L'aquariophilie pour des aquariums modernes

Définition de champignon médicinal

Que signifie champignon médicinal ?

Définition champignon médicinal:

Un champignon médicinal est un champignon qui produit des métabolites importants sur le plan médical (officinal) ou qui peuvent être induits à produire de tels métabolites en utilisant la biotechnologie. Ils sont utilisés et étudiés comme traitements possibles de maladies en mycothérapie.

Appartenant au groupe des plantes médicinales pour la phytothérapie, la gamme de composés médicalement actifs qui ont été identifiés comprennent des antibiotiques, des médicaments anticancéreux, des inhibiteurs de cholestérol, des médicaments psychotropes, des immunosuppresseurs et même des fongicides. Bien que les découvertes initiales se soient concentrées sur des moisissures simples du type qui causent la détérioration des aliments, des travaux ultérieurs ont identifié des composés utiles à travers un large éventail de champignons.

Le champignon médicinal phallus impudicus:
Champignon médicinal Phallus impudicus
Phallus impudicus est un champignon médicinal, communément appelé la satyre puant, phallus impudique ou œuf du Diable à l'état jeune. Il dégage une odeur putride


Histoire et sciences:

Certains matériaux de champignons, y compris les polysaccharides, les glycoprotéines et les protéoglycanes, modulent les réponses du système immunitaire et inhibent la croissance tumorale. Certains médicaments isolés des champignons qui ont été identifiés présentent également des résultats prometteurs cardiovasculaires, antiviraux, antibactériens, antiparasitaires, anti-inflammatoires et antidiabétiques. Actuellement, plusieurs extraits sont largement utilisés au Japon, en Corée et en Chine, en complément des traitements de radiothérapie et de chimiothérapie, mais certains médicaments sont utilisés pour les champignons vénéneux.

Bien que les produits fongiques aient été utilisés dans les médecines traditionnelles et populaires, probablement depuis la préhistoire, la capacité d'identifier les propriétés bénéfiques puis d'extraire l'ingrédient actif a commencé avec la découverte de la pénicilline par Alexander Fleming en 1928. Depuis, de nombreux antibiotiques supplémentaires ont été découverts et le potentiel pour les champignons de synthétiser des molécules biologiquement actives utiles dans un large éventail de thérapies cliniques a été largement exploité.

La recherche pharmacologique a maintenant isolé des isolats antifongiques, antiviraux et antiprotozoaires de champignons.

Le champignon ayant probablement le plus long record d'utilisation médicinale, Ganoderma lucidum, est connu en chinois sous le nom de líng zhī ("plante à esprit"), et en japonais sous le nom de mannentake ("champignon de 10 000 ans"). Dans l'ancien Japon, Grifola frondosa valait son pesant d'argent (ou d'or...), bien qu'aucun bénéfice thérapeutique significatif n'ait été démontré chez l'homme.

Des études ont montré qu'une autre espèce du genre Ganoderma, Ganoderma applanatum, contient des composés ayant des propriétés anti-tumorales et anti-fibrotiques.

Un certain nombre de champignons ont des effets psychotropes bien documentés, certains d'entre-eux sévères et associés à des effets secondaires parfois aigus et potentiellement mortels. L'amanite tue-mouches Amanita muscaria est bien connue parmi ceux-ci. Plus largement utilisés mais officieusement, la gamme de champignons collectivement connus comme "champignons magiques" contiennent de la psilocybine et de la psilocine, des hallucinogènes.

Peu d'entre-eux peuvent être considérés comme des aromates, et sont peu utilisés en aromathérapie mais parfois en naturopathie. Certains sont admis comme légume ou plante potagère.


Liste de champignons médicinaux:

Les types de champignons annoncés pour une application médicale sont appelés champignons médicinaux. En Chine, beaucoup de ces espèces de champignons ont été utilisées pendant des siècles dans le cadre des ingrédients de la médecine traditionnelle chinoise. En Europe, ils ont été partiellement mentionnés dans les livres à base de plantes, en pharmacopée de médecine naturelle, de quelques auteurs.

Selon ces anciennes pharmacopées, par exemple, le satyre puant Phallus impudicus était utilisé contre la goutte. Le vrai champignon de l'amadouvier Fomes fomentarius était utilisé pour l'hémostase et l'armillaire couleur de miel Armillaria mellea comme laxatif. Un passage du livre d'Adam Lonitzer de 1679 cite l'oreille de Judas ou oreille du diable Auricularia auricula-judae.

En médecine traditionnelle chinoise, cependant, l'oreille de Judas n'est pas censée avoir ces propriétés curatives. Ici, il devrait seulement renforcer la santé et promouvoir la circulation.


Utilisation:

Les champignons médicinaux sont administrés sous forme sèche, généralement sous forme d'extrait concentré. Les effets des champignons devraient être basés sur leur teneur en vitamines et en minéraux et sur les effets curatifs hypothétiques de certains ingrédients de certaines espèces de champignons. Il a été démontré qu'un effet immunologique du champignon Maitaké Grifola frondosa sur des animaux de laboratoire provoquait l'activation de lymphocytes T auxiliaires et augmentait la production d'Interféron gamma, d'interleukine 12 et d'interleukine 18. D'autres espèces comme le Shiitaké Lentinus elodes et le Reishi Ganoderma lucidum auraient aussi des qualités immunitaires.

Voir les synonymes de champignon médicinal.
Revoir la définition champignon médicinal ... La définition CHAMPIGNON MEDICINAL a été vue 265 fois. Publié le 26/03/2018. Modifié le .
Commentaires (via Disqus):