L'aquariophilie pour des aquariums modernes

Définition de subsidence

Que signifie subsidence ?

Définition subsidence:

En géologie, la subsidence est l'affaissement progressif d'une surface, d'un terrain, habituellement de la lithosphère. En météorologie, la subsidence est la descente de l'air à des niveaux atmosphériques plus bas. En océanographie, elle est un naufrage des eaux océaniques. C'est le processus inverse d'élévation.

Les types de subsidence:
4 types de subsidence
Les subsidences, en géologie, ont généralement quatre origines régulières: l'extraction de gaz naturel et produits pétroliers, l'exploitation minière, la dissolution du calcaire, l'érosion de l'eau souterraine. Des phénomènes naturels violents tels que les tremblements de terre créent également des subsidences, y compris des failles géologiques.


Subsidence géologique:

La subsidence est le mouvement d'une surface (généralement, la surface de la terre) lorsqu'elle se déplace vers le bas par rapport à une donnée telle que le niveau de la mer. Le contraire de la subsidence est le soulèvement, ce qui entraîne une augmentation de l'élévation. L'affaissement du sol préoccupe les géologues, les ingénieurs en géotechnique et les arpenteurs.

L'affaissement par subsidence intervient, soit par le mouvement relatif des plaques tectoniques qui comprennent à la fois la convergence que leur divergence ou, à plus petite échelle, par le tassement du terrain dans les bassins sédimentaires (souvent accélérés par l'action humaine, comme dans le cas des bassins pétroliers) ou par la cessation de l'activité volcanique dans les zones réduites autour des volcans eux-mêmes, comme dans le cas des atolls. Dans le cas de l'affaissement, le niveau de la mer, comme c'est logique, augmente.

Le contraire de l'affaissement de subsidence est le soulèvement de terrain, qui se traduit par une augmentation de l'altitude de la surface solide de notre planète et, par conséquent, par une diminution du niveau de la mer.

La subsidence dans les zones de convergence des plaques tectoniques implique la collision entre deux plaques qui se déplacent dans des directions opposées et qui provoquent le soulèvement d'une plaque (généralement, la plaque continentale) et le naufrage dans le manteau de l'autre plaque (généralement, la plaque océanique). La subsidence est formée, évidemment, dans la plaque sous-marine, formant ce que l'on appelle la fosse océanique et dans ce cas, la subsidence est appelée subduction. La tranchée sud-américaine sur la côte de l'océan Pacifique (tranchée Pérou-Chili) est un bon exemple, avec une profondeur supérieure à 8 000 m sous le niveau de la mer. La plus profonde des tranchées océaniques est celle des îles Mariannes, avec plus de 11 000 mètres de profondeur.


Subsidence météorologique:

En météorologie, la subsidence est un affaissement qui se réfère au mouvement descendant de l'air froid des couches supérieures, une diminution expliquée, précisément, par l'augmentation de la densité de l'air lors du refroidissement. C'est le processus inverse d'ascension ou d'élévation.

La subsidence est générée de plusieurs façons et en termes généraux, nous pouvons la classer en deux grands groupes: l'affaissement dynamique et l'affaissement thermique. La subsidence dynamique représente la descente de l'air forcé dynamiquement, c'est par un mécanisme qui force l'air à descendre, cela peut se produire par advection de tourbillon négatif ou advection d'air froid et sec, dans les deux cas l'air est comprimé et chauffé, ce qui conduit à l'anticyclogenèse.

La subsidence orographique à grande échelle dans les anticyclones sèche et stabilise la masse d'air. Elle provoque une dissipation des nuages ​​et un ciel clair. La nuit, l'affaissement augmente l'effet du refroidissement par rayonnement, ce qui provoque une inversion thermique et peut entraîner une augmentation de la pollution. La subsidence peut être locale comme lorsqu'il y a une tempête et, par exemple, former un front de rafales. A l'échelle intermédiaire, il y a subsidence dans l'effet de Foehn et dans le vent catabatique.


Subsidence océanographique:

En océanographie, on parle de subsidence océanique ou d'affaissement par naufrage des eaux océaniques dans la zone côtière continentale (habituellement sur les côtes orientales des continents) où les courants océaniques d'Est en Ouest (équatoriaux et autres) accumulent une grande quantité d'eau qui est aspirée par l'action du fond sous-marin dans le sens inverse (d'ouest en est) suivant le mouvement de rotation terrestre.

En d'autres termes, la même chose qui se passe dans l'atmosphère, dans la zone intertropicale, le courant équatorial est produit comme réponse, par inertie, au mouvement de rotation terrestre. En fait, c'est une explication relativement simple car, comme on peut le voir avec les courants océaniques, la compensation de l'eau dans la direction opposée à la rotation de la Terre ne se fait pas seulement par le fond de l'océan mais en surface, à la fois sur une petite échelle (qui donne lieu à des contre-courants équatoriaux) et sur une échelle beaucoup plus grande, comme c'est le cas des courants d'Ouest en Est (Gulf stream dans l'Atlantique et Kuro Current, et Shivo dans le Pacifique en ce qui concerne l'hémisphère nord et le courant circumpolaire dans l'hémisphère sud).

Voir les synonymes de subsidence.
Revoir la définition subsidence ... La définition SUBSIDENCE a été vue 145 fois. Publié le 15/05/2018. Modifié le .