L'aquariophilie pour des aquariums modernes

Définition de eutrophisation

Que signifie eutrophisation ?

Définition eutrophisation:

Une eutrophisation consiste en une accumulation de matières carbonées, azotées et/ou phosphatées dans une eau stagnante, entraînant d'abord une prolifération végétale puis aboutissant finalement, après la mort et la dégradation des végétaux, à la désoxygénation du milieu.

Les étapes d'une eutrophisation et dystrophisation:
Les étapes d'une eutrophisation: état oligotrophe, mésotrophe, mésoeutrophe, eutrophe et dystrophe
L'eutrophisation d'un milieu aquatique fermé passe par diverses étapes: oligotrophe, mésotrophe, mésoeutrophe et eutrophe. Si le phénomène se poursuit, le milieu perd son état aquatique pour devenir terrestre: il subit une dystrophisation.


L'eutrophisation, ou hypertrophisation, des eaux est une surfertilisation artificielle des eaux résultant de pollutions agricoles et urbaines. Il en résulte une prolifération des algues avec diminution de la teneur en oxygène dissoute dans les couches profondes par suite de la décomposition des matières organiques mortes ainsi produites, et une sédimentation accrue. L'eutrophisation provoque donc un vieillissement accéléré des eaux superficielles continentales.

Voir aussi: lac. On dit que le milieu est eutrophe, comme un lac eutrophe. Le processus inverse de l'eutrophisation est la déseutrophisation.

Autrement dit, l'eutrophisation est enrichissement excessif d'un milieu aquatique donnant lieu à une production de matière organique trop abondante pour être entièrement éliminée par les processus d'auto-épuration. Cet enrichissement entraîne une prolifération de la végétation aquatique et la diminution de la teneur en oxygène de ce milieu.

Finalement, c'est une accumulation de matière organique entraînant un appauvrissement en oxygène. Ce phénomène résulte d'un enrichissement excessif de l'eau en sels minéraux ce qui a pour conséquence d'accélérer la multiplication de certains organismes comme les algues unicellulaires.

Le mot eutrophisation vient du grec, ce qui signifie "bien nourri". Il n'est donc pas synonyme ou équivalent à la pollution. Cela dénote simplement le processus naturel ou artificiel d'ajout de nutriments dans les plans d'eau et les effets résultant de cette addition. L'eutrophisation fait donc partie du processus de vieillissement naturel des lacs qui se produirait indépendamment des activités humaines, la différence étant la durée: des milliers d'années par voie naturelle, quelques dizaines d'années par l'Homme.

Le développement de la biomasse dans un écosystème est limité, la plupart du temps, par la rareté de certains éléments chimiques, tels que l'azote dans les milieux continentaux et le phosphore chez les marins, que les producteurs primaires doivent développer et que nous appelons donc des facteurs limitants. La pollution ponctuelle de l'eau, par les effluents urbains, ou diffus, par la pollution agricole ou atmosphérique, peut fournir des quantités importantes de ces éléments limitants. Le résultat est une augmentation de la production primaire (photosynthèse) avec des conséquences importantes sur la composition, la structure et la dynamique de l'écosystème.

L'eutrophisation produit généralement une augmentation de la biomasse et un appauvrissement de la diversité.

Dans les écosystèmes terrestres, les plantes qui viennent à dominer sont des espèces herbacées pionnières écologiquement, souvent cosmopolites, avec un taux de reproduction élevé, incapables de concurrencer dans des environnements oligotrophes (pauvres en nutriments) ou mésotrophes. Dans les écosystèmes aquatiques, avec l'eutrophisation, les algues unicellulaires commencent à proliférer, généralement des algues vertes. Dans les océans, l'eutrophisation locale, parfois due à des causes naturelles, peut provoquer une marée rouge ou une marée blanche: l'explosion démographique d'une seule espèce d'algues, qui dans de nombreux cas provoque l'intoxication de la grande faune.

L'explosion d'algues qui accompagne la première phase d'eutrophisation provoque un trouble qui empêche la lumière de pénétrer au fond de l'écosystème. En conséquence, la photosynthèse, produisant de l'oxygène libre, est impossible au fond, tout en augmentant l'activité métabolique consommatrice d'oxygène (respiration aérobie) des décomposeurs, qui commencent à recevoir de la matière organique excédentaire produite près de la surface. De cette façon, l'oxygène est rapidement épuisé par l'activité aérobie et l'environnement devient rapidement anoxique. L'altération radicale de l'environnement que ces changements impliquent rend l'existence de la plupart des espèces qui formaient auparavant l'écosystème non viable.

Voir les synonymes de eutrophisation.
Revoir la définition eutrophisation ... La définition EUTROPHISATION a été vue 28549 fois. Publié le 14/09/2007. Modifié le .