L'aquariophilie pour des aquariums modernes

Cryptocoryne keei : Reine de Kee

Cryptocoryne keei : fiche plante aquatique pour plantation, culture, multiplication.

Description de Cryptocoryne keei, Reine de Kee:

Signification du nom d'espèce: keei rend honneur à Henry ONG Kee Chuan. La beauté de ses fleurs, apparaissant comme une reine habillée dans son costume, lui vaut son nom commun de " Reine de Kee ".
Cryptocoryne keei
Cryptocoryne keei

Ecologie: Cryptocoryne keei est originaire des eaux douces et acides de Bornéo, à Bau, près de Sarawak. Dans la nature, la croissance en pied individuel a lieu dans un substrat vaseux, constitué de boue et sable, dans des ruisseaux larges à courant modéré (mais pas faible) mais pouvant ponctuellement être plus fort. Elle supporte de cours ensoleillement intense même si 80% de la journée, Cryptocoryne keei est à l'abri du soleil. Le niveau d'eau des rivières accueillant notre Reine de Kee peut parfois subir de fortes augmentations en saison des pluies/mousson.

Description: La branche et le limbe présentent de petits points rouges. La surface est très rugueuse et le sommet s'apparente à une queue tordue. Les feuilles sont d'un vert très foncé. La partie inférieure du pétiole est blanc, et on peut en déduire qu'apparemment ils sont profondément enfouies dans le sol. Les fleurs femelles avec des stylets assez longs. Comme d'habitude, ils se courberont quelques jours après l'ouverture.

Culture: Culture immergée en eau douce et acide sous éclairage modéré et sur substrat enrichi (sable non lavé avec tourbe et argile). Température optimale allant de 24 à 26 °C mais pouvant varier sans problème de 22 à 28 °C. N'aime pas les perturbations et préfère la culture individuelle (un seul pied!) à la culture grégaire. Espèce très difficile et peu répandue, elle est très sensible aux paramètres de l'eau et fait souvent apparaître la pourriture des cryptocorynes. La culture en émergé donne des résultats plus stables.

Remarques: Il est hautement probable que les ventes des plants de l'espèce Cryptocoryne keei ont eu lieu sous l'appellation de Cryptocoryne bullosa depuis de nombreuses années en Europe. Il est difficile de les distinguer. En 1968, Vladimir Sadilek de Tsjechia a écrit un article sur Cryptocoryne bullosa (Sadilek, 1968). Il mentionne que les nouveaux plants importés ont été trouvés secrétement dans la localité de la famille Ong. Jacobsen précise que Henry Ong de Kuching, le célèbre collectionneur et marchand de Sarawak, dans les années 1960 jusqu'aux années 1980, à trouvé cette plante près de Bau dans l'ouest du Sarawak autour de 1978 (Jacobsen, 1985). Il n'y avait pas d'inflorescence connue de cette espèce, mais personne ne s'en est inquiété. Till on a découvert que le nombre des chromosomes de la plante révèle 2n = 20, contrairement à la valeur de 2n = 34 pour Cryptocoryne bullosa (Arends et al. 1982). Quand Ong recueillit un spathe après cette découverte, il s'est avéré que c'était une nouvelle espèce! L'isotype de Cryptocoryne keei collecté par Henry Ong, se trouve au "Wageningen Herbarium" aux Pays-Bas.

Données scientifiques sur Cryptocoryne keei:

Classification et taxonomie de C. keei:
Classe :Liliopsida
Ordre :Alismatales
Famille :Araceae
Sous-famille :Aroideae
Tribu :Cryptocoryneae
Genre :Cryptocoryne
Espèce :keei
Rang :Espèce
Descripteur :Jacobsen
Année description :1982
Nom scientifique :Cryptocoryne keei
Noms communs :(fr) Reine de Kee
Origine géographique, abondance:
Habitat naturel :Bornéo
Continent d'origine :Indonésie
Abondance :Très rare
Maintenance de C. keei:
Maintenance :très difficile
Positionnement :Devant
Type :Rhizome
Croissance :Modérée
Éclairage :Faible
Volume ou type :Aquarium moyen
Taille :10 à 20 cm
pH de l'eau :5,5 à 6,5
Dureté de l'eau :1 à 7 °GH
Auteur: anemone-clown, dernière modification le , publié le 10/11/2008. 3814 lectures.
Commentaires (via Disqus):