Que signifie articulation ?

Définition articulation:

En anatomie, une articulation est une jonction entre deux os et/ou du cartilage; elle désigne également l'ensemble des tissus maintenant cette jonction. En zoologie, elle est une zone du tégument des arthropodes, là où la cuticule est amincie et souple ce qui facilite les mouvements. En botanique, une articulation est le point de jonction entre deux articles d'un végétal, souvent souligné par un épaississement extérieur des tissus. En mécanique, elle autorise à un dispositif une possibilité de rotation entre deux organes.

Schéma d'une articulation:
Articulation synoviale (schéma)
Une articulation est une connexion discontinue entre deux os avec laquelle le mouvement est possible. Les os peuvent être connectés les uns aux autres de différentes façons. Il est possible que les os soient collés ensemble au moyen de cartilage, de tissu conjonctif ou d'une articulation osseuse.


L'articulation anatomique:

Une articulation est le point de contact entre deux ou plusieurs os, un os et un cartilage ou un os et les dents.

La partie de l'anatomie qui est responsable de l'étude des articulations est l'arthrologie. Les fonctions les plus importantes des articulations sont de constituer des points d'union entre les composants du système osseux (os, cartilages et dents), et de faciliter les mouvements mécaniques (dans le cas des articulations mobiles), assurant élasticité et plasticité au corps, permettant la croissance du cerveau, en plus d'être des lieux de croissance (dans le cas des disques épiphysaires).

les articulations peuvent être classées en deux grandes classes:Par sa structure morphologique: morphologiquement, les différents types d'articulations sont classés en fonction du tissu qui les unit dans plusieurs catégories: fibreux, cartilagineux, synovial ou diarthrodial.Par sa fonction physiologique: physiologiquement, le corps humain a différents types d'articulations, telles que la synarthrose (non mobile), l'amphiarthrose (avec un mouvement très limité, par exemple la colonne vertébrale) et la diarthrose (plus grande amplitude ou complexité du mouvement).
Voir aussi (la mammalienne) l'articulation mammalienne, l'articulation reptilienne, et ce qui est articulaire.

Les articulations sous la forme d'un composé cartilagineux (synchondrose) se trouvent, entre autres, dans les disques intervertébraux de la colonne vertébrale. Entre le radius et le cubitus dans l'avant - bras se trouve une articulation en forme de connexion tissulaire syndesmose). Les articulations sous la forme de connexions osseuses (synostose) se trouvent, entre autres, dans le sacrum. Dans le dernier cas, elle est également appelée une connexion continue, car les extrémités osseuses sont complètement fusionnées les unes avec les autres.

La forme la plus compliquée de l'articulation est l'articulation synoviale. La caractéristique de cette articulation est qu'il existe une cavité articulaire remplie d'un liquide visqueux: le liquide synovial. Ce fluide est destiné à rendre lisse le mouvement entre les os. Dans l'articulation synoviale, les extrémités osseuses se rencontrent sous la forme de la tête commune et de la cavité articulaire; les extrémités osseuses sont recouvertes de cartilage. Une articulation synoviale est maintenue ensemble par des structures environnantes consistant en une capsule articulaire, des ligaments, des muscles et des tendons.

Les ligaments consistent en un tissu conjonctif très rigide, avec lequel les forces peuvent être absorbées. D'autres structures auxiliaires qui peuvent se produire dans une articulation synoviale pour renforcer et protéger sont un ménisque (genou), un anneau cartilagineux (par exemple dans l'articulation de l'épaule) et une bourse séreuse (surtout dans l'épaule, le coude et le genou).

Les blessures surviennent souvent parce qu'une certaine structure auxiliaire est endommagée lors de la surcharge d'un joint. Les exemples sont la déchirure d'un ligament (par exemple le ligament croisé ou le ligament de la cheville), l'endommagement du ménisque ou l'inflammation d'une bourse.

L'arthroplastie est un traitement chirurgical plastique d'une articulation pour améliorer la fonction. L'arthrodèse est la fixation chirurgicale d'une articulation inopérable. Cela est parfois fait pour restaurer la stabilité, soulager la douleur ou permettre l'ablation de tissus tumoraux (malins) sans amputation.


L'articulation mécanique:

Une articulation mécanique est une liaison entre deux solides qui permet aux deux de se déplacer car ils convergent sur le même axe ou point d'appui, ce qui permet le mouvement des deux à la fois avec des degrés de liberté selon le design spécifique de chaque type d'articulation.

Lorsque deux solides sont joints par articulation l'ensemble cinématiquement le nombre de degrés de liberté supprimés par l'articulation est au moins égal à la dimensionnalité de l'espace. C'est-à-dire que, dans un mécanisme de structure ou de plan, chaque articulation supprime deux degrés de liberté de translation. Alors que dans une structure tridimensionnelle, une articulation réduit au moins trois degrés de liberté de translation et selon le type d'articulation, certains des degrés d'orientation.


Mouvements dans les articulations:

Afin de décrire et décrire les excursions articulaires, le concept physique de degrés de liberté est utilisé en anatomie, par lequel la position de deux corps est définie selon un système de coordonnées dans l'espace et qui est également traduit par "directions principales". Ceci est trompeur, cependant, parce que chaque mouvement est soumis au mouvement antagoniste (par exemple rotation interne et rotation externe), avec les directions opposées, mais le plan dans lequel les mouvements peuvent être représentés est exactement un, et ceux-ci est le degré de liberté. Le degré de liberté est perpendiculaire à l'axe du mouvement.

L'amplitude de mouvement des articulations est mesurée en orthopédie en utilisant la méthode neutre-zéro. Ils sont déterminés à partir d'une position normale ("position neutre" ou "point zéro") dans les deux sens. La position normale est la posture que prennent les articulations en position debout avec les bras pendants et les pieds fermés. Dans cette position, par exemple, le genou est tendu et le pied est perpendiculaire au tibia. Les amplitudes de mouvement sont maintenant mesurées dans les deux directions, c'est-à-dire que dans l'exemple du pied, l'étendue de la flexion plantaire et de la flexion plantaire est déterminée. Les valeurs déterminées sont enregistrées dans l'ordre. Habituellement, la valeur de la flexion est notée en premier, puis la position neutre prend la forme d'un zéro et la dernière est appelée l'amplitude du mouvement pour l'extension. Dans l'exemple du pied, il serait possible d'enregistrer 30 ° - 0 ° - 40 °.

Si la mobilité totale n'est pas donnée par une contracture et que la position neutre n'est pas atteinte, le 0 n'est pas atteint comme la valeur du mouvement échoué au début ou à la fin, selon la valeur de l'extension ou de la flexion du passage à empêché 0. Dans une articulation de la hanche avec une contracture de flexion de 20 ° (correspond à une extension maximale de 20 °), l'inscription pourrait être z. B. sont: 130 ° - 20 ° - 0 °. Puisque l'étirement maximal de 20 ° a empêché le passage à travers le point neutre, le zéro est derrière et non dans les chiffres.

Pour les orthèses, les plages de mouvement sont également notées en utilisant la méthode Neutre 0. Dans une genouillère, l'extension complète et la flexion de la jambe en raison de blessures ligamentaires sont évités, la notation est souvent 60 - 10 - 0. Le genou peut être étiré dans ce réglage jusqu'à 10 ° et plié jusqu'à 60 °.

Voir les synonymes de articulation.
Revoir la définition articulation ... La définition ARTICULATION a été vue 4040 fois. Publié le 22/11/2011. Modifié le .