L'aquariophilie pour des aquariums modernes

Caulerpa racemosa : Caulerpe Raisin

Caulerpa racemosa : fiche algue pour culture ou contrôle.

Description de Caulerpa racemosa, Caulerpe Raisin:

La chlorobionte Caulerpa racemosa, appelée caulerpe raisin, est une belle algue verte réellement cosmopolite, surtout que de nombreuses sous-espèces, formes et variétés existent. Initialement décrite sous le taxon fucus racemosus depuis un lectotype de l'espèce en provenance de Suez en Egypte, la "racemosa" s'est implantée dans presque toutes les mers et océans entres les cercles polaires!
Caulerpa racemosa
Caulerpa racemosa

Ainsi, la caulerpe Caulerpa racemosa devient rapidement une pionnière en milieu naturel par ses facultés d'adaptation. Avec près d'une quarantaine de sous-espèces, formes et variétés, comme Caulerpa racemosa var. cylindracea par exemple, les qualités de cette jolie caulerpe à billes formant comme des grappes de raisin, ne sont plus à démontrer. La photo ci-dessus montre (théoriquement) la forme simple de C. racemosa.

Il y a environ 75 espèces de Caulerpa. Beaucoup de ces caulerpes présentent un polymorphisme, montrant les différentes formes de croissance dans différents habitats qui les rendent difficiles à identifier. C. racemosa, C. laetevirens et C. peltata forment un complexe d'espèces. Un certain nombre de formes et variétés de C. racemosa sont répertoriées mais d'autres études sont nécessaires pour clarifier leurs relations phylogénétiques exactes.

Les caractéristiques de base de Caulerpa racemosa montrent une algue verte portées par des frondes assez courtes de moins de 15 cm (parfois jusque 30 cm selon les variétés), reliées à des stolons rampants qui forment un lacis très dense recouvrant le substrat et qui sont ancrés au substrat par des rhizoïdes; le substrat peut être du sable mais est surtout de la roche solide. Ainsi, cette caulerpe ne se retrouve que peu dans les herbiers de phanérogames, et n'envahit pas forcément les zones à zostère ou posidonie.

Le thalle est vert tendre, jusque 15 cm de long avec un stolon bien développé de 3 mm de diamètre et des axes ventraux entourés de rhizoïdes. Les axes dressés jusque 3 cm de haut et portant jusqu'à 15 ramules subsphériques aux extrémités enflées de 2 à 4 mm de diamètre et disposés en verticilles.

Comme les autres membres de l'ordre des Bryopsidales, chaque pied de C. racemosa est constitué d'une seule énorme cellule avec un grand nombre de noyaux. Les chloroplastes contiennent la chlorophylle et sont libres de migrer à partir de n'importe quelle partie de l'organisme à l'autre et il existe un réseau de protéines fibreuses qui aide le mouvement des organites.

L'algue Caulerpa racemosa en milieu naturel:
Caulerpa racemosa, la caulerpe raisin, en milieu naturel
Commune sur les récifs et les pâtés coralliens, l'algue raisin Caulerpa racemosa recouvre parfois les éponges et les coraux mous (on s'en méfiera en aquarium!) dans les eaux peu profondes. On en déduit qu'il est intéressant de bien l'éclairer si on a l'intention de la cultiver.


Cette algue caulerpe raisin est comestible et est consommée en salade dans de nombreuses îles de l'océan Pacifique, parfois considérée comme du caviar vert. Une des formes de C. racemosa est apparue dans la mer Méditerranée en 1990, occasionnant une préoccupation comme espèce potentiellement envahissante, mais après plus de 20 ans d'expérience, l'algue finit par régresser. En mer Méditerranée, la croissance commence en Avril quand de nouveaux stolons se développent et les branches dressées commencent à se développer, continuant jusqu'à Décembre, après quoi les plantes diminuent et entrent en dormance.

Historiquement, en 1926, une nouvelle forme de l'algue a été signalée au large de la Tunisie, peut-être une immigrante de la Mer Rouge, et plus tard étendue à une grande partie de l'Est de la mer Méditerranée. En 1990, une nouvelle et plus grande forme avec deux rangées verticales de branches sur les côtés opposés de la tige a été retrouvée au large de la Libye. En Amérique, C. racemosa se ​​trouve en eau peu profonde dans la mer des Caraïbes, autour des Bermudes et sur ​​la côte Est de l'Amérique de la Floride au Brésil.

En aquarium récifal, son introduction dans un aquarium avec coraux est plutôt déconseillée à cause de sa faculté à tout coloniser, y compris les coraux! Cette algue apprécie particulièrement les eaux propres, non chargées de nutriments et ne supporte pas du tout un excès de phosphates. L'eau d'un aquarium récifal lui convient donc très bien... Les poissons algivores classiques tel que les poissons chirurgiens sont friands de cette algue qui reste tendre, surtout les jeunes pousses.

Par contre, elle a une fâcheuse tendance à lyser lors de trop grandes perturbations de la chimie de l'eau, surtout dans un écosystème captif comme un aquarium! En lysant, l'algue perd ses cellules et blanchit totalement l'aquarium si le volume d'algue est important. L'écumeur est totalement déréglé dans ce cas et déborde de mousse... Il faut alors filtrer sur charbon actif pour éliminer le s cellules en suspension. Le conseil consiste à élaguer souvent afin de ne conserver qu'une petite quantité de cette algue.

La reproduction de C. racemosa s'effectue par voie végétative, par fragmentation. Quand les morceaux de la caulerpe se rompent, ces fragments développent de nouvelles algues. De petits morceaux de tissus de seulement quelques millimètres de diamètre sont capables de produire un nouveau plant d'algue.

C. racemosa peut aussi se reproduire sexuellement par holocarpie. Cela signifie que tout le cytoplasme de l'organisme est utilisé dans la création des gamètes et seulement une cosse reste à l'emplacement de la plante d'origine. Les algues sont monoïques avec des gamètes mâle et femelle étant produites par la même plante et libérés dans la colonne d'eau où ils se réunissent pour donner des zygotes sphériques. Ceux-ci s'installent et après cinq semaines, produisent des tubes de germes qui s'allongent et se ramifient pour développer de nouvelles caulerpes. Les pontes se déroulent en masse, parfois dans la mer des Caraïbes et normalement juste avant l'aube (on constatera les lyses à l'allumage de l'éclairage de l'aquarium récifal!). Il y avait 39 de ces pontes en masse pendant une période de 125 jours et les jours où ils ont eu lieu n'ont montré aucune relation avec les cycles de marée ou lunaire. Les gamètes restent immobiles pendant environ 60 minutes. La ponte massive est avantageuse pour l'organisme afin d'augmenter les chances de fécondation. La visibilité sous l'eau peut être réduite à moins d'un mètre tant le nuage vert produit par le processus est intense. Des pontes similaires, de masse, ont lieu dans la mer Méditerranée provoquant un nuage de gamètes verts à être libéré dans l'eau environ 14 minutes avant le lever du soleil.

Les espèces de Caulerpa contiennent des métabolites secondaires qui sont cytotoxiques, dont la caulerpényne est le plus abondant.

Données scientifiques sur Caulerpa racemosa:

Classification et taxonomie de C. racemosa:
Classe :Bryopsidophyceae
Ordre :Bryopsidales
Famille :Caulerpaceae
Genre :Caulerpa
Espèce :racemosa
Rang :Espèce
Descripteur :(Forsskål) J. Agardh
Année description :1873
Nom scientifique :Caulerpa racemosa
Basionyme :Fucus racemosus
Synonymes :Fucus racemosus
Noms communs :(fr) Caulerpe Raisin
(en) Sea Grapes
Origine géographique, abondance:
Habitat naturel :Cosmopolite pantropicale
Continent d'origine :
Maintenance de C. racemosa:
Maintenance :facile
Taille :15 cm
Auteur: bedotia, dernière modification le , publié le 07/04/2010. 15663 lectures.
Commentaires (via Disqus):