L'aquariophilie pour des aquariums modernes

Définition de dominance

Que signifie dominance ?

Définition simple: La dominance, selon les lois de la génétique de Mendel, se réfère à la propriété de certains allèles, appelés allèles dominants, et par convention, représentée par des lettres majuscules telles que A, se manifeste dans le phénotype même en présence d'autres allèles, appelés allèles récessifs et représentés par des lettres minuscules, comme a.

Définition dominance:

La dominance est un phénomène suivant lequel une espèce constitue la part prépondérante de la totalité des populations présentes dans le peuplement d'un biotope donné; elle est une prépondérance d'une espèce dite dominante dans une communauté.

Chez un hétérozygote et pour un gène donné, elle distingue la propriété d'un allèle dit dominant (allèle dominant) dont l'expression prévaut sur celle des autres allèles dits récessifs (allèle récessif), et qui impose ainsi le caractère phénotypique. Toujours selon les lois de Mendel, un individu peut être classé, par rapport aux caractéristiques génétiques, homozygote ou hétérozygote. Un individu homozygote a, pour cette caractéristique, deux allèles égaux, tels que AA ou aa, tandis que l'hétérozygote a des allèles différents, dans le cas Aa (en biologie, la lettre majuscule vient en premier). Le phénotype est la combinaison du génotype avec des éléments environnementaux, et dans les cas où il y a un allèle dominant (dans ce cas, A), l'individu hétérozygote aura le même phénotype de l'individu homozygote avec l'allèle dominant.

Dans une société, la dominance consiste en la supériorité d'un animal acquise à l'issue de combats et s'exprimant par la priorité dans l'alimentation et les relations sexuelles.

En botanique, la dominance apicale, désigne l'inhibition des bourgeons latéraux, la croissance du végétal se réalisant à partir du bourgeon somital ou apical, c'est-à-dire le bourgeon apical. Cette dominance est due à la synthèse d'auxine en grande quantité ce qui inhibe la synthèse des cytokinines et stimule celle des hormones inhibitrices telles que l'éthylène et l'acide abscissique.

Voir aussi la semi-dominance.

En génétique, une distinction est faite entre les allèles dominants et allèles récessifs. Chez les individus hétérozygotes, l'allèle dominant seul est caractéristique, mais l'allèle récessif n'est pas retrouvé dans le phénotype.

En exemples:Si une personne d'un parent a l'allèle pour le groupe sanguin B et l'autre parent l'allèle pour le groupe sanguin 0, alors elle a le groupe sanguin B, car l'allèle pour B est dominant pour l'allèle pour 0.Le plant de pois a des fleurs rouges et blanches. Différents allèles sont responsables de la couleur de la fleur: l'allèle de la couleur de la fleur rouge ou blanche. Comme dans les organismes diploïdes tels que le plant de pois, il y a toujours deux allèles qui déterminent un trait, la plante peut avoir deux allèles similaires pour la couleur de la fleur rouge, deux allèles identiques pour la couleur de la fleur blanche ou deux allèles différents (un pour le rouge et un pour la couleur blanche).). Dans ce dernier cas, une fleur rouge apparaît néanmoins, car le "blanc" caractéristique est recouvert par l'allèle dominant pour la couleur de la fleur rouge. Dans ce cas, sur l'allèle du blanc, le code génétique est codé pour l'absence du pigment rouge. Cela signifie que les informations génétiques sur un seul des deux chromosomes sont suffisantes pour obtenir encore une pigmentation complète des pétales avec le colorant rouge au moyen de l'expression génique.

Voir les synonymes de dominance.
Revoir la définition dominance ... La définition DOMINANCE a été vue 9759 fois. Publié le 19/03/2009. Modifié le .