L'aquariophilie pour des aquariums modernes

L'ortie, nourriture pour crevettes

L'ortie, nourriture pour crevettes
ortie pour crevette, naturelle
On entend régulièrement dire que l'ortie séchée est un aliment de choix pour nos crevettes. Mais qu'en est-il vraiment ? Quels sont les raisons qui la rend si populaire au près des éleveurs expérimentés ? Et comment l'utiliser ?

Cette herbacée qui pousse facilement sur tous les sols est une plante commune chez nous. On la rencontre régulièrement dans les jardins, terrains vagues et dans les bois. L'ortie fait partie du genre Urtica qui est composé de 36 espèces dont 7 européennes. Cette plante qui jouit d'une mauvais réputation au près des jardiniers et promeneurs en culotte courte, est garnie de poils urticants et irritants au contact de la peau qui contiennent de l'acide formique, de l'histamine, de l'acétylcholine et de la sérotonine.

Ortie et aquariophilie


Cette herbacée présente de nombreux avantages pour nous aquariophile, le premier est son coût et sa disponibilité. Un autre point intéressant est sa conservation une fois séchée ce qui permettra d'en avoir facilement à porté de mains toute l'année.

Si maintenant nous nous penchons sur ses apports nutritionnels, on constate qu'une fois séchée elle est composée à 40% de protéines. L'ortie est également riche en sels minéraux comme le Calcium, le potassium et la silice qui sont tous les trois important dans le processus de mue de nos crevettes. En plus de fournir une source non négligeable en vitamine A, C, et en fer, elle est riche en fibres végétales facilitant le transit.

L'acide formique, l'histamine, l'acétylcholine et la sérotonine présents dans les poils urticants jouent plusieurs rôles sur nos crevettes, en plus de renforcer leurs défenses immunitaires, va fortement accroître la production d'hormones sexuelles.

Quand et comment la récolter ?


On conseille de la récolter au printemps car les diverses substances qu'elle renferme sont généralement plus concentrées à cette période de l'année. Il est préférable de récolter seulement la tête de la plante et les premières feuilles (les 5 ou 6 premiers cm du haut de la plante). Je conseille de la récolter dans un endroit que l'on connaît afin d'éviter d'introduire dans nos bacs des plantes ayant subies une pulvérisation d'insecticides ou d'herbicides.

Comment la préparer?


Une fois la récolte effectuée, il est conseillé d'inspecter les feuilles pour voir si elles n'abritent pas d'insectes. Vient ensuite la phase de séchage qui peut s'effectuer traditionnellement dans une pièce qui n'est pas trop humide ou dehors directement au soleil. Personnellement j'utilise une méthode un peu plus rapide qui consiste à placer la récolte fraîchement cueillie au four à micro-onde.

Comment l'utiliser dans le bac ?


Il est conseiller de l'utiliser 2 à 3 fois semaine pour nourrir nos crevettes en distribuant quelques feuilles ou une tête (variable suivant la population). Les feuilles séchées coulent difficilement dans l'aquarium, il est conseillé d'utiliser un petit montage, sous forme de lest, pour les faire couler. Certains utilisent un pic à brochette pour se faire, personnellement j'utilise un élastique et un simple cailloux.

ortie séchée pour crevettes


Mises en garde.


Je déconseille d'utiliser l'ortie en quantité trop importante ou dans des bacs de très faible volume. En effet, le purin d'ortie (macération des orties dans de l'eau) est utilisé par les jardiniers comme anti-herbe (herbicide) ou pire comme insecticide.

Un petit lien sur l'alimentation des écrevisses.



Publié par Marcus le 25/4/2007. 34511 lectures.