L'aquariophilie pour des aquariums modernes

Définition de Jikin

Que signifie Jikin ?

Définition Jikin:

Le poisson rouge-papillon est la race Jikin, un poisson japonais également appelée queue de papillon, ou queue de paon, et parfois Jinkin en chinois, il descend du poisson rouge japonais Wakin. Voir aussi le poisson japonais Panda, autre race assez proche mais en noir et blanc et le blackmoor. Dans le même groupe, on trouve aussi le PearlScale.

Un poisson rouge Jikin, forme queue de papillon, de couleur orange:
Un Jikin, race de poisson rouge queue de papillon orangé
Ce spécimen de poisson rouge-papillon Jikin est plutôt orange, une couleur très recherchée par les amateurs en aquarium.

Le Jikin queue de paon doit avoir une caudale double, un corps blanc et le profil idéal du Jikin est assez semblable à un poisson rouge commun, mais avec un corps légèrement plus court. La surface du contour dorsal est également plus étroit.

Groupe de poissons rouges papillons Jikins, couleur carmin:
Groupe de 11 poissons rouges papillons, les Jikins
Ce groupe de 11 poissons rouges papillons montre la race Jikin, avec des poissons à fond blanc et d'un rouge intense proche de l'écarlate carmin.

Aussi connu comme le "queue de paon" ou le "queue de papillon", le Jikin est un poisson rouge à voir et observer par le dessus, car d'origine japonaise, et issu du poisson japonais Wakin, le Jikin est destiné à des étangs: la visualisation se fait donc par le dessus et non sur le côté.

L'histoire et l'aquariologie du poisson-rouge papillon:
La race poisson-rouge papillon Jikin a été sélectionnée directement du stock Wakin. Contrairement au Wakin et Ryukin, il est très exigeant pour les normes pour les modèles de couleur Jikin: ils sont rares et chers (le prix de ce poisson rouge japonais va de 300¤ pour un juvénile non sexé à 1500¤ pour un mâle ou une femelle de bonne descendance, mais des sommets de tarifs peuvent dépasser les 10000¤! Comme le motif de couleur idéal est si difficile à atteindre, les éleveurs "trichent" souvent en enlevant, à la main, des écailles rouges (les plus chers) qui ne correspondent pas au motif voulu. Au Japon, ce n'est pas considéré comme une "tricherie", car tout ce qui compte c'est ce que le produit final ressemble à ce qu'il doit être, comme un chien ou un chat de concours qui est toiletté, peigné, etc. Il est un peu comme une version de poissons venant de la chirurgie esthétique. Les écailles enlevées ne repousseront pas, de sorte que le nouveau motif sera permanent!

Mais parce que le processus est tellement long et fastidieux (seulement quelques écailles peuvent être retirées à un moment, puis le poisson doit récupérer), les poissons qui s'écartent par trop de la configuration souhaitée sont rejetés (ou vendus en Europe...).

Le Jikin, comme le Wakin à partir de laquelle il est dérivé, est assez robuste et ne nécessite pas de soins particuliers. Il peut survivre dans n'importe quel environnement comme le poisson rouge commun, mais il faut de l'espace (150 litres minimum pour un seul spécimen) car il atteint facilement 20 cm. Sa place sera principalement le bassin de jardin.

Les Jikins sont donc surtout de poissons d'étang, de bassin de jardin spacieux, comme les carpes koïs, mais peuvent être placés dans des aquariums volumineux, contrairement à la koï qui tolère très mal une maintenance en aquarium d'eau froide.

Les caractères spécifiques du "Queue de Papillon":
Les caractéristiques idéales pour les poissons rouges papillons Jikins concernent la queue complètement fendue et évasée vers les côtés du pédoncule caudal, comme une queue de papillon, sauf que les lobes supérieur et inférieur ont la même taille (!!!). En outre, cette nageoire est si profondément fourchue que les lobes sont complètement séparés, ce qui lui donne l'apparence d'un trèfle à quatre feuilles, vu de l'arrière. La caudale devrait être presque verticale, ce qui explique pourquoi il est souvent appelé "queue de paon".

Toutes les nageoires doivent être divisées à l'exception de la dorsale. Appelé "12 rouges", le motif de couleur Jikin est très précis avec 12 emplacements rouges. Le vrai Jikin devrait être complètement blanc, avec le rouge uniquement sur ses nageoires caudales (on peut considérer qu'il y en a 2 vue la division de celle-ci), la nageoire dorsale, les nageoires pectorales, les nageoires anales, et les lèvres (le rouge est acceptable sur les opercules aussi). Idéalement, le rouge doit saturer complètement les nageoires caudale et anale / pectorale / pelvienne, mais peu de poissons correspondront à cette norme. Donc une coloration partielle de ces zones est souvent acceptable. Le morphes orangées sont moins chères et ne correspondent pas au standard de concours.

Peu de petits dans cette race naissent à la hauteur des normes rigoureuses. Seulement environ 1/4 de la progéniture aura la marque de trèfle pour la queue. Et sur ceux-ci, seule une fraction aura la coloration nécessaire aux bons endroits.

La forme "12 rouges" est pratiquement inconnue dans une lignée naturelle, sans intervention de la main de l'homme, de sorte que le poisson qui est le plus proche de l'idéal du standard est séparé du lot, et est soumis à une procédure progressive consistant à arracher manuellement les écailles rouges errantes jusqu'à ce qu'ils soient conformes au motif "12 rouges". Cela met beaucoup de stress sur les poissons, et c'est un processus lent, de sorte que seuls les Jikins qui se rapprochent le plus de la norme sont choisis. Cela explique aussi le prix majoré des adultes sélectionnés par rapport à des juvéniles prometteurs mais pas encore travaillés.

Pour cette raison, les Jikins sont coûteux et rares, même au Japon.

À noter qu'il existe une variante chinoise connu du poisson rouge Jikin, appelée Jinkin chinois (il y a un "n" de plus dans le nom). Le Jikin est japonais tandis que le Jinkin est chinois. La base du coloris est rouge (au lieu de blanc quasi-intégral) ou tachetée rouge/blanc. Il est conforme aux mêmes normes que les Jikins réguliers dans les caractéristiques morphologiques de la mesure du corps et des nageoires, mais les exigences de couleur sont faibles.

Il existe encore une autre variante de la norme Jikin appelé le Edojinkin qui est identique au Jinkin chinois, si ce n'est que ce poisson rouge papillon a des écailles nacrées.

Revoir la définition Jikin ... La définition JIKIN a été vue 14915 fois. Publié le 25/12/2012. Modifié le .
Commentaires (via Disqus):