L'aquariophilie pour des aquariums modernes

Définition de bryophyte

Que signifie bryophyte ?

Définition bryophyte:

Une bryophyte est le nom traditionnel utilisé pour désigner toutes les embryophytes, des plantes terrestres comme les mousses et sphaignes, qui n'ont pas de vrais tissus vasculaires et sont donc appelées "plantes non vasculaires", avec plus 20 000 espèces végétales. Certaines bryophytes sont aquatiques.

Tortula ruralis est une bryophyte:
Une bryophyte, la mousse Tortula ruralis
La bryophyte Tortula ruralis (ou Syntrichia ruralis), communément appelée mousse étoile (ou Star Moss en anglais) est une espèce de mousse à distribution cosmopolite. Elle est présente en Amérique du Nord, dans le Pacifique, en Europe, en Asie, au Moyen-Orient, en Afrique du Nord et du Sud, en Amérique du Sud et en Australie. Elle pousse dans de nombreux types de climat, y compris l'Arctique, les régions boréales, les zones tempérées et les déserts. Cette bryophyte pousse tout autant dans la toundra, les forêts de conifères, les prairies et d'autres types d'habitats.


Caractéristiques et description:

Actuellement, les bryophytes Bryophyta ne sont pas considérées comme un groupe monophylétique mais seulement un nom pratique et qui reste en usage comme terme collectif. Elles sont étudiées en bryologie et forment la bryoflore. Les bryophytes seraient les descendantes des algues vertes et ont été les premières à évoluer il y a 500 millions d'années après la colonisation des espaces terrestres.

Dans cette division traditionnelle (1864), les bryophytes regroupent au sens strict (stricto sensu) les mousses Bryophytas, les hépatiques Hepatophyta (ou Marchantiophyta) et les anthocérotes Anthocerotophyta, qui poussent dans les climats froids ou très humides. Ceux-ci sont généralement qualifiées de "thalleuse" puisque la structure des gamétophytes sont généralement des plantes et avec une forme indifférenciée appelée "thalle". Dans leur anatomie, on distingue trois parties: rhizoïde, caulidie et phyllidie, analogues (mais non homologues) à la racine, à la tige et aux feuilles des Cormophytes; elles ne produisent ni fleurs ni graines, mais produisent des structures reproductrices fermées (gamétanges et sporanges). Il est intéressant de noter qu'en raison du faible niveau d'organisation de ces organismes, aucune de ces structures mentionnées ne sont de vrais organes tels qu'ils apparaissent chez les trachéophytes ou les plantes vasculaires.

Les caractéristiques déterminantes des bryophytes sont:Leurs cycles de vie sont dominés par le stade gamétophyte.Leurs sporophytes sont non ramifiés.Elles n'ont pas de véritable tissu vasculaire (absence de trachéides) contenant de la lignine (bien que certaines aient des tissus spécialisés pour le transport de l'eau).
Une cuticule peut apparaître qui protège les cellules contre l'évaporation, mais elle est très fine, de sorte que les bryophytes sèchent rapidement. Ainsi, les bryophytes présentent également un début de cutinisation pour limiter la transpiration (stomates).

Les bryophytes sont généralement exemptes de tissus vasculaires lignifiés: l'absorption et le transport de l'eau et des solutés nécessaires sont généralement effectués par capillarité et affectent toute la surface de la plante. Chez certaines espèces, il existe des cordons de cellules ayant une fonction conductrice: ces structures (hydroïdes et leptoïdes) ne sont pas très efficaces et n'ont aucune fonction de support. L'absence d'un système de conduction empêche le développement en hauteur: les bryophytes sont des plantes plutôt petites avec une croissance généralement horizontale.

Note sur le genre du terme bryophyte: masculin ou féminin, l'usage hésite... Nous optons pour le féminin ici.


écologie, habitat et distribution:

Les bryophytes sont caractéristiquement limitées en taille et préfèrent les habitats humides bien qu'ils puissent survivre dans des environnements plus secs. Les bryophytes existent dans une grande variété d'habitats. On peut les observer poussant dans une gamme de températures (arctique froid et dans les déserts chauds), élévations (niveau de la mer à alpin) et humidité (déserts secs et forêts pluviales humides).

Les bryophytes peuvent pousser là où les plantes vascularisées ne le peuvent pas parce qu'elles ne dépendent pas des racines pour absorber les nutriments du sol. Les bryophytes peuvent survivre sur les roches et le sol nu.

L'exigence fondamentale pour la croissance des bryophytes est donc la présence d'eau ou dans tous les cas de conditions d'humidité pendant de longues périodes. Pour la croissance, les bryophytes ont également besoin d'un substrat de croissance relativement stable, d'une exposition au soleil adéquate et d'une plage de température favorable. De nombreux bryophytes parviennent à survivre à des périodes de sécheresse ou de gel à travers un mécanisme qui n'est pas encore clairement compris.

Le substrat de croissance préféré est le sol, où les bryophytes poussent souvent sur les restes de leurs générations précédentes ou d'autres plantes; d'autres substrats communs sont les roches nues et les environnements aquatiques. Certaines bryophytes poussent sur les restes d'animaux en décomposition, sur la surface des feuilles, dans les bassins de sel (marais salants), à la base des galets de quartz ou dans des milieux riches en cuivre.

Les schémas de distribution des bryophytes sont similaires à ceux des plantes vasculaires. Certaines espèces sont cosmopolites, beaucoup poussent dans des zones limitées. Les bryophytes sont distribuées dans le monde entier: les seules exceptions sont les régions arides, où elles peuvent se développer dans des micro-environnements humides, et les environnements avec de l'eau salée. Certaines bryophytes vivent dans la zone intertidale. Les bryophytes sont plus abondantes dans les régions tropicales et subtropicales constamment humides; dans les régions arctiques ou alpines, elles peuvent former de très grands tapis qui influencent le type de végétation et sa dynamique.

La riccie des flots est une bryophyte aquatique:
La bryophyte Riccia fluitans
La bryophyte R. fluitans résiste à la dessiccation lorsqu'elle est émergée. Riccia fluitans est très appréciée en aquarium pour sa capacité à fournir une première nourriture et un abri aux alevins.

Quelques bryophytes disposent de tissus spécialisés pour le transport de l'eau, mais celles-ci ne contiennent pas de lignine, elles ne sont pas considérées comme étant un véritable tissu vasculaire. Les bryophytes produisent des structures reproductrices (gamétanges et sporanges), mais elles ne produisent ni fleurs, ni graines, ne se reproduisent que par spores.


reproduction sexuelle et cycle de vie:

La phase dominante du cycle de vie des bryophytes est représentée par le gamétophyte. Il est capable de réaliser la photosynthèse de la chlorophylle et est donc indépendant du point de vue nutritionnel. Le sporophyte peut être photosynthétique ou non: en tout cas, il dépend toujours du gamétophyte et reste collé à lui.

Le sporophyte produit par méiose des spores haploïdes unicellulaires (méiospores). Ces spores peuvent rester longtemps au repos avant d'attendre les conditions optimales de germination. Au moment de la germination, à partir des spores, se développe une structure filamenteuse et mal différenciée appelée protonéma. Par la suite, le gamétophyte adulte se développe à partir du protonéma. Sur le gamétophyte, il existe des structures piliformes, unicellulaires ou multicellulaires, appelées rhizoïdes. La fonction des rhizoïdes est d'ancrer le gamétophyte au substrat. Chez de nombreuses espèces, les gamétophytes sont mycorhizés (forment une mycorhize).

Sur le gamétophyte, les organes sexuels ou gamétange sont différenciés. Le gamétange femelle s'appelle archégone tandis que le gamétange masculin s'appelle anthéridie. Il y a des briophytes homothalles ou monoïques et des bryophytes hétérothalles ou dioïques. Dans le premier, les gamétophytes portent des archégones et des anthéridies sur le même individu; dans ce dernier cas, il y a des individus qui apportent les archégones et d'autres qui portent les anthéridies.

Un seul ovule est contenu dans l'archégone. L'archégone a la forme d'un flacon, avec un col allongé et une base bombée appelée le ventre: c'est dans cette partie que l'ovule est conservé.

Dans l'anthéridie, un grand nombre de gamètes mâles sont produits, équipés de deux flagelles. À maturité, les gamètes mâles sont libérés et, en exploitant un voile d'eau, atteignent l'archégone, attirés par des stimuli de nature chimique. La nécessité de la présence d'un voile d'eau pour permettre la survie du gamète mâle hors de l'anthéridie et pendant son trajet jusqu'à l'archégone est l'un des facteurs qui limitent la diffusion des bryophytes dans les milieux humides. Une fois l'archégone atteint, les gamètes mâles pénètrent dans l'intérieur par le col: leur entrée détermine la production d'une substance gélatineuse. Cette substance permet l'arrivée du gamète mâle dans le "ventre", où la fécondation a lieu.

Le zygote résultant de la fécondation et l'embryon qui en résulte poussent dans l'archégone. Le sporophyte adulte se développe à partir de l'embryon. Ceci est généralement formé par un pied, une soie-poil et une capsule (rhizoïde, caulidie et phyllidie).

Le pied est une structure insérée dans le ventre de l'archégone: sa fonction est de permettre le passage des nutriments du gamétophyte vers le sporophyte. La soie est un pédicule non ramifié qui permet le développement du sporophyte en hauteur. La capsule est essentiellement constituée de sporanges: à l'intérieur se forment des spores haploïdes. Dans la mousse, la capsule peut contenir quelques millions de spores. À maturité, la capsule s'ouvre avec des mécanismes de contrôle généralement hygroscopiques, libérant les spores à partir desquelles la prochaine génération va commencer.

Certaines espèces de bryophytes ne sont pas connues sous le nom de sporophytes: ce sont probablement des espèces qui ont perdu la capacité de se reproduire sexuellement.

Voir les synonymes de bryophyte.
Revoir la définition bryophyte ... La définition BRYOPHYTE a été vue 7877 fois. Publié le 19/07/2011. Modifié le .
Commentaires (via Disqus):