L'aquariophilie pour des aquariums modernes

Définition de morphologie

Que signifie morphologie ?

Définition morphologie:

En biologie, la morphologie est le domaine qui traite de la forme, du morphe, de l'apparence extérieure, ou de son étude. La morphologie définit l'aspect général d'un animal, d'une plante, d'un organisme, d'un minéral selon leur structure externe, et décrit leurs variétés, homologies et évolutions. Elle inclut les données morphométriques et biométriques de l'espèce et complète la physiologie.

La morphologie accompagne des données anatomiques:
La morphologie et l'anatomie d'un chien
La morphologie, une partie de l'anatomie avec le squelette, incluant la zootomie et la zoonomie, désigne des caractères visibles extérieurement, sans requérir de données anatomiques internes. La morphologie d'un chien est caractérisée par de nombreuses données chiffrées, en particulier la hauteur au garrot, la couleur du pelage... Ces éléments externes suffisent parfois à définir une race ou une variété.

L'étude scientifique morphologique des liens entre la forme d'un animal ou d'une plante dans son milieu de vie, ou encore l'étude de la configuration et de la structure externe d'un organe ou d'un être vivant.

La science associée à la morphologie est la morphogenèse, mais aussi la morphométrie. En géographie, elle est appelée géomorphologie, et en microbiologie, elle concerne la micromorphologie.

En biologie, la morphologie est la discipline responsable de l'étude de la structure d'un organisme ou d'un système et de leurs caractéristiques respectives. Cela inclut des aspects de l'apparence externe (forme, couleur, structure) avec la théorie des formes ainsi que des aspects de la structure interne de l'organisme (théorie des organes) tels que les os et les organes, e la biologie qui étudie la structure et la forme des organismes (théorie des formes), de leurs organes (théorie des organes) et des tissus (histologie et anatomie), contrairement à la physiologie qui étudie principalement la fonction de ces structures. Elle tente de réduire leur multiformité aux plans d'évolution.

Les concepts clés en morphologie sont:l'allométrie,le plan d'organisation du corps,l'homologie,la modularité,toute symétrie: symétrie radiale, symétrie bilatérale, symétrie axiale,la segmentation.
Les sous-disciplines incluent:la morphologie descriptive (anatomie comparée),la morphologie théorique (morphométrie),la morphologie fonctionnelle,la morphologie évolutive.
Historiquement, le terme morphologie peut être interprété comme un terme générique. Le terme anatomie fait généralement référence à l'échelle plus détaillée, comme celle des organes, des tissus et des cellules, bien qu'il existe aussi des termes plus spécifiques tels que l'histologie pour l'étude des tissus et la biologie cellulaire ou cytologique pour l'étude au niveau cellulaire.

L'origine du terme morphologie est généralement attribuée à Johann Wolfgang von Goethe (1749-1832). Il était convaincu de l'existence d'une organisation fondamentale sous-jacente, le plan de construction, dans la variété des plantes à fleurs. Dans son livre intitulé "La métamorphose des plantes", il suggère que le plan de construction nous permet de prédire les formes de plantes qui n'ont pas encore été découvertes.

La construction et la forme d'un organisme sont principalement déterminées par son espèce, un certain génotype (composition génétique), et sont donc fixées par héritage (hérédité). Les caractéristiques qui dépendent du génotype sont, par exemple, à double fleur, monoïque ou dioïque, pomme ou poire. Cependant, la structure externe (phénotype) et la forme de l'organisme individuel ne sont pas seulement déterminées par le génotype, mais aussi influencées par son environnement (biotope). Le phénotype est donc le total des propriétés d'une espèce: le résultat de l'interaction entre génotype et environnement. Par exemple, les influences environnementales à long terme déterminent également la taille de l'organisme individuel (nanisme des plantes en haute montagne), le degré de croissance des animaux, la manière et le degré de ramification des arbres. À court terme, une décoloration vert clair ou jaune des feuilles peut se produire en raison d'une carence en azote ou après un gel nocturne.

Un thème central en biologie est le lien entre la forme et la fonction. Une étude plus poussée de cette connexion est le domaine de la phylogénie. Les structures morphologiques peuvent souvent être considérées comme des adaptations: adaptations héréditaires à l'habitat de l'espèce. Les caractéristiques qui ne constituent pas un ajustement clair résultent de mutations sans bénéfice sélectif (théorie du hasard évolutionniste). Cependant, les mutations présentant un désavantage sélectif disparaîtront plus ou moins rapidement des populations en raison de la pression de sélection.

Dans l'étude des relations phylogénétiques, les caractéristiques morphologiques ont traditionnellement joué un rôle majeur, à côté de la connaissance du cycle de vie, de l'ontogenèse et de l'embryologie. De plus en plus, cependant, les caractéristiques biochimiques, en particulier celles du génome, ont commencé à jouer un rôle prédominant. Toutefois, dans le cas des organismes fossiles, ces dernières caractéristiques ne jouent pratiquement aucun rôle et les caractéristiques anatomo-morphologiques restent déterminantes.

Voir les synonymes de morphologie.
Revoir la définition morphologie ... La définition MORPHOLOGIE a été vue 19549 fois. Publié le 24/08/2007. Modifié le .
Commentaires (via Disqus):