L'aquariophilie pour des aquariums modernes

Définition de baside

Que signifie baside ?

Définition baside:

La baside, chez les champignons, est un socle-tige qui produit les basidiospores; c'est un élément caractéristique du groupe des basidiomycètes, plus ou moins renflé, vésiculeux; chaque baside se termine par de fins pédicelles: les stérigmates. Les basides sont les méiosporanges des champignons à tige-pied (Basidiomycota). Comme pour les asques des Ascomycètes, il existe également différentes formes dans les basides.

Les hyphes relient les basides qui portent les spores:
Des basides portent des spores, reliées par des hyphes
Les basides (rose) sont reliées par des hyphes (bleu) qui forment comme un trait d'union entre-elles, et elles supportent les spores (vert)


Les basides sont principalement unicellulaires, mais il y a aussi des développements secondaires avec des structures à deux ou quatre cellules. L'organe de sporulation est la sporophore. Il y a habituellement quatre spores par baside, mais il y a aussi des déviations (deux ou huit spores). Ceux-ci peuvent être formés librement ou sur des protubérances spéciales semblables à des tiges, les stérigmes. L'ensemble des basides constitue le basidiome (ou basidiocarpe).

L'origine des basides, leur structure et le type de libération et de germination des basidiospores sont des critères importants pour la classification de l'espèce dans la classification des champignons. D'une certaine façon par analogie aux plantes, une baside est le fruit du champignon et les basidiospores, ses graines. Une jeune baside est une basidiole.

Autrement exprimé, une baside désigne, chez les Basidiomycètes, chacune des cellule-reproductrice.html" class=mot>cellules reproductrices présentes généralement au niveau d'un hyménium et constituant le lieu de la fusion de deux noyaux haploïdes suivie d'une méiose. À leur sommet existent 4 fins prolongements appelés stérigmates dont les extrémités distales se dilatent, et reçoivent chacun un noyau et forment ainsi les basidiospores.

Après la caryogamie, l'oeuf subit généralement une méiose; les 4 noyaux haploïdes obtenus migrent vers l'extérieur de la cellule à laquelle ils restent rattachés par un petit pédoncule: le stérigmate; il se forme ainsi 4 basidiospores externes. À maturité, les basidiospores sont libérées des cellules, et seuls, les stérigmates restent visibles.

Les basides se présentent généralement comme une modification de la formation d'une boucle. En outre, il existe toujours la possibilité de bourgeonner à partir des cellules terminales des hyphes dicaryotes dans les espèces sans tige. Une troisième variante est la formation de la baside à partir d'une Probasidie.

Les basides entières sont des homobasides ou eubasides, celles cloisonnées transversalement des archéobasides et celles cloisonnées longitudinalement des hétérobasides. Une endobaside désigne une baside formée à l'intérieur d'un sporophore clos de basidiomycètes. Un organisme hypobaside s'oppose à celui qui est épibaside.

L'holobaside ​​est unicellulaire et non-codée. Les noyaux formés sexuellement par la division de fusion et de réduction nucléaires migrent dans les protubérances formées à la région apicale où ils forment les basidiospores sur les stérigmates.

Une phragmobaside ​​est toujours cloisonnée et fragmentée (avec une paroi, une cloison ou un septum) contrairement à l'holobaside. Il y a deux types différents de phragmobasidies. Dans le type "auriculaire" (genre Auricularia), les basides sont divisées par trois cloisons transversales. Dans le type "trémelles" (genre Tremella), par deux cloisons longitudinales en quatre cellules individuelles. Les septums apparaissent immédiatement après la division de réduction. Les champignons phragmobasides étaient auparavant classés dans la sous-classe des Phragmobasidiomycetidae, mais les espèces avec phragmobaside ne forment pas une lignée naturelle.

L'hypobasidie ​​est la partie basale, souvent sphérique à en forme de poire d'une baside divisée longitudinalement des champignons pelliculaires, sur laquelle se forment les épibasides sporulantes, constituées par les stérigmates plus ou moins en forme de doigt (digitiforme). Dans hypo- et épi-, ​la baside structurée se trouve principalement dans la famille des Tremellaceae.

Une pleurobaside qualifie une baside qui naît sur le côté de l'hyphe et non à son apex. Normalement, les basides se forment à la fin des hyphes. D'autre part, dans le cas des basides pleurales, elles se développent latéralement. Elles n'ont donc qu'une courte extension de tige à leur base.

Les répétobasides (Repetobasidia) se dit lorsque les jeunes basides ne passent pas par le côté le plus âgé, mais à travers les anciens. En conséquence, les jeunes basides sont souvent entourées d'une coquille multicouche, constituée des restes des anciennes basides. Ceci est également appelé répétition basidiaire interne. Les repetobasidies se trouvent dans les champignons corticoïdes Repetobasidium, Repetobasidiellum, Galzinia et Conferticium.

Les acanthobasides (Acanthobasidia) existent chez certains champignons avec des organes de fructification corticoïdes. Chez ces champignons, les basides ont une excroissance épineuse ou en forme de doigt. Les acanthobasides sont typiques, par exemple pour Acanthobasidium, un genre de la famille des Stereaceae (une famille de champignons de l'ordre des Russulales qui sont des mycètes résupinés poussant sur des arbres ou des feuilles en décomposition, agissant comme décomposeurs). Mais elles existent également chez d'autres champignons de la couche d'écorce.

Voir les synonymes de baside.
Revoir la définition baside ... La définition BASIDE a été vue 5853 fois. Publié le 26/08/2008. Modifié le .