L'aquariophilie pour des aquariums modernes

Rhizophora mangle : Palétuvier rouge

Rhizophora mangle : fiche plante aquatique pour plantation, culture, multiplication.

Description de Rhizophora mangle, Palétuvier rouge:

Ce palétuvier sempervirent Rhizophora mangle, connu comme le palétuvier rouge, a été décrit par Linné le 1er mai 1753! Initialement, l'espèce de ce rhizophore incluait comme aire de distribution géographique, les Caraïbes et les Indes. Ultérieurement, l'espèce de l'océan Pacifique a été désignée distinctement comme Rhizophora samoensis.
Rhizophora mangle
Rhizophora mangle

En définitive, l'espèce Rhizophora mangle est originaire du long de la côte atlantique de la Floride jusqu'au sud du Brésil, et de l'Afrique occidentale, du Sénégal à l'Angola, se limitant ainsi à l'océan Atlantique. Ce palétuvier rouge définit la limite nord des forêts de mangrove, qui a récemment été délimitée pour R. mangle aux coordonnées 29° 42'94" Nord, 81° 14'35" Ouest dans la zone continentale des Etats-Unis. Toutefois, les Bermudes semble tout de même la frontière la plus septentrionale de son aire de répartition.

Le palétuvier rouge est courant dans de nombreuses parties de son aire de répartition mais reste menacé par la transformation des habitats, la pollution, et les ouragans qui ont entraîné des baisses tout au long de la région des Caraïbes. Bien que co-cultivé avec d'autres espèces de la mangrove et sous réserve de la plupart des mêmes menaces naturelles et anthropiques, ce palétuvier reste l'espèce dominante au sein de sa zone d'occurrence. Toutefois, étant donné que les habitats de mangroves sont en déclin au niveau mondial, et il y a eu une baisse estimée à 17% dans les zones de mangroves au sein de son aire depuis 1980, il est important de surveiller le statut futur de cette espèce de mangrove.

Mangrove avec des palétuviers rouges Rhizophora mangle

Cette espèce Rhizophora mangle de mangrove pousse généralement dans les régions intertidales abritées de côtes tropicales et subtropicales. C'est ce palétuvier rouge qui domine généralement la zone proximale de l'eau libre. Il pousse comme un arbuste jusqu'à atteindre les dimensions d'un petit arbre de 1 à 8 m dans les Caraïbes et atteint la maturité pour la reproduction sexuée à moins de 1 m de haut. Cette espèce se trouve généralement dans une salinité de 1020 à 1035, c'est à dire dans un milieu fortement saumâtre à franchement salé. Cependant, il peut se produire dans les systèmes estuariens saumâtres ainsi que dans des conditions hypersalines (1050 +), où la forme de croissance est généralement naine (1-2 m).

Fruit en forme de gousse du palétuvier rouge Rhizophora mangle avec 3 propagules

La floraison de R. mangle a lieu chaque année à la mi-hiver et au printemps dans la région des Caraïbes. La taille de chaque propagule, le fruit en forme de gousse, peut être variable, mais est plus long dans les zones de fortes précipitations. La production de propagules vivipares est abondante et maintenue sur l'arbre parent pendant 3-6 mois. Une fois tombé, les propagules peuvent subsister pendant des périodes prolongées à flot, dérivant, avant l'enracinement. Une croissance réussie exige un espace ouvert pour parvenir à maturité.

Exemple de Rhizophora mangle en culture

La culture du palétuvier rouge demande de l'espèce et de planter les propagules dans un substrat adéquat.

Bouture de Rhizophora mangle pour aquarium

Une fois que la propagule a donné sa première feuille, le bouture obtenue de R. mangle peut être transférée dans un milieu adéquat en aquarium.

En milieu naturel, au titre de note aquariologique, le palétuvier rouge (en association avec les herbiers de phanérogame) fournit un refuge critique pour les poisson perroquet emblématique des Caraïbes, Scarus guacamaia, une espèce inscrite comme vulnérable sur la Liste Rouge.

Cette espèce est également associée à la stabilisation de plages de sable pour l'habitat de nidification des tortues de mer, parmi les innombrables autres fonctions dans l'habitat et l'écosystème ainsi formé par l'entrelacs des racines branchues.

Données scientifiques sur Rhizophora mangle:

Classification et taxonomie de R. mangle:
Classe:Magnoliopsida
Ordre:Malpighiales
Famille:Rhizophoraceae
Genre:Rhizophora
Espèce:mangle
Rang:Espèce
Descripteur:Linné
Année description:1753
Nom scientifique:Rhizophora mangle
Noms communs:(fr) Palétuvier rouge
(en) Red Mangrove
Statut de R. mangle:
Statut de conservation:Préoccupation mineure (LC)
IUCN n°:178851
Origine géographique, abondance:
Habitat naturel:Côtes océan Atlantique tropical
Continent d'origine:Cosmopolite
Abondance:Rare
Maintenance de R. mangle:
Maintenance:très difficile
Positionnement:Indifférent
Type:Bulbe
Croissance:Lente
Éclairage:Très intense
Volume ou type:Aquaterrarium
Taille:> 1 m
pH de l'eau:7,5 à 8,5
Dureté de l'eau:25 à °GH
Auteur: wistiti57. La fiche Rhizophora mangle a été vue 16184 fois. Publié le 17/07/2012. Modifié le .