L'aquariophilie pour des aquariums modernes

Murdannia keisak

Murdannia keisak : fiche plante pour plantation, culture, multiplication.

Description de Murdannia keisak:

La plante Murdannia keisak, historiquement Aneilema keisak, est une Commélinacée annuelle qui s'adapte à l'immersion totale quelque temps en aquarium. Elle est avant tout une plante verte de zone humide tropical, une paludéenne mésique, à cultiver préférentiellement en paludarium ou aquaterrarium, voire en extérieur en bordure d'un plan d'eau.
Murdannia keisak
Murdannia keisak

Dans son aire de distribution, Murdannia keisak est considérée comme une mauvaise herbe qui pousse dans les zones palustres, sur les crêtes des rizières par exemple. L'origine géographique est vaste en Asie, Russie, Chine, Corées, Japon (de Honshu à Ryukyu) et elle est naturalisée dans la partie orientale de l'Amérique du Nord et dans le Sud de l'Europe.

Murdannia keisak est une plante émergente annuelle qui envahit les zones humides, avec de longues pousses décumbantes. Les tiges des plantes sont succulentes, forment des racines au niveau des noeuds et se développent sur le sol. Les tiges ont une longueur de 30 à 75 cm.Cette plante rhizomateuse produit des tiges minces, la tige rampe sur le côté et des branches sortent en ramifications. Chaque section internoeud dispose d'une feuille légèrement engainante. Les feuilles sont des gaines foliaires à la base et des ovales linéaires à l'extrémité. Elles sont alternes, labiles, généralement nues, en forme de lance et d'une longueur maximale de 4-8 cm pour 4-8 mm de large.

Classée dans le groupe des éphémères et misères, les fleurs ont une courte durée de vie, généralement moins de 24 heures. Les fleurs se composent de trois pétales avec une couleur rose.

Les 1 à 3 fleurs sont localisées à l'aisselle des feuilles supérieures, légèrement réduites en comparaison avec les feuilles caulinaires. Le périanthe est double. La coupe de trois sépales libres, lancéolés et pointus de 4-7 mm de long complète une corolle de 7-10 mm de diamètre, rose, rarement blanche, sans pétales, seulement légèrement plus longue que les sépales. Sur les six étamines, trois sont modifiées en staminoïdes. Le fruit est un akène avec trois valves (locules) et deux ou trois graines aplaties, légèrement nervurées, dans chaque valve.

Les fossés et les rigoles le long des routes, les marges des lacs, des ruisseaux, des rivières, des marécages, des tourbières, des forêts marécageuses et d'autres habitats aquatiques, qui poussent souvent dans l'eau

Fiche de culture de Murdannia keisak:

Comment planter, cultiver, entretenir, tailler, multiplier et propager Murdannia keisak? Quel endroit choisir? Quelles autres plantes lui associer?

Plantation, culture, entretien, taille de Murdannia keisak:

Comment planter M. keisak? Où, quand et comment démarrer la culture? Quel entretien effectuer et à quelle fréquence? Doit-on la tailler? Avec quelles autres plantes l'associer?Murdannia keisak est une plante à tige peu exigeante au feuillage vert clair, dont la silhouette évoque celle du bambou. Elle s'adapte à la culture en aquarium. Avec un apport de CO2 et une bonne luminosité, les extrémités des pousses prendront des teintes rougeâtres dans l'eau douce légèrement acide.

À cause de la croissance très rapide, les pousses les plus longues doivent être taillées continuellement et certaines de leurs extrémités doivent être replantées.

La culture donne de très bon résultats en paludarium et aquaterrarium, ou un aquarium ouvert laissant émerger les longues tiges. Elle peut aisément prendre place dans un bassin de jardin ou sur les berges d'un plan d'eau, car très rustique, elle passe facilement les hivers rigoureux.

En Russie, elle pousse dans les marécages et les prairies marécageuses, le long des berges des plans d'eau, parfois dans les rizières. En Corée, elle est l'une des adventices les plus répandues des cultures de riz; en Inde, en Indonésie et en Malaisie, elle appartient également au nombre de mauvaises herbes des rizières.

Effectivement, en milieu naturel, M. keisak envahit les bords de l'eau et les marais et se développe souvent immergé. Il forme des tapis denses qui surpassent la végétation indigène.

Murdannia keizak en milieu naturel:
Des plants de Murdannia keizak en milieu naturel
Le meilleur emplacement de culture de M. keisak se situe dehors, en extérieur. Attention à son côté invasif.

Multiplication, propagation, division, bouturage de Murdannia keisak:

Comment multiplier la plante? Que faire pour la propager? Pourquoi préférer la diviser, la semer, la bouturer...? Quand et où le faire?La floraison intervient à la fin de l'été ou début de l'automne, de septembre à novembre, avec de petites fleurs roses à 3 pétales qui se rencontrent isolément ou en petites grappes au sommet des tiges et à l'aisselle des feuilles. Le fruit est une capsule qui contient plusieurs petites graines.

Des fleurs rose de M. keisak:
Des fleurs rose de Murdannia keisak
L'inflorescence terminale deM. keisak se situe à l'aisselle des feuilles distales; les fleurs sont bisexuées, radialement symétriques, de 1 cm de large avec des sépales 5 à 6 mm; les pétales violet lilas ou violet à rose ou blanc mesurent 5-8 mm autour de 3 étamines ou 3 staminodes.

En aquarium ou en culture en milieu fermé, la division est la meilleur façon de propager cette plante. Le bouturage donne aussi de bons résultats.

Informations encyclopédiques:

Qu'est-ce que M. keisak a de particulier? Y'a-t-il des utilisations spéciales?En utilisation officinale, des applications d'un cataplasme de feuilles coupées sur des verrues seraient bénéfiques lorsque le jus de la feuille est tout juste séché (une caractéristique de éphémères de la famille des Commélinacées).

Pour la culture en aquarium, la plante est apparue au salon InterZoo en 2014, proposée par la société Tropica dans une variété probablement sélectionnée.

Cette espèce continue d'élargir son aire de répartition depuis son introduction au début du siècle. M. keisak est originaire de l'Asie tempérée et tropicale et a été accidentellement introduit aux États-Unis, en Caroline du Sud, vers 1935.

Données scientifiques sur Murdannia keisak:

Classification et taxonomie de M. keisak:
Classe:Liliopsida
Ordre:Commelinales
Famille:Commelinaceae
Sous-famille:Commelinoideae
Tribu:Commelineae
Genre:Murdannia
Espèce:keisak
Rang:Espèce
Descripteur:(Hasskarl) Handel-Mazzetti
Année description:1936
Nom scientifique:Murdannia keisak
Basionyme:Aneilema keisak
Synonymes:Aneilema coreanum, Aneilema keisak, Aneilema oliganthum, Aneilema taquetii, Phaeneilema oliganthum
Noms communs:(en) Marsh dayflower
Acheter Murdannia keisak:
Prix moyen:5,90
Fourchette de prix:4,90 à 9,50
Statut de M. keisak:
Statut de conservation:Non évalué (NE)
Origine géographique, abondance:
Habitat naturel:Asie, Amérique du Nord Est, Europe Sud
Continent d'origine:Asie
Abondance:Courant
Maintenance de M. keisak:
Maintenance:compliqué
Type:Rhizome
Croissance:Rapide
Éclairage:Intense
Taille:30 à 75 cm
pH de l'eau:5,5 à 7,5
Dureté de l'eau:3 à 15°GH
Température:-3 à 30°C
Auteur: anemone-clown. La fiche Murdannia keisak a été vue 1296 fois. Publié le 30/03/2018. Modifié le .
Commentaires (via Disqus):