L'aquariophilie pour des aquariums modernes

Labroides dimidiatus : Labre nettoyeur

Labroides dimidiatus : fiche poisson pour maintenance et élevage en aquarium.

Description de Labroides dimidiatus, Labre nettoyeur:

La labre nettoyeur Labroides dimidiatus a une répartition et origine géographique extrêmement vaste: la localité type est Tor, sur le golfe de Suez en mer Rouge. Cette espèce est abondante dans la région Indo-Pacifique, de l'Afrique australe et orientale et de la Mer Rouge aux Tuamotu dans le Pacifique sud, et au sud du Japon jusqu'au sud de la Grande Barrière de corail et le sud-ouest de l'Australie. Les labres nettoyeurs sont remplacés à Hawaï par L. phthirophagus.
Labroides dimidiatus
Labroides dimidiatus

Le cossyphe Labroides dimidiatus atteint une taille maximale jusqu'à environ 10 cm, et lorsqu'un couple se forme, la femelle demeure plus petite de 2 cm. La taille maximale de l'espèce a été enregistrée à 22 cm LT en Nouvelle-Calédonie et la maturité sexuelle est atteinte à une taille d'environ six cm LT. Cette espèce vit dans des zones riches en corail et sur les platiers infratidaux vers le large des récifs à des profondeurs d'au moins 40 m.

Caractères du genre Labroides:


Corps comprimé, allongé, couvert d'écailles grandes ou moyennes qui revêtent aussi la base de la dorsale et de l'anale. Tête pointue, nue, à l'exception des régions sub- et post-orbitaires et de l'opercule. La bouche est très petite, terminale, la mandibule un peu plus courte que la mâchoire supérieure. Lèvres épaisses, la lèvre supérieure présente un sillon médian à sa face interne, l'inférieure est constituée de deux lobes latéraux arrondis et saillants, unis par un frein médian. dents petites et pointues, sur plusieurs rangs, à la région antérieure des mâchoires. Une paire de canines courbes à chaque mâchoire, les inférieures plus écartées que les supérieures qui viennent se placer entre elles quand la bouche est fermée. Une canine à l'angle supérieur de la bouche de chaque côté. ligne latérale complète, infléchie vers la face ventrale au-dessous de la région postérieure de la partie molle de la dorsale; 25 à 54 pores. pectorales subtriangulaires, pelviennes pointues, caudale tronquée ou légèrement arrondie. IX épines dorsales, III à l'anale. Revu par Randall (1958), ce genre ne renferme qu'un petit nombre d'espèces (dimidiatus Cuvier et Valenciennes, bicolor Fowler et Bean, phthirophagus Randall, rubrolabiatus Randall, pectoralis Randall & Springer, 1975), parmi lesquelles celle qui nous occupe ici est la plus largement répandue dans la nature et de loin la plus commune dans les aquariums. Une forme voisine, souvent mentionnée sous le nom de Larabicus quadrilineatus Rüppel 1835 et qui est régulièrement importée de Mer rouge, ressemble davantage aux Labrichthys.


Caractères de l'espèce dimidiatus:


Selon la description originale de Cuvier et Valenciennes en 1839, une large raie longitudinale, d'un noir très profond, part du bout du museau, traverse l'oeil, et par conséquent toute la tête, et se rend, sans interruption et en s'élargissant, jusqu'à l'extrémité de la caudale, qui n'a plus que ses deux bords d'une couleur différente. La moitié antérieure du corps est d'un brun châtain, un peu plus foncé sur le dos que sur le ventre. Cette teinte est étendue sur toute la portion épineuse de la dorsale, et sur toute la partie de même hauteur de la nageoire molle ; le reste de la membrane, qui dépasse la hauteur des rayons épineux, est bleu céleste. L'anale a de même la base des rayons brune, comme la dorsale, et la moitié marginale bleue. Cette couleur est celle du corps entre l'anale et la portion molle de la dorsale, du tronçon de la queue et des bords supérieur et inférieur de la caudale. Ce bleu est fondu d'une manière insensible avec le brun de la partie antérieure du tronc. Le bord inférieur de la queue, compris entre l'anale et la caudale, est noir aussi foncé que la bande latérale.

Les robe juvénile des jeunes labres de toutes les espèces ont un patron de coloration identique ; ils sont noirs avec une large bande de couleur vive le long du dos qui s'étend en s'amincissant sur la tête. Cette bande est d'un bleu profond brillant chez notre espèce et chez Labroides rubrolabiatus.

Bien que l'acclimatation et l'alimentation de Labroides dimidiatus soient généralement considérées comme faciles, les échecs ne sont pas exceptionnels. Acquérir quelques individus de petite ou de moyenne taille (4 à 6 cm) et les mettre en quarantaine, car ils sont souvent maigres lors de l'importation et il convient de bien les alimenter: une moule crue encore dans ses valves, changée chaque jour, constitue une excellente nourriture de remplacement; les poissons nettoyeurs mangent les très petits fragments qu'ils arrachent. Cet isolement doit durer au moins 15 jours, mieux 3 semaines à 1 mois, au cours desquels on voit le corps s'arrondir. C'est pendant cette période que l'on peut observer une paire d'individus qui pourront ensuite former un couple qui pondra éventuellement.

Fiche de maintenance et élevage de Labroides dimidiatus:

Comment maintenir, associer, nourrir, reproduire et élever Labroides dimidiatus (Labre nettoyeur)? Quels paramètres choisir?

Qualité de l'eau:

Quels sont les meilleurs paramètres de maintenance? Quel type d'eau est préféré?Aucune exigence particulière, le labre nettoyeur supporte très bien les traitements au sulfate de cuivre et résiste à des nombreux parasites. Attention toutefois aux dérives de salinité trop rapides. C'est un excellent sauteur... il faudra prendre des mesures pour protéger tout saut hors de l'aquarium.

Cohabitation et comportement:

Quel comportement a l'animal? Avec quels autres animaux est-il compatible? Est-il sociable?En mouvement continuel pendant la journée ; se cache le soir à heure à peu près fixe dans une cachette, toujours la même, où il dort entouré d'un "cocon" muqueux protecteur sécrété chaque jour. Inspecte inlassablement les téguments externes et ceux des cavités (bouche, chambre branchiale) des autres Poissons. Exécute une nage ondulante, sorte de «danse» d'appétence au nettoyage, à laquelle beaucoup d'autres espèces répondent en adoptant une posture d'invitation au nettoyage, variable d'une famille à l'autre, souvent accompagnée de modifications de coloration. Se tiennent en des points déterminés du récif, toujours les mêmes (stations de nettoyage), où se rassemblent les Poissons porteurs d'ectoparasites.

Un labre nettoyeur Labroides dimidiatus en milieu naturel:
Un labre nettoyeur Labroides dimidiatus
Attendant patiemment le "client" à sa station de nettoyage, L. dimidiatus évolue lentement par saccade près d'une refuge.html" class=mot>zone refuge.

Les relations intraspécifiques de L. dimidiatus sont compliquées. En effet, en milieu naturel, les labres se rencontrent souvent par paire. En aquarium, ils supportent difficilement un congénère, à moins que ne se forme un couple qui non seulement se tolère, mais se recherche.

Relations interspécifiques: si la grande majorité des poissons partage au mieux le territoire restreint de l'aquarium avec un labre nettoyeur, se contentant de le chasser s'il les importune par des morsures répétées, les représentants de certaines familles sont le plus souvent tyrannisés, puis blessés superficiellement par les dents acérées ; la plaie cutanée qui s'agrandit attire de plus en plus le nettoyeur; une terreur panique peut alors s'emparer du patient qui se cache ou s'affole, se roulant alors sur le sol, heurtant la vitre et cherchant visiblement à sortir des limites du bassin. Les Tétraodontidés sont les victimes désignées des labres nettoyeurs. Les évolutions de ces derniers avec les Arothrons sont pourtant très spectaculaires, mais les tentatives faites à Nancy pour les présenter ensemble ont échoué. Chaque fois, l'Arothron fut blessé au bout de 15 jours ou 3 semaines au maximum et il a fallu cesser l'expérience.

Les Canthigastéridés, Ostraciidés et Diodontidés sont attaqués de la même manière. Les nageoires des Platax seront éventuellement déchirées. La plupart des espèces carnassières respectent les Labroides, sauf accident ; quelques unes cependant (Scorpénidés), les avalent comme n'importe quelle autre proie. Ces remarques concernent, rappelons-le encore, la vie en aquarium.

Attention à l'association de Labroides dimidiatus avec les bénitiers! Les labres ont tendance à picorer le manteau du bénitier pensant que les points qu'ils observent sont des parasites!

Alimentation et nourriture:

Comment le nourrir? Quelle alimentation convient le mieux? À quelle fréquence?Dans la nature, les labres nettoyeurs Labroides dimidiatus se nourrissent essentiellement de petits crustacés parasites, des ectoparasites rares ou inconnus parmi les copépodes, isopodes et ostracodes présents sur les téguments des spécimens captifs. En aquarium marin, le labre reproduit ce comportement alimentaire. De très fins morceaux de moule crue ou cuite, des artémias (souvent facilement acceptés), des mysis, du petit krill, des daphnies rouges, des fragments de tubifex ou vers de vase, diverses nourritures lyophilisées ou séchées, réduites en poudre fine, leur conviennent.

Protocole d'élevage et reproduction Labroides dimidiatus:

Comment reproduire L. dimidiatus? Où et quand peut-on le reproduire et l'élever?La ponte, observée en aquarium récifal à plusieurs reprises, s'effectue en pleine eau, au cours de poursuites.

Il est largement signalé comme étant un hermaphrodite monandrique mais en outre confirmé pour afficher un changement de sexe bi-directionnel, l'inversion sexuelle étant socialement contrôlée.

Au Japon, la ponte a lieu dans les mois 4-5 de l'année, de fin mai à début septembre. Les larves mesurent environ 1,8 mm de longueur totale à 30 heures après la ponte.

Données scientifiques sur Labroides dimidiatus:

Classification et taxonomie de L. dimidiatus:
Classe :Actinopterygii
Ordre :Perciformes
Famille :Labridae
Genre :Labroides
Espèce :dimidiatus
Rang :Espèce
Descripteur :Valenciennes
Année description :1839
Nom scientifique :Labroides dimidiatus
Protonyme :Cossyphus dimidiatus
Synonymes :Cossyphus dimidiatus
Noms communs :(fr) Labre nettoyeur
(en) Bluestreak cleaner wrasse
Statut de L. dimidiatus:
Statut de conservation :Préoccupation mineure (LC)
IUCN n° :187396
FishBase n° :5459
Origine géographique, abondance:
Habitat naturel :Indo-pacifique, Mer Rouge
Abondance :Courant
Maintenance de L. dimidiatus:
Maintenance :compliqué
Volume ou type :Aquarium moyen
Taille :10 à 12 cm
pH de l'eau :7,8 à 8,5
Température eau :23 à 28 °C
Auteur: anemone-clown, dernière modification le , publié le 22/09/2007. 19039 lectures.
Commentaires (via Disqus):