Que signifie récif ?

Définition récif:

Un récif est une construction édifiée par des êtres vivants, souvent des coraux durs amenant l'appellation de récif corallien. Toutefois, il existe des récifs d'algues corallinnacées en Amérique du Sud et au Cap Vert par exemple, des récifs de mollusques comme celui formé par des coquilles sondées de vermets en Floride ou de vers polychètes, des serpulides... mais la plupart des récifs sont édifiés par des coraux hermatypiques, des cnidaires et essentiellement des scléractiniaires et hydrocoralliaires, qui possèdent des algues microscopiques symbiotiques, les zooxanthelles.

Un récif de corail:
récif de corail
Les récifs de corail constituent l'infrastructure de base de l'écosystème que représente ce biotope.


Un récif est une construction solide car il est établi par les parties dures du squelette, il est persistant car il résiste aux chocs après la mort des organismes; ainsi, il existe toujours des récifs de l'ère primaire, surélevés aériens. Les interstices sont colmatés et soudés.

Un récif possède une topographie positive, car il est construit depuis le fond marin sur un substrat générateur dur qui peut, ou non, affleurer à la surface des océans: un frangeant; le récif frangeant constitue une hantise pour les marins. Le développement est long mais important; ainsi, parmi les plus grands récifs, on peut citer La Grande Barrière de Corail Australienne, les récifs de Nouvelle Calédonie qui dépassent 2000 km de long et ceux de Mayotte.

Un récif très vivant:
Un récif et des poissons
Le récif de corail océanique accueille des milliers de poissons, comme ici des Pseudanthias (poissons appelés "barbiers du récif").

Un récif est une élévation plus ou moins allongée, qui remonte du fond de l'eau vers la surface de l'eau. Un récif peut être profond sous la surface de l'eau ou affleurant cette surface du niveau zéro comme les platiers.

Il y a essentiellement trois formes:Crêtes rocheuses: sont faites de roche solide d'origine différente; Si elles dépassent au-delà de la surface de l'eau, ils sont aussi appelés falaises.Récifs de sable: constitués de sable lavé (Sandbank, banc de sable)Récifs biogéniques: composés d'organismes marins bien ajustés avec des squelettes calcaires qui se développent les uns sur les autres et forment ainsi de puissants corps calcaires au fil du temps
Alors que les récifs rocheux et sablonneux sont généralement appelés seulement s'ils forment un haut-fond ou percent la surface de l'eau, le terme est utilisé dans les récifs biogéniques, même s'ils sont relativement loin sous la surface de l'eau. Ici, le terme "récif" n'est pas seulement une référence morphologique, mais aussi écologique: "récif" comme nom d'un habitat ou d'un écosystème. En ce sens, les levées qui consistent en roche solide et ne forment pas un banc, mais sont densément occupés par des invertébrés sans squelette de calcaire, sont appelées "récifs".

Un récif est susceptible de modifier les conditions écologiques du milieu. Ces modifications sont physiques, sur les mouvements de l'eau (houles, vagues) qu'ils arrêtent, protégeant ainsi les littoraux. Ces modifications sont chimiques tant par l'utilisation des nutriments du milieu que par les déchets qu'ils produisent.

Habituellement, le récif est formé par des roches qui montent abruptement du fond, mais les bancs de sable peuvent également être désignés par le terme "récif" car il constitue un écueil pour la navigation. Par exemple, dans la mer des wadden entre Ameland et Schiermonnikoog il y a un banc de sable appelé le Rif. Quand un récif est constitué d'organismes, c'est ce qu'on appelle un récif biogénique.

Cependant, certains ne sont pas des récifs biogéniques dans le vrai sens, car "biogénique" signifie que le corps récifal en tant que tel a été construit par des invertébrés, appelés constructeurs de récifs. Les récifs biogéniques les plus célèbres sont les récifs coralliens. Ils sont principalement constitués de colonies de coraux durs. La grande barrière de corail au large de la côte nord-est de l'Australie est probablement l'exemple le plus populaire d'un complexe de récifs coralliens. Des récifs plus petits peuvent également être formés par d'autres animaux transformant le calcaire en coquille comme les récifs d'huîtres ou de moules. Dans les régions marines où les organismes de construction de récifs vivent, les récifs peuvent être artificiels, créés par l'intervention humaine: c'est un récif "artificiel".

Il existe aussi des récifs artificiels tels que les épaves qui sont créés à certains moments pour améliorer la complexité physique dans les fonds sableux sans relief, afin d'attirer un ensemble plus diversifié d'organismes, en particulier les poissons. La volonté est d'améliorer la biodiversité d'une zone pauvre.

Tout au long de l'histoire de la Terre, chaque époque a eu ses constructeurs de récifs préférés. Il y a 2 ou 3 milliards d'années, au précambrien, l'activité des algues bleu-vert créait ce qu'on appelle les stromatolites, qui pouvaient se développer en structures relativement grandes et ressemblant à des récifs (les algues bleu-vert sont encore aujourd'hui subordonnées à la construction récifale). Dans le Silurien et le dévonien (environ 440-360 mya), les stromatophores prédominaient, tandis que pendant le crétacé, il y a environ 100 millions d'années, les coquilles d'apparence corallienne, les Rudistes, étaient des formateurs de récifs importants.

Les récifs biogéniques sont très importants géologiquement. Les roches de formation du récif biogénique sont appelées "rocje calcaire" ou surtout "roche vivante" (pierre vivante). Des complexes de récifs fossiles peuvent être trouvés en tant que masse de limon dans presque toutes les montagnes, y compris les Monts Guadalupe au Texas, les Rhenish Slate Mountains dans l'ouest de l'Allemagne et les Dolomites dans le nord de l'Italie.

Voir aussi lagon, lagon de récif, platier, platier récifal, récif frangeant, récif plate-forme.

Voir les synonymes de récif.
Revoir la définition récif ... La définition RECIF a été vue 31902 fois. Publié le 31/07/2009. Modifié le .