L'aquariophilie pour des aquariums modernes

Camallanus cotti : Ver rouge du Guppy

Camallanus cotti : fiche pour maintenance et élevage en aquarium.

Description de Camallanus cotti, Ver rouge du Guppy:

Le nématode Camallanus cotti, connu comme le "ver rouge du guppy", de la super-famille Camallanoidea est un parasite intestinal des poissons, originaire du Japon mais devenu cosmopolite. Camallanus cotti peut infester tout poisson d'aquarium, et pas seulement le Guppy!
Camallanus cotti
Camallanus cotti

Le ver rond Camallanus cotti se reconnaît lorsqu'il sort de l'anus d'un poisson infesté: il peut s'agir du guppy, mais ce parasite est susceptible d'infester n'importe quel poisson: poisson combattant, scalaire, discus, colisa, molly, platy, ... La parasitose se constate rarement en eau froide avec le poisson rouge par exemple.

La première apparition s'identifie lorsqu'un filament rouge en forme de pointe rigide sort de l'anus du poisson pour finir par une infection notable de l'anus, qui est alors gonflé, laissant apparaître plusieurs vers: tout le système digestif est atteint, la situation est alors irrémédiable.

En 2006, une expérience, réalisée par des vétérinaires et scientifiques brésiliens, étudie la pathologie et la morphologie du nématode chez les poissons d'ornement en aquarium. Ainsi, la pathologie induite par le nématode Camallanus cotti dans l'aquarium des poissons Betta splendens et Poecilia reticulata consistait en des lésions macroscopiques et microscopiques, les plus anciennes lésions étant caractérisées par un gonflement abdominal avec des parasites rougeâtres qui dépassent de l'anus chez les deux hôtes, puis par une hémorragie, la congestion, l'oedème, quelques éléments glandulaires, et de vastes zones d'érosion de la muqueuse du rectum, d'un épaississement notable de la paroi et l'absence d'infiltrat inflammatoire. Les lésions étaient associées à la présence de plusieurs vers fixés à la paroi ou libre dans le système rectal. Cette étude constitue la deuxième référence du parasite au Brésil et le premier rapport d'observations pathologiques liés à cette espèce de nématode qui est aussi brièvement décrit de nouveau et illustré pour la première fois sur la base d'échantillons brésiliens.

Les résultats de cette étude ont montré que trois des cinq guppys et les deux poissons combattants examinés étaient positifs pour les nématodes avec divers signes cliniques: les poissons étaient apathiques et, chez les guppys mâles, une diminution de la libido a été observée. Deux guppys et deux femelles de poissons combattants ont présenté un gonflement abdominal avec des parasites rougeâtres en saillie de l'anus, les femelles de poissons betta ont également montré des symptômes de l'anorexie. Des lésions microscopiques étaient similaires chez les deux espèces de poissons dans la portion distale de l'intestin grêle (le rectum).

C. cotti a été décrit par Fujita (1927) sur la base de nématodes récupérés à partir de quatre espèces de poissons d'eau douce capturés dans les lacs Biwa (trois espèces) et Tazawa (une espèce) au Japon. Depuis, C. cotti a été observé dans le monde entier.

Traitement contre le nématode:


La base des soins pour traiter les poissons infestés par un ver rond, nématode ou helminthe, est un anthelminthique, soit un vermifuge, soit un vermicide. Certains vermifuges se comportent comme des vermicides si le traitement dure suffisamment longtemps par rapport au cycle de vie reproductif du nématode.

Le traitement le plus facile en aquarium est basé sur le lévamisole car on trouve les produits à base de lévamisole très facilement, en magasin d'aquariophilie ou en pharmacie, humaine ou vétérinaire. Idéalement, c'est un traitement à base d'albendazole (ou tout benzimidazole) qui sera le plus radical, les produits à base de praziquantel, initialement prévus pour lutter contre les Trématodes, sont tout aussi redoutables lorsqu'il sont bien dosés.

Finalement, la plupart des vermifuges destinés aux animaux (terrestres, aériens, aquatiques) pour une vermifugation liquide pourront convenir.

La plupart des invertébrés seront incommodés, voir tués, par un anthelminthique: si des crevettes sont présentes dans l'aquarium, il sera souhaitable de s'en séparer préalablement à tout traitement, même si (théoriquement...) les crevettes supportent ces traitements à base de lévamisole par exemple. Certains escargots tolèrent le traitement (dépendant de sa nature et du produit actif), d'autres non: les gros spécimens seront évacués avant le traitement.

Après le traitement, qui dure généralement de 3 à 5 jours, l'élimination du produit dans l'eau se fera par des changements d'eau massifs, répétés tous les jours régulièrement sur une semaine, puis une filtration sur charbon actif renouvelé tous les deux jours persistera encore une semaine supplémentaire.

Fiche de maintenance et élevage de Camallanus cotti:

Comment maintenir, associer, nourrir, reproduire et élever Camallanus cotti (Ver rouge du Guppy)? Quels paramètres choisir?

Protocole d'élevage et reproduction Camallanus cotti:

Comment reproduire C. cotti? Où et quand peut-on le reproduire et l'élever?La reproduction sexuée du ver rouge du guppy est ovovivipare, avec des œufs et des larves in utero.

Données scientifiques sur Camallanus cotti:

Classification et taxonomie de C. cotti:
Classe :Secernentea
Ordre :Camallanida
Famille :Camallanidae
Genre :Camallanus
Espèce :cotti
Rang :Espèce
Descripteur :Fujita
Année description :1927
Nom scientifique :Camallanus cotti
Protonyme :Camallanus cotti
Noms communs :(fr) Ver rouge du Guppy
Origine géographique, abondance:
Habitat naturel :Cosmopolite
Continent d'origine :
Abondance :Rare
Maintenance de C. cotti:
Maintenance :compliqué
Volume ou type :Nano-aquarium
Taille :1 cm
Auteur: wistiti57, dernière modification le , publié le 28/05/2013. 18352 lectures.
Commentaires (via Disqus):