L'aquariophilie pour des aquariums modernes

Définition analgésique et usage officinal

Que signifie analgésique ?

Définition simple: Un analgésique est un médicament pour calmer ou éliminer la douleur, que ce soit de la tête, du muscle, de l'arthrite, etc. Il existe différents types d'analgésiques et chacun a ses avantages et ses risques. Certains sont bien connus: aspirine, paracétamol, ibuprofène, cannabis, codéine, morphine...

Définition analgésique:

Bien que le terme analgésique puisse être utilisé pour n'importe quelle substance, n'importe quel moyen qui réduit la douleur, il se réfère généralement à un ensemble de médicaments antidouleurs, de différentes familles chimiques qui calment ou éliminent la douleur par différents mécanismes.

La douleur est un signal envoyé au cerveau pour lui faire savoir qu'il y a quelque chose d'anormal. Il y a plusieurs raisons à la douleur. Elle peut être provoquée par une inflammation au niveau d'une blessure, par une enflure, des crampes et même une sensation de brûlure. Un analgésique a pour fonction de diminuer la douleur, tout comme un antalgique un sédatif ou certains psychotropes.

Les graines du fruit du pavot à opium sont analgésiques:
Papaver somniferum est une plante analgésique
Comme plante analgésique avec alcaloïdes, le pavot somnifère Papaver somniferum (pavot à opium) produit des graines dans son fruit qui endorment, produisant un effet sédatif, de nature psychotrope. Cette plante ornementale est également une plante comestible (plante culinaire) en plus d'être une plante médicinale.


classification des analgésiques:

Il existe plusieurs types d'analgésiques:Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS): ils forment un groupe hétérogène de médicaments, dont le représentant le plus connu est l'aspirine. Ils agissent principalement en inhibant les enzymes appelées cyclo-oxygénases, qui sont cruciales dans la production de prostaglandines, médiateurs de la douleur. Ils correspondent à la première étape analgésique de l'OMS, associée au paracétamol (AINS dépourvu d'effets anti-inflammatoires). En plus des propriétés analgésiques, les AINS sont antipyrétiques, anti-inflammatoires et certains antiagrégants plaquettaires. Ils ont l'inconvénient qu'une dose de tolérance ou de plafond thérapeutique ne peut être surmontée en raison des effets indésirables graves tels que l'hémorragie.les opiacés mineurs: ils forment un groupe de substances, la plupart synthétiques, comme le tramadol, qui imitent l'action des opioïdes avec moins de pouvoir analgésique. Ils correspondent à la deuxième étape analgésique de l'OMS.Les opioïdes majeurs: il s'agit d'un groupe de médicaments, certains naturels (opiacés) tels que la morphine et d'autres artificiels (opioïdes) tels que le fentanyl, qui agissent sur les récepteurs opioïdes des neurones du système nerveux, imitant le pouvoir analgésique des opioïdes endogènes. Ils sont les médicaments analgésiques les plus puissants connus et correspondent à la troisième étape analgésique de l'OMS. Ils peuvent être associés et potentialiser leur action avec les AINS, mais il n'est pas biologiquement correct de les associer à des opiacés mineurs. Les opioïdes majeurs n'ont pas de plafond thérapeutique, de sorte que la dose peut être augmentée en fonction de la douleur et de la tolérance du patient. Ils ont l'inconvénient d'être des substances narcotiques et de déprimer le système nerveux central dans les premières doses.Le ziconotide: il est un médicament qui n'est ni un opioïde, ni un AINS, ni un anesthésique local. Il est utilisé dans le traitement de la douleur chronique.Les médicaments adjuvants: bien qu'ils ne soient pas analgésiques lorsqu'ils sont administrés isolément, ils potentialisent l'action de tout analgésique en association. Parmi les médicaments adjuvants analgésiques, on trouve:les corticostéroïdes;les antidépresseurs, en particulier les antidépresseurs tricycliques.les anti-convulsifs, en particulier dans la douleur neuropathique.
Bien qu'ils ne puissent pas être inclus dans le groupe des analgésiques, les placebos, c'est-à-dire l'effet placebo ou le soulagement de la douleur en l'absence de traitement biologiquement actif, est capable d'activer les zones cérébrales dédiées au soulagement de la douleur dans la façon dont le cerveau répond à la douleur, visible dans la résonance magnétique fonctionnelle, pour laquelle il est démontré que la confiance que le patient place dans un traitement améliore les résultats de celui-ci. Malgré tout, aucune phase du traitement de la douleur n'arrive par l'utilisation du placebo, car ce n'est pas éthique.


Plantes analgésiques:

Certaines plantes médicinales ont la propriété de calmer la douleur, elles sont nommées plantes analgésiques. Dans la liste des plantes médicinales analgésiques, on trouve: l'abuta, l'aconit napel, l'aloès, la camomille, le cannabis, le houblon, la lavande, le lilas, la monarde, l'origan

Les huiles essentielles peuvent aussi agir par leur propriété analgésique.

Voir les synonymes de analgésique.
Revoir la définition analgésique ... La définition ANALGESIQUE a été vue 2517 fois. Publié le 26/05/2010. Modifié le .
Commentaires (via Disqus):