L'aquariophilie pour des aquariums modernes

L'araignée Rhitymna valida mange un gecko Gehyra mutilata

L'araignée Rhitymna valida mange un gecko Gehyra mutilata

Un cas de prédation sur le gecko Gehyra mutilata par une araignée Eusparassidae, Rhitymna valida, aux Seychelles.

Les geckos sont des lézards principalement insectivores. Cependant, les dimensions extrêmes atteintes par ces reptiles permettent certaines déviations de leur régime alimentaire. Ainsi, les plus gros geckos (longueur du corps nettement supérieure à 50 mm) peuvent consommer des vertébrés, principalement d'autres geckos, mais aussi certaines espèces de lézards, de grenouilles, d'oiseaux et de mammifères. Les prédateurs des geckos sont des oiseaux et mammifères, mais aussi d'autres lézards de plus grande taille et des serpents. Les petites espèces (longueur du corps autour de 50 mm chez les adultes), par contre, ont des tailles qui correspondent bien à celles des proies des grands prédateurs que sont certains arthropodes comme les arachnides.


Les mentions d'attaque de petits vertébrés par des arthropodes sont nombreuses, celles qui concernent les arachnides étant les plus fréquentes. Dans la littérature, on cite des scorpions mangeant des souris, des serpents-vers (Leptotyphlopidés) et de nombreux lézards. Certaines araignées sont connues pour capturer des vertébrés (rongeurs, oiseaux, lézards et serpents, grenouilles). Les mille-pattes, surtout le genre Scolopendra, exercent également une prédation sur de petits vertébrés (crapauds, lézards et serpents, oiseaux et rongeurs).
Le gecko Gehyra mutilata est capturé par l'araignée Rhitymna valida
Le gecko Gehyra mutilata est capturé par l'araignée Rhitymna valida.


Les geckos constituent un groupe de lézards particulièrement vulnérables aux attaques des arthropodes, tout d'abord du fait de leur fréquente petite taille, ensuite de par leurs moeurs nocturnes, à l'instar de celles de ces prédateurs. Les attaques connues à ce jour sur des geckos impliquent des scorpions, des solifuges, des araignées, des myriapodes, des mantes et des fourmis. Leurs proies se rencontrent parmi toutes les sous-familles des Gekkonidés et concernent les geckos de taille petite et moyenne (corps inférieur à 50 mm environ), sur tous les continents.

La plupart de ces geckos sont des formes qui vivent à proximité du sol, mais certaines espèces franchement arboricoles sont également répertoriées. Certains geckos semblent même constituer une part importante de l'alimentation de quelques espèces d'araignées. Malheureusement, l'alimentation si particulière des araignées ne permet pas de faire des études quantitatives et qualitatives fines de leurs contenus stomacaux en raison de leur digestion essentiellement externe, puisque ces animaux liquéfient leurs proies avant d'en aspirer le contenu.
Prédation sur Gehyra mutilata par Rhitymna valida
Prédation sur le gecko Gehyra mutilata par l'araignée Rhitymna valida aux îles Seychelles.


Durant une mission aux Seychelles, sur l'Ile de Mahé (baie Lazare-Picault), il a été observé et photographié dans la nature, le 12 juin 1989, une araignée adulte de grande taille (corps d'environ 3 cm) de la famille des Eusparassidae, Rhitymna valida, qui consommait un Gecko de l'espèce Gehyra mutilata dont le corps atteignait environ 50 mm. L'action se déroulait vers 21 heures sur un jeune cocotier, à environ 2 mètres du sol et à proximité d'une habitation. Remarquons que l'absence de toile suggère une prédation du type affût. Cette araignée est commune aux Seychelles et, de ce fait, ce type de prédation ne doit pas représenter un cas rare.
L'araignée Rhitymna valida attaque puis consomme un gecko Gehyra mutilata
En milieu naturel, l'araignée Rhitymna valida attaque, capture puis consomme un gecko Gehyra mutilata.


L'observation faite par Ineich ce jour-là constitue la première mention de prédation sur ce gecko par un invertébré!


Commentaires (via Disqus)
Disqus


Publié par anemone-clown le 17/4/2011. 21700 lectures.