L'aquariophilie pour des aquariums modernes

Description du genre Aurelia (invertébrés) et ses espèces

Le genre Aurelia (Aurélies) :

vignette AureliaLe genre Aurelia, des invertébrés, contient 1 seule espèce dans le guide des espèces. Le nom vernaculaire français est Aurélies, En anglais, la méduse s'appelle jellyfish, ce qui peut sembler curieux surtout cette association avec un poisson. Si l'aspect classique de la méduse est effectivement gélatineux (jelly), l'aspect piscicole est moins évident. Par ailleurs, on évitera de confondre les méduses avec une physalie dont l'organisme est surtout flottant.

Les Aurélies Aurelia sont des cnidaires métazoaires, des animaux pluricellulaires primitifs à symétrie radiaire (ou axiale) à laquelle se superpose parfois une symétrie bilatérale, constitués essentiellement de deux épithéliums (ectoderme et endoderme) et caractérisés par la présence de cellules urticantes spécialisées: les cnidocystes. Ces derniers signent l'appartenance à l'embranchement des Cnidaires, et une Aurélie reste donc très éloignée du règne intégrant les bactéries.

La cavité digestive (coélentéron) est la seule du corps (le terme de Coélentérés, qui dérive de coélentéron, n'a plus de valeur systématique reconnue) ; elle communique avec l'extérieur par une seule ouverture qui joue le rôle de bouche, d'anus et d'orifice de reproduction.

La présence de deux épithéliums seulement permet de les qualifier de diploblastiques ou didermiques (par opposition aux triploblastiques avec trois feuillets embryonnaires - ectoderme, mésoderme et endoderme - présents chez tous les autres métazoaires). L'ectoderme est constitué de cellules épithéliomusculaires (fibrilles musculaires lisses et contractiles à la base), de cnidocystes, de cellules sensorielles, de cellules neuroépithéliales
(protoneurones, des neurones primitifs) et de cellules de régénération.

Liste des espèces des invertébrés Aurelia (Aurélies) :

miniature Aurelia aurita
;
Méduse bleue;

Commentaires (via Disqus)