L'aquariophilie pour des aquariums modernes

Avicularia versicolor : Matoutou falaise, Aviculaire antillaise

Avicularia versicolor : fiche pour maintenance et élevage en aquarium.

Description de Avicularia versicolor, Matoutou falaise, Aviculaire antillaise:

La mygale Aviculaire antillaise Avicularia versicolor, localement appelée Matoutou falaise aux Antilles, est une magnifique espèce d'araignée dont la réputation n'est plus à faire parmi les amateurs de de mygales. Les mygalons sont, dès leur premier stade, d'un bleu électrique couvert de long poils blancs, avec des marques blanches sur l'abdomen.
Avicularia versicolor
Avicularia versicolor

L'aviculaire antillaise Avicularia versicolor commence à prendre leur livrée d'adulte, un peu plus d'une année après la naissance en moyenne, à savoir un céphalothorax vert métallique, l'abdomen rouge grenat couvert de long poils de même couleur. Les pattes sont couvertes de longs poils bleu violacé dont le chromatisme varie en fonction de l'intensité lumineuse, d'où son nom d'espèce de versicolor.

Les mâles sont, une fois adultes, légèrement plus frêles que les femelles et arborent les mêmes couleurs, en plus vives tout de même.

Côté comportement, il s'agit d'une espèce arboricole assez paisible qui tisse abondamment à l'instar de la quasi totalité des aviculaires. Elle aura donc vite fait de recouvrir le coin de son terrarium où elle a décidé d'élire domicile d'une épaisse toile très solide. Bien que peu agressive, il convient de se méfier un minimum de cette jolie mygale pouvant être sujette à la morsure. En effet des cas de morsure, bien que sans gravité, ont été observés. Il existe également des spécimens plus récalcitrants que d'autres et n'hésitant pas à faire face à son possesseur.

Les jeunes spécimens d'A. versicolor sont, quant à eux, dénués d'agressivité mais très rapides, effectuant des petits sauts pouvant surprendre les plus néophytes.

Terrarium et maintenance:

Pour une femelle adulte, un terrarium de 25 cm de haut sur une base de 20 cm est suffisant, garnis d'un fond de tourbe ou de fibres de coco légèrement humide (surtout pas détrempé, l'espèce supportant mal la saturation d'humidité !). Un abri, de type écorce de chêne liège posée verticalement, est le bienvenu dans un coin du bac.

La température d'environ 23 °C la nuit et 25 °C en période diurne suffit. Le genre Avicularia est cependant moins tolérant que d'autres genre de la sous-famille des Aviculariinae plus solides sur ce point, comme Psalmopoeus et Tapinauchenius.

Une bonne aération est indispensable SURTOUT pour les très jeunes spécimens reconnus pour être particulièrement fragiles lors des premiers stades et supportant comme leurs ainés, très mal l'excès d'humidité et la condensation, entraînant dans la plupart des cas la mort. Le mieux, surtout dans un premier temps étant de vaporiser légèrement (à peine de quoi créer des gouttelettes d'eau) assez souvent, laisser assécher et ainsi de suite... aussi, un bon éclairage est bénéfique, car exposer cette espèce dans l'obscurité trop longtemps n'est franchement pas conseillé.

reproduction et croissance:

Assez simple à accoupler en général, bien qu'il faille se méfier des femelles parfois intraitables avec leur furtif partenaire... Le cocon est confectionné dans les 2 à 3 mois généralement, guère plus après l'accouplement. On peut le laisser à la femelle qui s'en occupe bien.

1 mois et demi à 2 mois plus tard, les premiers jeunes apparaissent et c'est là que ça se corse car le taux de mortalité est souvent très élevé comme d'autres Avicularia (A. geroldi, A. metallica, A. minatrix...) jusqu'à 70 % dans le cas de certains éleveurs pourtant chevronnés! Je pense que, malgré le fait que cette espèce soit en captivité depuis plusieurs décennies, un paramètre doit être mal contrôlé...

Une fois passé quelques stades, les jeunes araignées deviennent plus robustes et n'ont plus tendance a mourir "d'un rien". Elles atteignent l'âge adulte vers plus ou moins 2 ans. La longévité est d'une dizaine d'année pour une femelle, parfois plus dans de bonnes conditions. Les mâles adultes deviennent quand à eux rapidement séniles, ne vivant que quelques mois.

Observation:

Très connue et particulièrement prisée, cette espèce est, malgré sa délicatesse, souvent reproduite et maintenue en captivité. Les débutants peuvent éventuellement envisager sa maintenance à condition de commencer par un spécimen déjà bien démarré, moins fragile.

Elle bénéficie d'une protection locale en Martinique, depuis 1995, dont elle est originaire, où il est interdit de la prélever.

Données scientifiques sur Avicularia versicolor:

Classification et taxonomie de A. versicolor:
Classe :Arachnida
Ordre :Araneae
Famille :Theraphosidae
Genre :Avicularia
Espèce :versicolor
Rang :Espèce
Descripteur :Walckenaer
Année description :1837
Nom scientifique :Avicularia versicolor
Protonyme :Mygale versicolor
Synonymes :Aranea hirtipes, Mygale hirtipes, Mygale versicolor
Noms communs :(fr) Matoutou falaise, Aviculaire antillaise
(en) Antilles pinktoe, Martinique Red Tree Spider, Martinique Pinktoe
Acheter Avicularia versicolor:
Prix moyen :20,00
Fourchette de prix :15,00 à 30,00
Origine géographique, abondance:
Habitat naturel :Île de la Martinique
Continent d'origine :
Abondance :Courant
Maintenance de A. versicolor:
Maintenance :facile
Volume ou type :Terrarium
Taille :5 à 6 cm corps, 12 à 13 cm envergure
Auteur: TerenceB72, dernière modification le , publié le 07/02/2012. 15658 lectures.
Commentaires (via Disqus):