L'aquariophilie pour des aquariums modernes

Définition de irrigation

Que signifie irrigation ?

Définition irrigation:

Une irrigation consiste en un apport artificiel d'eau douce sur des terres à des fins agricoles, c'est donc une forme de précipitation artificielle, souvent automatisée avec une irrigation par aspersion mais aussi manuelle. L'irrigation est utilisée pour favoriser la croissance des cultures agricoles, l'entretien des paysages, et la re-végétalisation des sols perturbés dans les zones arides et pendant les périodes de pluies insuffisantes. Le terrain irrigué devient plus fertile.

Un système automatisé d'irrigation dans une culture:
Une irrigation automatisée pour arrosage
L'irrigation est le procédé dans lequel l'eau douce est fournie aux plantes à intervalles réguliers pour leur culture. Que ce soit une irrigation de surface, une irrigation localisée, une irrigation souterraine, ou par un système de goutte à goutte, tous ces système contribuent à apporter de l'eau aux plantes. L'irrigation s'accompagne parfois d'un apport de nutriments mélangés à l'eau.

L'irrigation est encore exploitée en production agricole dans la protection des plantes contre le gel, la suppression des mauvaises herbes dans les champs de céréales, la prévention de l'érosion du sol par consolidation. En revanche, l'agriculture qui repose uniquement sur ​​les précipitations directes est appelé agriculture pluviale.

L'irrigation est souvent étudiée en même temps que le drainage, lequel consiste en l'élimination naturelle ou artificielle de l'eau de surface et de l'eau du sous-sol à partir d'une zone donnée.

L'irrigation traditionnelle est construite sur un système de canaux à travers lesquels l'eau est distribuée en ruisselets dans des zones agricoles. Dans ses extrémités, les ruisselets atteignent des puits qui sont une porte pour la sortie du surplus d'eau. Cette ancienne méthode tombe en désuétude dans le monde développé et des terres irriguées, encourageant les gouvernements à passer à d'autres systèmes.

Actuellement, l'irrigation a surtout lieu par aspersion, ou au goutte à goutte, traitée avec des systèmes informatisés qui régulent la quantité, l'humidité et la fertilisation des sols. Le système goutte à goutte est très approprié pour les endroits où il y a un manque d'eau. Pour mettre en oeuvre un système d'irrigation efficace, les relations eau-plante et eau-sol doivent être soigneusement examinées, y compris par des moyens faisant appel à la biophysique moléculaire.

L'irrigation d'une terre cultivée:
Une irrigation d'un terrain de culture
L'irrigation d'un terrain agricole pour se faire au travers de l'écoulement d'eau dans des chenaux aménagés pour obtenir une terre irriguée.

L'eau d'irrigation est obtenue à partir de: rivières, lacs ou des flux continus de l'eau continentale naturelle, des puits (qui obtiennent l'eau des aquifères souterrains), des stations de traitement des eaux usées, et les processus de dessalement d'eau de mer et à une moindre mesure comme des lacs salés, qui ont le risque de saliniser les terres irriguées. Ce système est distribué par les fossés d'irrigation ou des tuyaux sous pression. Elle peut également être obtenue à partir de réservoirs ou bassins qui recueillent les cours d'eau issus des précipitations naturelles (surtout les oueds) et les transferts d'eau d'autres bassins.

L'irrigation a été un élément central de l'agriculture depuis plus de 5000 ans.

Ce qui est irragrique caractérise un substrat sur lequel ont eu lieu des irrigations répétées avec des eaux chargées en sédiments.

Voir les synonymes de irrigation.
Revoir la définition irrigation ... La définition IRRIGATION a été vue 3296 fois. Publié le 23/11/2012. Modifié le .
Commentaires (via Disqus):