L'aquariophilie pour des aquariums modernes

Cordyline terminalis : Cordyline rouge

Cordyline terminalis : fiche plante aquatique pour plantation, culture, multiplication.

Description de Cordyline terminalis, Cordyline rouge:

Cette plante de terrarium ouvert et aquaterrarium ou riparium, Cordyline terminalis, a été décrite par Karl Sigismund Kunth (1788-1850) en 1820, mais certains auteurs la place aussi entre 1842-1844. Comme souvent avec certaines anciennes plantes, les données taxinomiques sont difficiles à contrôler.
Cordyline terminalis
Cordyline terminalis

Mais cette cordyline rouge, comme elle est le plus souvent appelée, est aussi une plante plutôt terrestre qui a beaucoup voyage puisqu'elle est cultivée en Afrique pour des propriétés médicinales. En particulier, c'est une plante médicinale traditionnelle au sud-Kivu (République Démocratique du Congo, ex-Zaïre), dans la région de Bushi où elle est exploitée contre la fièvre aphteuse par un macéré de feuilles, mais aussi contre l'arthrite, les foulures et fractures, avec une application de la poudre d'écorce avec de l'huile de Ricinus communis.

La multiplication se fait par bouturage et cette plante demande des soins simples, typique des plantes d'intérieur. Le nom commun de la plante évoque le bord rougi des feuilles.

Données scientifiques sur Cordyline terminalis:

Classification et taxonomie de C. terminalis:
Classe :Liliopsida
Ordre :Asparagales
Famille :Agavaceae
Genre :Cordyline
Espèce :terminalis
Rang :Espèce
Descripteur :Kunth
Année description :1820
Nom scientifique :Cordyline terminalis
Noms communs :(fr) Cordyline rouge
Origine géographique, abondance:
Habitat naturel :Australie
Continent d'origine :Australie
Abondance :Courant
Maintenance de C. terminalis:
Maintenance :facile
Positionnement :Indifférent
Type :Rhizome
Croissance :Lente
Éclairage :Intense
Volume ou type :Terrarium
Taille :30 à 100 cm
pH de l'eau :6,0 à 7,5
Dureté de l'eau :3 à 15 °GH
Auteur: wistiti57, dernière modification le , publié le 17/11/2011. 10675 lectures.
Commentaires (via Disqus):