L'aquariophilie pour des aquariums modernes

Définition de hermaphrodisme

Que signifie hermaphrodisme ?

Définition hermaphrodisme:

L'hermaphrodisme est une coexistence d'organes génitaux fonctionnels appartenant aux deux sexes, mâle et femelle, dans un même individu. L'hermaphrodisme est issu du nom d'un androgyne, fils d'Hermès et d'Aphrodite. C'est un caractère reproducteur d'un organisme qui est capable de produire des gamètes mâles et des gamètes femelles.

L'hermaphrodisme de mollusques, des escargots:
Les mollusques sont souvent hermaphrodites, comme ces escargots
L'hermaphrodisme est très développé chez les mollusques, en particulier chez les escargots comme ces Helix pomatia, des escargots de Bourgogne en pleine copulation.


Explications initiales:

Il existe diverses modalités d'hermaphrodisme selon que les gonades mâles ou femelles mûrissent simultanément ou successivement. L'autofécondation est rare et laisse plutôt place à la bien plus fréquente interfécondation. On divise et distingue trois catégories d'hermaphrodisme, selon des combinaisons mettant en jeu le sexe essentiellement:l'hermaphrodisme synchrone: Les deux sexes sont fonctionnels simultanément chez le même individu; la fécondation est le plus souvent croisée (2 individus se fécondent mutuellement...); l'autofécondation -un individu se féconde lui-même (phénomène assez fréquent chez les plantes à fleurs)- est plus rare, voire exceptionnelle. En résumé: les tissus mâle et femelle sont présents ensemble dans la gonade et capables de produire simultanément des gamètes;
l'hermaphrodisme séquentiel: Un individu est hermaphrodite séquentiel lorsque les tissus mâle et femelle de la gonade sont présents ensembles mais ne sont pas fonctionnels en même temps, ils se succèdent dans la vie de l'organisme. On distingue alors deux cas:l'hermaphrodisme séquentiel protandre: dans un cas protandrie, les tissus mâles sont fonctionnels durant la première partie de la vie de l'individu puis cessent leur activité. Les tissus femelles deviennent alors fonctionnels. C'est donc un processus d'inversion sexuelle selon lequel le mâle change de sexe en femelle. C'est typiquement le cas du poisson-clown dont les alevins naissent tous mâles et dont un individu, généralement le plus fort avec une maturité avancée, deviendra femelle;l'hermaphrodisme séquentiel protogyne: dans un cas de protogynie, les tissus femelles sont fonctionnels avant les tissus mâles. C'est donc un processus d'inversion sexuelle selon lequel la femelle change de sexe pour devenir un mâle. On qualifie alors ce mâle de mâle secondaire. Dans le milieu marin, les labres comme Labroides dimidiatus sont des poissons hermaphrodites séquentiels protogynes.


L'hermaphrodisme animal:

Chez les Animaux, la gamétogenèse peut se dérouler dans des gonades séparées ou non (ovotestis). L'hermaphrodisme peut être simultané, alternatif (alternativement mâle puis femelle) ou successif (une fois mâle, une fois femelle au cours de la vie).

En zoologie, le gonochorisme (pour un organisme gonochorique) est l'opposé de l'hermaphrodisme. Les espèces chez lesquelles les sexes sont séparés sont dites gonochoriques; c'est le cas normal des vertébrés auxquels les poissons appartiennent! Il arrive toutefois que, dans une espèce gonochorique, se manifestent des individus hermaphrodites; ces derniers peuvent résulter d'une malformation; ils peuvent aussi représenter un stade juvénile avant la différenciation définitive du sexe.

L'hermaphrodisme protandre est plus répandu que l'hermaphrodisme protogyne dans le règne animal (mais pas forcément au niveau des poissons). Les gonades hermaphrodites sont appelées ovotestis. Un organisme hermaphrodite est également qualifié de bisexué (2 sexes en même temps) ou monoïque. Chez l'humain, le pseudohermaphrodisme domine (notamment avec les androgynes).


L'hermaphrodisme des poissons:

Dans le règne animal, il existe des espèces qui sont capables de changer de sexe ou bien d'être mâle ou femelle simultanément. C'est le cas des poissons, et notamment de ceux qui vivent dans les récifs.

Au cours de leur vie nombreux sont les poissons qui changent de sexe et de couleur,ce qui ne facilite pas leur identification. Chez certaines espèces de poissons perroquets par exemple, le mâle est très coloré tandis que la femelle est plus terne, mais pour ajouter à la confusion, les jeunes mâles ressemblent à s'y méprendre aux femelles. L'hermaphrodisme, présence chez un même individu des organes mâles et femelles, est courant chez les poissons des récifs. Chez ces poissons coralliens, lors de la reproduction il leur faut toutefois choisir entre l'un ou l'autre sexe. Certains poissons sont protogynes: nés femelles, ils deviennent mâles plus tard. D'autres à l'inverse sont protandres: nés mâles ils se transforment en femelles au cours de leur vie. Un groupe de petits poissons des Caraïbes complétement hermaphrodites constitue l'exception. Parmi les labres, poissons perroquets, mérous, gobies, poissons anges, et certaines demoiselles, la femelle n'hésite pas à changer de sexe. Les anthias ou les Anthias dispar, cousins des mérous naissent eux aussi femelles avant de devenir mâles. Si les anthias fréquentent l'océan Indien et le Pacifique, ils ne sont nulle part aussi nombreux qu'en mer Rouge. Les récifs coralliens y sont en effet réputés pour leurs nuages d'Anthias orangés qui virevoltent au dessus du récif. Les mâles pourpres recrutent des groupes de femelles orangées. Comme ils se déplacent en bancs, il est difficile de dire quelle femelle est liée à tel mâle, excepté lorsque celui-ci cherche un abri.

Le mâle Anthias empêche ses femelles de se transformer en mâles en se montrant agressif envers elles, s'assurant ainsi une descendance. Cela est surtout vrai pour les femelles les plus grosses, les plus susceptibles de changer de sexe. Cette agressivité empêcherait la sécrétion des hormones mâles. En revanche si le mâle disparaît, la femelle la plus imposante va changer de sexe est prendre sa place, se dotant de nageoires plus longues et de nouvelles couleurs en quelques jours.

Les poissons-scorpions, les daurades, les lutjans et certains poissons anémones et certains poissons-clowns font partie de ces poissons nés mâles qui deviennent femelles. Tout jeune, ils quittent le plancton à la recherche d'une anémone (protégés de ses piqûres par une couche de mucus). Si le poisson qui y a déjà élu domicile les accepte ils rentrent en bas de la hiérarchie. Dans une anémone, le poisson le plus gros qui est une femelle, domine le groupe. Elle empêche les mâles de changer de sexe en les harassant. Ce n'est que lorsqu'elle disparaît que le plus gros mâle se transforme en femelle, et devient à son tour le dominant.

Parmi les espèces où les femelles se changent en mâle, il est également des mâles qui naissent mâles et le restent(les mâles primaires). Ternes à leur naissance, les mâles primaires des poissons perroquets bleus sont par la suite les poissons les plus colorés qui soient, davantage même que les mâles secondaires (des femelles devenues mâles).

Chez les labres verts les mâles primaires conservent quant à eux une livrée terne, ressemblant ainsi aux femelles. C'est un avantage certain lors du frai, ils peuvent s'immiscer dans les territoires des mâles secondaires et mélanger leur sperme au leur, dans l'espoir de procréer eux aussi.


L'hermaphrodisme chez les plantes:

En botanique, une plante produisant des fleurs est dite hermaphrodite dans le cas où toutes ses fleurs sont bisexuées. L'hermaphrodisme des plantes à fleurs s'oppose aux plantes dioïques. Les plantes à fleurs, vivaces ou annuelles, peuvent être hermaphrodites.

De nombreuses plantes à fleurs vivaces et auto-fertiles sont hermaphrodites:
Exemple d'hermaphrodisme chez une plante avec un iris jaune des marais
L'hermaphrodisme des plantes à fleurs vivaces comme cet iris jaune Iris pseudacorus implique que toutes les fleurs disposent à la fois des organes mâles et femelles.

Pourquoi changer de sexe?

Tous les animaux veulent une progéniture aussi nombreuse que possible, et chez les plantes, c'est une dispersion et une reproduction sexuée améliorée. C'est là que réside l'explication du changement de sexe: la possibilité de se reproduire tout au long de son existence.

Prenons les poissons protogynes: ils peuvent libérer des millions d'oeufs au début de leur vie. Lorsque ces femelles ont grandi et prouvé leur résistance, elles s'élèvent dans la hiérarchie du groupe. À ce stade, il devient alors plus judicieux de féconder les oeufs des autres poissons, ce qui n'est possible qu'en se transformant en mâle. La protogynie augmente ainsi les chances de reproduction durant l'existence des poissons, alors que dans le cas "classique" un mâle ne se reproduit qu'à un âge relativement avancé, lorsqu'il est devenu un dominant.

L'hermaphrodisme prend tout son sens chez les espèces qui comptent relativement peu d'individus (comme c'est souvent le cas dans les récifs coralliens) mais dont les prédateurs sont nombreux. La disparition d'un membre du groupe n'affecte pas les chances de reproduction; si c'est un mâle qui est pris, la femelle la plus imposante se transforme en mâle, à l'inverse le mâle dispose toujours des autres femelles si l'une d'elle disparaît. Si trop d'individus d'un même sexe venaient à disparaitre, les membres de l'autre sexe seraient alors à court de partenaires s'ils n'étaient pas hermaphrodites.

Voir les synonymes de hermaphrodisme.
Revoir la définition hermaphrodisme ... La définition HERMAPHRODISME a été vue 10787 fois. Publié le 25/05/2008. Modifié le .
Commentaires (via Disqus):