L'aquariophilie pour des aquariums modernes

Le grand requin blanc de Méditerranée : explications

Qu'est-ce que le grand requin blanc de Méditerranée ?

Définition grand requin blanc de Méditerranée:

Le grand requin blanc de Méditerranée est une variété géographique de la Belle Bleue de l'espèce Carcharodon carcharias existante dans le bassin méditerranéen. La variété est devenue très rare.

Le requin blanc de Méditerranée:
Véritable grand requin blanc de Méditerranée avec le dos brun
Le véritable grand requin blanc de Méditerranée a le dos brun et non le dos noir comme ses congénères de l'Indo-Pacifique, c'est la principale différence morphologique, la spécificité d'identification de cette variété du grand requin blanc en mer Méditerranée.


Autre vue du grand requin blanc de Méditerranée:
Spécimen adulte de grand requin blanc typique de cette mer
Un requin comme le grand requin blanc de la mer Méditerranée est connu dans cette enclave marine limitée par le détroit de Gibraltar vers l'Ouest et par la Mer Rouge au Sud-Est, quoique les échanges via le canal du Suez peuvent en faire une espèce lessepsienne (par migration lessepsienne) via le transfert lessepsien.

Ainsi, les grands requins blancs vivent dans presque toutes les eaux côtières et hauturières avec une température de l'eau (à quelques mètres de profondeur, l'eau de surface peut être plus chaude) entre 12 et 24 °C, avec des concentrations plus élevées aux États-Unis en océan Atlantique Nord-Est et la Californie, en Afrique du Sud à la pointe de l'océan Indien, au Japon en océan Pacifique, dans l'Océanie, au Chili, et dans la mer Méditerranée.

Les requins blancs de Méditerranée ont des caractères distinctifs des grand blancs australiens ou américains, en particulier avec la couleur du dos, car le requin méditerranéen a la partie dorsale plus foncée, voir marron, et chez les requins blancs australiens, le dos est grisâtre et en Afrique du Sud, ils sont franchement très clairs. Le grand requin blanc américain est assez proche de l'australien, mais avec un aspect un peu bleuté.

Bien que le grand requin blanc a tué des humains, il ne les cible généralement pas spécifiquement: par exemple, en mer Méditerranée, il y a eu 31 attaques de requins blancs contre des êtres humains confirmées dans les deux derniers siècles, la plupart étaient non mortelles. Historiquement, 46 cas d'attaques d'êtres humains ont été rapportés, mais il faut immédiatement ajouter que les témoignages relatifs à 15 d'entre elles doivent être considérés comme douteux pour une mauvaise identification de l'espèce responsable. Beaucoup d'incidents semblaient être des "tests de morsures" ou la "morsure d'exploration". Les grands requins blancs font également des tests de morsure sur les bouées, les épaves et autres objets inconnus, et ils pourraient prendre un humain ou un surfeur sans identifier ce qu'il est.

Jusqu'en 2002, 292 observations, correspondant à un total de 343 spécimens, ont été enregistrées. Certaines remontent à 1800 et bon nombre d'entre elles proviennent de la zone comprenant la Sicile, Malte et la Tunisie, où un total de 107 spécimens ont été observés. Suivent la mer Adriatique avec 71 spécimens, la mer Tyrrhénienne pour 52 spécimens et la mer Ligurienne avec 26 individus. Mais on notera que ce sont pour la plupart des données anciennes, franchement sujettes à caution, et si la variété géographique méditerranéenne semblait être assez commune dans la zone nord-orientale au 19e et au début du 20e siècle alors qu'aujourd'hui, au 21e siècle, les observations deviennent très sporadiques.

Par ailleurs, on met en doute le cas médiatisé du record mondial de longueur d'un grand requin blanc avec une grande femelle de 7,14 mètres LT capturée à Malte, à 2 km au sud-est de Filfa Farallon, en 1987. Même si le pêcheur maltais, Alfred Cutarar, a mesuré ce grand blanc méditerranéen avec une rigueur scientifique, l'animal étant posé à terre et non suspendu -étiré- au bout d'une corde, ce monstre à grande dents pesait 3,5 tonnes. Toutefois, cette mesure suscite aujourd'hui une grande perplexité sachant que le spécimen n'existe plus.

Gravure du requin de Méditerranée:
Gravure ancienne d'un grand requin blanc méditerranéen
Cette gravure du 19e siècle illustre la pêche d'un grand requin blanc méditerranéen.

Dans le monde, les pêcheurs ciblent la capture de nombreux requins pour leurs mâchoires, les dents et les nageoires (aileron de requin), et comme poissons pour la pêche sportive en général. Le grand requin blanc de Méditerranée, cependant, est rarement un objet de pêche commerciale, mais sa chair est considérée comme précieuse. Si par hasard il est capturé et cela arrive régulièrement avec certains tonniers en Méditerranée, il est faussement vendu comme requin émissole!

Voici la liste des lieux où le grand requin blanc de Méditerranée dont les observations ont été confirmées:
Espagne et Baléares, y compris la mer Catalagne à valence, Vinaroz et îles Columbretes; aussi récemment vu en 1992 à partir de Tossa de Mar et Andraitx sur l'île de Majorque, Cabo Salinas, Majorque, Minorque. L'indice d'abondance est "rare".France dans le golfe du Lion, en particulier à Sète, Palavas les flots et au grau-du-Rois. L'indice d'abondance est "occasionnel".France en Provence et sur le littoral de la côte d'Azur. L'indice d'abondance est "peu fréquent".Italie en mer ligurienne, en particulier de Camogli et Portofino à La Spezia. L'indice d'abondance est "occasionnel et rare".Ouest de l'Italie (mer Tyrrhénienne: Elba, Anzio, San Felice Circeo, Ponza, Lipari Îles, Naples, Région Calabre), la Corse, la Sardaigne, en particulier une partie du Nord à Capo Testa, région sud-ouest à Isola di San Pietro. L'indice d'abondance est "occasionnel".Maroc et Melilla. L'indice d'abondance est "occasionnel".Algérie avec un indice d'abondance est "occasionnel et peu fréquent".Tunisie, principalement les îles Galite, la zone de Cap Bon et le golfe de Gabès près de Kerkennah et Djerba. L'indice d'abondance est "occasionnel".Sicile (cosmopolite, en particulier les îles Egadi, Trapani Région et Messine); la canal de Sicile, Pantelleria, Îles banques Pélagie et offshore. L'indice d'abondance est "fréquent mais occasionnel".Malte et Gozo. L'indice d'abondance est "peu fréquent".Mer Ionienne au large de la Calabre (Capo Spartivento) et Galipolli. La mer Adriatique centrale et sud au large des Pouilles, Manfredonia, Ancône et Termoli, côte de Dalmatie aussi près de Split. L'indice d'abondance est "occasionnel et peu fréquent".nord de l'Adriatique, principalement en Istrie et Kvarner de la Croatie, sporadiquement à Riccione, Rimini et dans les golfes de Venise et Trieste. L'indice d'abondance est "peu fréquent".Corfou, Corinthe, Grèce continentale et la mer Égée (golfe de Thermaikos, Thassos, Kavalla, Alexandroupolis), sur la côte turque (région de Foca) au Bosphore. L'indice d'abondance est "rare".Mer Noire: l'indice d'abondance est "absent"!Chypre. L'indice d'abondance est "occasionnel".Israël (Akko) et Egypte (Agamy, près d'Alexandrie). L'indice d'abondance est "rare".
Les indices d'abondance relative par région géographique du grand requin blanc de Méditerranée sont évalués sur une échelle décroissante allant de "abondant", "fréquent", "occasionnel", "peu fréquent", "rare", "très rare", "absent". Cet indice est basé sur les dossiers enregistrés de capture, des observations, les interactions avec l'homme.

Au titre de remarque, le régime alimentaire des grands requins blancs de Méditerranée, comme dans d'autres mers du monde, est constitué de poissons osseux, en particulier de thons, d'autres requins, de tortues marines et de cétacés (baleineaux et dauphins par exemple).

Voir les synonymes de grand requin blanc de Méditerranée.
Revoir la définition grand requin blanc de Méditerranée ... La définition GRAND REQUIN BLANC DE MEDITERRANEE a été vue 201612 fois. Publié le 26/08/2012. Modifié le .
Commentaires (via Disqus):