsida

Magnoliopsida : les Magnoliopsidés


vignette espèce de MagnoliopsidaLes Magnoliopsidés de la classe Magnoliopsida sont le plus souvent appelées les dicotylédones, des plantes vertes très importantes en botanique. Toutes les espèces sont des plantes à fleurs, certaines sont des herbacées mais certaines ligneuses existent, comme les magnolias. La classe est divisée en plusieurs sous-classes, dont notablement la sous-classe Magnoliidae.

Ce taxon a été profondément enraciné dans les systèmes de classification depuis une longue période, mais il est maintenant connu pour être paraphylétique par rapport aux monocotylédones, et donc leurs caractères (par exemple, l'embryon avec deux cotylédons) sont des caractères qui existaient déjà chez certains ancêtres communs des dicotylédones et des monocotylédones avec des caractères plésiomorphes communs à tous les angiospermes ou même toutes les plantes à semences.

Les dicotylédones se composent de 6 groupes monophylétiques présents dans les classifications modernes, le plus grand d'entre-eux a été appelé les eudicotylédones ("eu" signifie "vrai"). Les eudicotylédones représentent 75% des espèces d'angiospermes et possèdent un grand nombre de caractères qui avaient été précédemment attribuées aux dicotylédones, telles que le pollen à 3 pores (ou fissures). D'autres groupes sont : les Amborellacées Amborellaceae, les Nymphaeacées Nymphaeaceae chez les Nymphéales, Austrobaileyales, Magnoliidae (qui comprend maintenant Chloranthaceae) et les Ceratophyllales.

Les plantes à fleurs appartenant aux angiospermes ancestraux et perdu dans la branche originaires des monocotylédones comprennent une radicule de l'embryon qui ne s'interrompt pas et donne lieu à une racine persistante, des feuilles pennées et nervurées contrairement aux monocotylédones avec nervation parallèle, et aussi des verticilles de fleurs qui sont composées de 4 ou 5 pièces en général (au lieu de trois chez les monocotylédones).

Un caractère qui a été traditionnellement attribué aux dicotylédones, est le pollen tricolpate (avec 3 apertures) et ses dérivés (chez les monocotylédones le pollen est mono) est en fait un caractère de montée d'un sous-groupe de dicotylédones appelé Eudicotyledoneae.

Dans la section transversale de la tige, on observe que le xylème et le phloème sont disposés dans un anneau dans une configuration dite stélaire. Les fleurs sont des formes très différentes. Il peut y avoir de nombreux organes de fleurs, qui sont ensuite généralement disposés en spirale, les organes floraux peuvent être disposés en cercles triple; dans certains cas, ils sont encore plus réduits. Les carpelles sont souvent libres. Le pollen présente au moins une aperture (fissure, rainure).

Les espèces sont presque toutes capables de produire des huiles essentielles (phénylpropanoïdes, terpènes), qui ont des idioblastes sphériques. Les feuilles sont simples et les stipules sont absents. Les plantes de Magnoliopsida contiennent souvent des alcaloïdes à base benzène et avec des lignanes biosynthétiques en sont formées.

Ordres de la classe Magnoliopsida, les Magnoliopsidés :

, les apiales; , les astérales; , les brassicales; , les caryophyllales; , les cératophyllales; , les cucurbitales; , les fabales; , les gentianales; , les haloragales; , les lamiales; , les malpighiales; ; ; , les nymphéales; ; ; , les protéales; , les ranunculales; , les rosales; , les sapindales; , les scrophulariales; ; ; ;

Commentaires (via Disqus)