L'aquariophilie pour des aquariums modernes

Définition de chanvre

Que signifie chanvre ?

Définition chanvre:

chanvre est le nom populaire de la plante Cannabis sativa de la famille des Cannabinées. Le chanvre est originaire de l'Asie; il est cultivé de temps immémorial dans l'ancien monde pour l'usage si important qu'on fait des fibres de son écorce, qui nous fournit le fil dont on fabrique la toile, et par suite le papier. Le fruit du chanvre, le chènevis, renferme une huile siccative d'une saveur désagréable, mais douée de propriétés sédatives.

C'est une plante annuelle, dressée, rude de contact à cause de ses poils raides, le Chanvre de l'espèce Cannabis sativa atteint 1,50 m de hauteur. Ses feuilles sont profondément palmatiséquées, et paraissent composées, digitées. C'est une plante dioïque dont les fleurs sont aussi rudimentaires que celles de l'Ortie. Les fleurs femelles peuvent engendrer des akènes riches en huile commercialisés sous l'appellation de chènevis.

C'est avec les feuilles du Chanvre que les Orientaux préparent la substance (analogue à l'opium) connue sous le nom de haschich.

chanvre vert

Le chanvre à la particularité d'avoir une phytoglobuline appelée l'édastine.

Certaines variétés de chanvre furent cultivées pour la qualité de leur filasse (et les cordages de chanvre connurent leur période de gloire). D'autres chanvres retinrent l'attention pour leur huile. L'odeur forte, résineuse, des sommités fleuries de la variété indica (encore appelée kif) leur donne l’appellation populaire de haschich. Les résines distillées dans la pipe du fumeur ont des propriétés excitantes, engendrant une forme d'ivresse suivie d'un lourd sommeil et d'un réveil pénible. Le fumeur de chanvre, de haschich, devient hébété. L'utilisation de cette drogue constitue une redoutable toxicomanie.

Avec le lin, on fabrique des toiles de chanvre ou de lin, dont on évoque surtout les toiles de brin de chanvre du Dauphiné (France). Chez les anciens, la fibre du chanvre servait à confectionner des objets grossiers, tels que des câbles, des cordages ; mais il n'est pas prouvé qu'ils en fabriquaient de la toile. Ce ne fut, dit-on, que du temps de Catherine de Médicis que l'on arriva à faire, avec le chanvre, une toile assez fine.

Revenons aux qualités botaniques de cette plante terrestre à tige.

La tige de ce genre est droite et légère comme une petite canne. La langue française a tiré de ce nom les mots canevas, chènevis et chanvre. Il est bon de remarquer, toutefois que les Arabes, qui connaissaient cette plante de temps lointains, l'appellent ganeb. Le Cannabis cultivé (Cannabis sativa) est l'unique espèce de ce genre. On le reconnaît à sa tige droite, simple, ou un peu rameuse vers le haut et couverte de poils roides, à ses feuilles pétiolées, digitées, à 5-7 folioles terminées en pointe et largement dentées, d'un vert plus pale en dessus qu'en dessous. Le chanvre est originaire de l'Inde orientale. Suivant les différents climats où il croît, il affecte certaines formes et acquiert des propriétés spéciales qui ont prermis de laisser croire à l'existence de plusieurs espèces. En réalité, ces différences ne peuvent constituer que des variétés dont on distingue les suivantes: le Chanvre de Chine (Cannabis gigantea), qui acquiert une très grande taille et donne une libre, très belle, longue, résistante et soyeuse tige, tandis que ses graines sont plus petites que dans l'holotype ; le Chanvre de Piémont, qui s'élève aussi beaucoup plus que le Chanvre commun, produit une matière textile plus grossière.

Pour obtenir la matière textile propre à être travaillée, on fait subir au chanvre une suite de préparations telles que le rouissage, le broyage ou le taillage, puis le peignage. Les pieds mâles, improprement appelés pieds femelles par les cultivateurs parce qu'ils sont en général moins vigoureux, donnent 26% de chanvre teillé, tandis que les pieds femelles, appelés par conséquent pieds mâles, n'en donnent que de 16 à 22% et de qualité inférieure. La matière textile du chanvre est plus grossière, mais plus tenace que celle du lin, elle se distingue en outre de cette dernière, en ce qu'elle est jaunâtre. Le chanvre qui croît dans nos climats est, comme celui des pays chauds, quoiqu'à un degré moins fort, une plante malsaine.

C'est surtout la préparation du rouissage qui devient funeste à ceux qui s'y livrent à cause de l'exhalaison infecte qu'elle produit ; ce danger est du reste moindre lorsqu'il a lieu dans une eau courante, mais alors il devient funeste pour le poisson qu'il tue infailliblement. Aussi les autorités l'ont interdit dans l'intérêt de la conservation du poisson. La graine est aussi un important produit du chanvre; connue sous le nom de chènevis, qui sert a la nourriture des volatiles et dont on extrait une huile grasse employée dans les régions du nord pour la préparation des aliments. Quand on a rendu cette huile siccative, elle peut être employée dans la peinture à la place de l'huile de lin. Enfin, l'huile de chènevis forme en médecine la base d'émulsions adoucissantes.

La culture du chanvre demande un terrain riche en humus, ni trop sec, ni trop humide. Il doit être fumé tous les ans, et labouré trois fois dans l'année. Les semis se feront à la volée vers le mois d'avril. Vers le mois d'août, on arrache brin à brin, le mâle jaunit le premier. Vers la fin de septembre, on arrache la femelle, on récolte la graine le plus souvent en battant le chanvre dans un tonneau défoncé d'un bout; et lorsqu'il assez sec, on le porte au fouloir, où il reste de douze à quinze jours (voir rouissage).

On a encore donné le nom de chanvre à des plantes appartenant à des familles différentes tel que le Chanvre d'Amérique Agave mexicana ou le Chanvre du Canada Apacynum cannobinum.

Endlicher parle en ces termes des produits du Chanvre et du Houblon: Substantia amara in Humuli floribus... qui se traduit littéralement par "Les fleurs du Houblon sont couvertes de granules farineux" de saveur amère et de nature résineuse (petits organes glanduleux d'une forme régulière intéressants à examiner au microscope). C'est cette substance qui communique à la bière ses propriétés légèrement narcotiques. La bière plaît surtout aux populations d'un naturel placide et circonspect, habitants flegmatiques des climats froids où le soleil trop pâle refuse de faire mûrir le raisin. Au contraire, un soleil ardent surexcite le penchant des Asiatiques à se saturer de délices immodérées. Ils retirent du Chanvre une substance narcotique, dont les propriétés agissent sur le cerveau avec plus d'intensité que l'opium: le haschich stimule les tempéraments épuisés, il chasse la tristesse des convoitises inassouvies, mais le sentiment de gaieté qu'il provoque est une sensation d'hébétude car il endort et jette le dormeur dans l'extase des rêves les plus extravagants de volupté.

Voir les synonymes de chanvre.
Revoir la définition chanvre ... La définition CHANVRE a été vue 8794 fois. Publié le 04/03/2011. Modifié le .
Commentaires (via Disqus):