L'aquariophilie pour des aquariums modernes

Choix substrat pour cornifle 220l : Plantes aquatiques et algues d'eau douce


PoissonVert : le
Choix substrat pour cornifle 220l (#1)
Inscrit le: 18/8/2018
Messages: 1
Bonjour,

Je souhaite démarrer l'aquariophilie et pour cela j'ai fait l'acquisition d'un aquarium 220l avec une base 120*40 il y a cela 15 jours. Après être parti en quête de moultes informations et ayant découvert la complexité de la chose, je viens vers vous pour faire certains choix afin de ne pas rater la mise à l'eau.

Pour démarrer le cycle de l'azote, et n'ayant pas encore une idée précise du poisson, j'ai prévu simplement de démarrer sur un substrat complet + sable de Loire afin de l'isoler, et d'y lester des cornifles qui ont l'air d'être des plantes très robuste et efficace pour contenir naturellement les algues. Je compte par la suite y déverser de la nourriture afin de générer de l'ammoniac et préparer les bactéries. Je comptais faire cela pendant une quinzaine de jours avant d'y insérer le premier poisson.

Mes questions sont les suivantes :

Suis je à côté de plaque ?

Combien selon vous l'épaisseur du substrat + sable de Loire (si c'est ce qu'il faut) ?

Combien de cornifles pour démarrer puis-je envisager ? Et est ce que le lestage marchera pour ses plantes ?

Pour la pente du substrat, j'ai besoin d'aide pour comprendre l'utilité et la façon de la faire.

Que pensez vous d'un filtre mécanique sous le substrat en supplément ? Sachant que j'ai un filtre complet biobox 2

J'ai un éclairage Led, et juste avec les cornifles, combien d'heure de lumière me conseillez vous ?

Voila voilà, finalement je pose plus de question que prévu Je vous remercie d'avance pour le temps que vous me consacrerez.
Uolam : le
Re: Choix substrat pour cornifle 220l (#2)
Modérateur
Inscrit le: 3/11/2013
De: Kaamelott
Messages: 2173
Bonjour,

Concernant l'utilisation d'un substrat + sable de Loire c'est vraiment déconseillé.
Quelques explications sur ce lien: https://www.aquaportail.com...et-avis-en-aquarium.html

Pour l'éclairage d'aquarium et ce qu'on appelle le cycle nycthéméral et la photopériode:


Le photopériodisme des plantes à fleurs (la quasi-totalité des plantes d'aquarium, hors algues, mousses et vraies fougères) demande une durée minimum de 6 heures d'éclairage au-dessus du seuil de déclenchement des activateurs de la photosynthèse (activateurs qui sont des protéines appelées phytochromes). Si le seuil de déclenchement de la photosynthèse n'est pas atteint, la photosynthèse n'est pas active : c'est le cas en l'absence d'éclairage (phase nocturne, ou scotophase) ou si l'éclairage est trop faible (ou trop pourri dans son spectre...). Une fois ce seuil de déclenchement atteint, il faut 6 heures ( 6 !!! ) pour que la photosynthèse atteigne son optimum (ou maximum, c'est comme on veut) de fonctionnement. Dès qu'on est en dessous du seuil minimum de photosynthèse, celle-ci s'arrête très vite : parfois moins de 10 mn... (ça dépend de la présence simultanée ou non d'autres protéines, les cryptochromes) ou au "mieux", en 30 mn (absence de cryptochromes).

En conclusion, éclairez au moins 10 heures, c'est un minimum, car les plantes ne "fonctionnent" vraiment complétement qu'au delà de 6 heures. Donc, avec 10 heures d'éclairage, la plante profite pleinement des effets de la photosynthèse durant 4 heures, et à 12 heures, elle en profite 6... À méditer... En revanche, il ne faut pas éclairer trop longtemps non plus car, il faut respecter la photopériode et le cycle nycthéméral : 13-14 heures d'éclairage sont un maximum (hors injection d'hormones de croissance, mais là, on entre dans un autre débat) pour que la plante ait au moins une dizaine d'heures de repos (d'autres processus interviennent durant la nuit, comme nous les humains quand on dort).

En résumé, une alternance de 12 heures de jour et de 12 heures de nuit (surtout pour des plantes tropicales, voire équatoriales) est idéal.

Source: anemone-clown